Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et s'il n'y avait rien d'autre que ça?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
May
† Madness World †
† Madness World †
avatar

Féminin
Nombre de messages : 99
Age : 32
Emploi/loisir : Ancienne Courtisanne
Date d'inscription : 05/08/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par:
† Force Ange/Esprit:
31/100  (31/100)
Relation:

MessageSujet: Et s'il n'y avait rien d'autre que ça?   Jeu 25 Sep - 14:42

La conversation avait prit son train et il fallait dire que leur pas les avaient suivit. Petit à petit, sortant du périmètre de l'écurie, elles avaient marché le long de la longue route menant à la sortie. Mais quelques ruelles transversales avant, May avait prit soin de les prendre pour pouvoir se rendre dans sa demeure.
Ou plus exactement dans son ancienne demeure qui n'en paraissait pas plus conséquente que cela. Sënlys avait et était toujours sous forme de manoir, presque austère d'où seules quelques fenêtres cachés par des rideaux rendaient compte de la finesse des lieux. Érigée par 2 grandes tours sur le coté, la maison de passe avait été le seul lieu où on avait été digne de recueillir May lorsqu'il était plus jeune. Mensonge sur mensonge, elle avait été élevée dans ce huit clos pour devenir la parfaite courtisan de la ville... il y a plus d'un siècle. Mais la mort lui avait arraché ce prestige et elle le retrouverait sans aucun doute. Se retournant alors sur la jeune humaine qui la précédait, elle apprit que cette dernière ne savait presque rien sur Nemausus. Une nouvelle habitante, une vrai nouvelle recrue qui venait de mettre les pieds dans un piège que nombreux étaