Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La nuit vous appartient [Pv Maria]

Aller en bas 
AuteurMessage
Némésis
La mort lui colle à la peau
La mort lui colle à la peau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 33
Localisation : A sa recherche !
†Humeur : Ambiguë.
Date d'inscription : 24/07/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Eve Adamsberg
† Force Ange/Esprit:
31/100  (31/100)
Relation:

MessageSujet: La nuit vous appartient [Pv Maria]   Ven 25 Juil - 16:47

[♫]
Sean Lennon!



Le cimetière. Un endroit que l'on pourrait qualifier de jardin de morts. Sous terre, réside des enveloppes charnelles inactives par manque d'âmes s'étant envolées vers un soi-disant monde meilleur. Enfin, c'est ce que l'on faisait croire à ces gens formés par cette seule pensée à laquelle on s'arrête pour expliquer le plus brièvement possible la mort. Et pourtant, il semblait que cet endroit était plus que ça. Certes, plusieurs allaient se recueillir sur la mort d'un être cher, mais c'était beaucoup plus que ça. Il fallait être fier de ceux qui avaient marqué une grande majorité.

<< Tu as ta seconde chance Némésis, cesis-là ! >> énonça candidement Némé qui déambulait entre les tombes.

En effet, la demoiselle à la chevelure blonde rappelant un champs doré de blé se promenait fluidement en prenant garde de ne pas mettre pied sur un tas de terre qui avait été retourné dans le but de mettre sous terre un corps blême et sans vie parmi les végétaux. Certes, elle ne voyait pas nécessairement la mort comme un aspect négatif de la vie... bien que pour les proches, les premiers temps sont vus de cette façon. Il fallait voir cela comme un passage vers une paix éternelle et une vie infinie enfin atteinte. Un jour, l'ange s'était même risquée à penser que ce n'était qu'un vestibule, une antichambre dans laquelle l'âme attendait que la porte s'ouvre sur un nouveau corps pour revivre. Ouvrir la porte à nouveau pour revenir sur terre. Toutefois, elle gardait cette idéologie pour son propre monde imaginaire.

Alors qu'elle priait pour une personne qu'elle ne connaissait point, puisque l'on lui avait enseigné que l'on n'avait point besoin de perdre une connaissance pour prier sa mort, elle leva les yeux en entendant la porte de fer forgée s'ouvrir. Elle se retourna vivement et la silhouette ne sembla pas remarquer sa présence. Elle la suivit du regard, visiblement intriguée. Curieuse, fidèle à sa nature, elle se rapprocha silencieusement de la personne. Elle s'arrêta à quelques mètres, voyant qu'elle se rendait vers une tombe très souvent vénérée par la population.


Dernière édition par Némésis le Dim 27 Juil - 13:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feanaro.forum-actif.net/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La nuit vous appartient [Pv Maria]   Ven 25 Juil - 17:57

Marie se promenait, incertaine, dans la ville. Depuis qu'elle était arrivée, il lui semblait connaître la ville comme sa poche. Elle avait même fait plusieurs fois le tour de bâtiments pour admirer leur architecture. Mais au plus elle avançait dans la ville, au plus un mauvais pressentiment l'inquiétait. Peut-être étais-ce le ciel noir s'assombrissant progressivement qui l'intimidait ainsi. Pourtant elle n'avait jamais eu peur de la pluie jusqu'à aujourd'hui. Même si l'idée de se retrouver dans une ville fantôme n'était pas très rassurante, il lui en fallait plus pour lui faire franchement peur. Puis elle aperçut au loin une tâche sombre, légèrement détachée de la ville. A l'imposant mur qui entourait l'endroit et au sommet des pierres tombales qui dépassaient de celui-ci, il ne fesait aucun doute qu'un cimetière avait été bâti dans la cité. Et étrangement cette idée lui faisait froid dans le dos. Pourtant toute ville qui se respecte se doit de posséder un cimetiere. Mais celle là devait exploser des records si la catastrophe qu'elle pressentait était bien survenue quelques années plus tôt. Et rien qu'à l'idée des morts entassés ici et là une violente nausée la prit de court. Elle tenta de penser à autre chose mais son regard ne pouvait se détacher de l'impressionnante structure un peu plus loin. Elle mobilisa toutes ses forces pour rebrousser chemin.

Et c'est ainsi que quelques minutes plus tard elle se retrouva devant la massive grille en fer forgé du cimetière. Elle était noire (ton qui s'accordait parfaitement au reste du lieu) et de majestueux phénix posaient comme s'ils prenaient leur envol. Mais comment s'était-elle retrouvée là ? Sûrement le mystère de ce lieu l'avait attirée. Mais une toute autre raison était plausible : se dire qu'elle craignait les cimetieres agaçait Marie et pour se prouver à elle-même qu'elle était "courageuse" elle s'était convaincue de visiter l'endroit. A présent son mal au coeur revenait en contemplant toutes les familles mortes jusqu'au dernier qui lui rappelait un étrange souvenir qui la concernait directement.

Elle s'arrêta net devant une tombe. Elle était vraiment magnifique. Elle n'avait rien à voir avec les autres. Tout d'abord elle était en marbre alors que les autres étaient en pierre et même pour certaines un simple tas de gravats. Ensuite il y avait l'écriture splendide, dorée tirant dans l'argent, et qui était caligraphiée. Le reste n'était plus que des détails. En se concentrant sur le nom à moitié effacé elle réussit à discerner un "fondateur...." suivi d'un blanc. Et soudain elle comprit que cette tombe était celle de la famille fondatrice de la ville ! Marie sentait qu'elle perdait, une fois de plus depuis qu'elle était à Namausus, le contrôle de ses membres et sans qu'elle ne l'ait désiré, elle s'agenouilla devant la tombe. Elle ferma les yeux comme pour mieux savourer ce moment. Mais elle se redressa vite après avoir senti un souffle dans son dos. Elle se retourna precipitemment de peur qu'on ne l'observe et même après avoir dévisagé la personne qui se trouvait en face d'elle, elle ne comprit pas tout de suite à qui elle avait affaire. Puis la trensparence du corps de la femme ressortit dans la nuit ainsi que son auréole. Après tout la stress accumulé, Marie ne put se retenir de crier.
Revenir en haut Aller en bas
Némésis
La mort lui colle à la peau
La mort lui colle à la peau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 33
Localisation : A sa recherche !
†Humeur : Ambiguë.
Date d'inscription : 24/07/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Eve Adamsberg
† Force Ange/Esprit:
31/100  (31/100)
Relation:

MessageSujet: Re: La nuit vous appartient [Pv Maria]   Ven 25 Juil - 19:55

[♫]
AaRON!




<< -Retourne sur Terre, trouve ton humain et apporte lui tout l'amour que tu es capable de lui donner !
-L'amour ?
-Oui, Une ame soeur n'est pas essenciellement quelqu'un du sexe opposé avec qui tu te marieras, tu enfanteras et tu meneras ta vie. Une ame soeur, ton ame soeur, c'est la personne pour qui tu donnerais ta vie, coute que coute, la personne avec qui tu partageras la joie comme la tristesse, avec qui tu ne feras qu'un. Dans certains cas, c'est ton époux, oui, mais dans d'autres, c'est ta soeur, ton frère, ta meilleure amie ou même quelqu'un que tu n'avais jamais vu avant.
-Que je n'avais jamais vu avant...
-Oui, et ton but à présent, est de trouver cette personne quoi qu'il arrive. Puis, une fois que tu la verras au milieu de la foule, tu devras la protéger au prix de ta vie !
-Comment la reconnaitre ?
-Tu le sauras au moment venu. >>

___________________________________________________________________


Némésis s'était materialisée auprès de la jeune femme. Comme si elle était passé à travers un miroir. Elle l'avait enjambé et toutes les particules de son corps étient devenues solides. Son auréole avait disparue. Ses ailes également. Elle avait fait quelques pas pour se rapprocher de la fille. Retrouver une consistence n'était pas chse facile et maintenant, chaque mouvement lui parraissait peser 100 tonnes. Alors elle stoppa sa démarche. L'autre avait crié quand elle l'avait vue. Mais elle l'avait vue. Ce qui confimer sa pensé.

<< -Je t'ai trouvé, c'est toi ! >>


Némésis s'était approchée encore plus près.
Elles n'étaient qu'à un mêtre tout au plus l'une de l'autre. Elle tendit sa main et son pouce effleura le visage de la jeune femme. L'émotion était forte, Jamais encore elle n'avait ressenti ça. L'Arquange l'avait décrit exactement, dans les moindres détails. C'était de l'amour, mais pas celui qu'on porte à son amant. Un amour fort, stable qui resisterait à tout. Un amour né d'une fusion entre deux ame. Car elle pouvait presque la voir, l'ame qui était en face d'elle. Physiquement, les deux enveloppes corporelles ne se ressemblaient en aucun point. L'une avait les cheveux bruns, l'autre blanc. L'une était plustôt grande, l'autre plutot petite. L'une était courageuse, et l'autre, depuis que sa vie s'était acheuvée, était d'une indifférence envers tout. Leur âme en revanche, se ressemblait comme deux gouttes d'eau tout en étant l'exact opposé de l'autre.




<< C'est toi, je suis sure que c'est toi ! >>



C'était bizard, mais elle avait crié, haut et fort, comme si elle voulait que la Terre entier soit au courant. Mieux, que l'univers entier en prenne compte. Elle l'avait trouvé, CETTE personne ! Et l'émotion lui fendait le coeur. Alors des larmes de bonheur jaillirent et coulèrent doucement le long de ses joues pales. Le portail grinça pour la seconde fois depuis que Némésis était entrée dan le cimetière. D'un revers de main, elle essya l'eau sallée qui coulait toujours de ses yeux et regarda la personne arriver. Elle n'aimait pas être vue. Les gens lui posait des tas de questions, sur sa beauté étrange mais qu'ils qualifiaient de fascinante, sur ce qu'elle faisait dans la vie, etc... Alors elle decida de partir. Enfin, seulement d'enlever sa présence. Elle retraversa le miroir invisible et se décomposa jusqu'à la taille à peu près. Son buste était visible, en transparence et le disque d'or autour de sa tête comme les centaines de plumes qu'elle avait dans le dos rêprirent forme.
Elle regarda la jeune femme en face d'elle comme s'il sagissait d'un bijoux précieu.


<< -Je m'appelle Némésis, et je crois que je suis ton ange gardien ! >>




Dernière édition par Némésis le Dim 27 Juil - 13:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feanaro.forum-actif.net/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La nuit vous appartient [Pv Maria]   Sam 26 Juil - 11:40

L'éffet de surprise passé, Marie observa plus en détail l'ange. Elle était jolie. Très jolie. Limite envoutante. Mais elle se soupçonnait de perdre la raison. Comment était-il possible qu'un tel être existe ? Cette apparition surnaturelle ne pouvait être que le fruit de son imagination...Et pourtant...Elle voyait l'ange aussi sûrement qu'elle voyait les tombes alentour. Marie n'avait pas l'habitude de réfléchir avec son coeur et pourtant c'est ce qu'elle faisait à la minute même. Cette personne qui l'avait rejointe dans le monde réel, c'est comme si elle l'avait connue toute sa vie et bien avant. Elle essaya de balayer ces pensées troublantes qui lui inspiraient une dose de peur qu'elle n'avait jamais atteinte jusqu'alors. Mais comment penser, qu'elle, journaliste de son état était victime d'halucinations ? Elle, toujours à la recherche de la vérité...Et qui croirait son article si elle mentionnait cette étrange rencontre ? Personne, sûrement, elle se ferait interner dans un asile. Mais après tout, pourquoi ébruiter cette rencontre ? Peut être qu'en se condamnant, son ange serait aussi atteinte, vu leur étroit lien mental. Mais après tout pourquoi divulguer tout ça ? Après tout si c'était vraiment son ange il y avait aucune raison que qui que ce soit sache quoi que ce soit. Alors elle tairait son existence et attendrai d'en savoir un peu plus. Et elle était tellement perdue dans son raisonnement qu'elle entendit à peine son ange crier. C'est juste quand elle la vit commencer à disparaître qu'elle s'inquiéta et murmura un bref "attend!"...

L'ange ne disparut qu'à moitié ce qui la rassura, puis en suivant son regard elle vit une personne âgée qui avançait entre les tombes. Une fleur à la main, elle alla poser celle-ci sur une tombe lointaine. Craignant que son ange se fasse repérer et fuit en conséquence, Marie s'avança vers la vieille dame qui s'était mise à genoux et entamait à présent sa prière. Lorsqu'elle posa sa main sur l'épaule de la femme elle sursauta puis se retourna, craignant un quelconque démon lui jouant une farce. Marie sourit. Elle avait affaire à une supersticieuse. Elle lui dit alors d'un ton posé :

-Excusez-moi madame, mais vous m'incommoder, mon ange et moi. Nous voudrions parler au calme !

Outrée, la vieille se leva précipitamment et sur un dernier regard empli de dédain elle quitta les lieux. Marie ne doutait pas qu'elle n'allait rien dire. Ce genre de petits vieux préfèrent oublier plutôt que de parler. Après tout pourquoi menacer un statut de vieille dame tranquille ?

Marie revint sur ses pas et s'arrêta en face de l'ange. Son ange. Maintenant elle savait que c'était le sien. Alors elle lui demanda d'une voix polie teintée d'ironie :

-Ce petit problème est réglé...Où en étions nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Némésis
La mort lui colle à la peau
La mort lui colle à la peau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 33
Localisation : A sa recherche !
†Humeur : Ambiguë.
Date d'inscription : 24/07/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Eve Adamsberg
† Force Ange/Esprit:
31/100  (31/100)
Relation:

MessageSujet: Re: La nuit vous appartient [Pv Maria]   Dim 27 Juil - 13:27

[♫]
Laetitia Sheriff



[ Désolée, c'est vraiment pas grand chose,
j'avais pas beaucoup de temp
et encore moins d'inspiration
mais je tenais à te répondre. BISOUX ]

Le ciel était calme. Des rayures oranges et roses zébraient ce poster bleu. Ca donnait une certaine ambience au cimetière. Entre le romantisme et le morbide. Autour d'elles, des centaines de fleurs se fermaient en même temps que le soleil. D'autres étaient fannées depuis bien longtemps, à l'image des corps qui pourrissaient encore et toujours sous cette terre seche.
Némésis s'interrogea sur le pourquoi quand Marie s'éloigna d'elle. Elle voulut lui crier de ne pas partir. Le choc devait surement être rude mais Marie avait l'air de l'accuser sans trop de problème. Alors Némé ne comprennait pas pourquoi elle partait comme ça. Elle tendit la main pour attraper son bras mais le louppa de quelques centimêtres. De toutes façons, même si elle l'avait voulu de toutes ses forces, elle l'aurait traversé. Némésis n'était qu'un fantôme à allure humain, pas l'inverse. Puis suivant du regard celle qu'elle devait protéger de tout malgré les forces qui l'abandonnaient, elle vit la vieille dame s'agenouiller à côté d'une tombe. Elle se dit que c'était peut-être elle qui faisait partir sa protégée. Mais justement, cette dernière se dirrigeait vers la dame aux rides profondes comm des creuvasses. Marie posa une main sur son épaule. L'autre sursauta. Et son sursaut fit sursauter Némésis. Elle rit de cette stupidité et se dit qu'elle était peut etre trop sur les nerfs.


<< -Excusez-moi madame, mais vous m'incommoder, mon ange et moi. Nous voudrions parler au calme ! >>


Le coeur de Némésis eu un raté. Voilà une première erreur dans sa mission. Si elle répéttait ça à qui veut l'entendre, on prendrait Marie pour une folle et Némé ne souhaitait pas du tout que cela ce passe ainsi. Cependant, la vielle femme partit presque en courant et c'était surement le but recherché. Némé attendit bien sagement que Marie revienne sur ses pas, ce qui ne tarda pas. Celle ci lui demanda où elles s'étaient arrêtées. ais Némé s'était précipitée vers elle, les bras grands ouvert. Malgré sa transparence et son état... pas vraiment solide, elle enlaça Marie avec son ame, l'englobant dans une bulle de chaleur et de protection.

<<-Tu ne dois pas dire que tu as un ange gardien, ça attirerait la convoitise des mauvaises personnes ! >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feanaro.forum-actif.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit vous appartient [Pv Maria]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit vous appartient [Pv Maria]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA NUIT NOUS APPARTIENT.
» Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)
» La nuit vous enlace, vous considérant comme ses étoiles ? Tetsugako Hoshiyo
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]
» Perdu dans la nuit? Repérez-vous!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemausus :: . [Terres Interdites] :: . Le Cimetière-
Sauter vers: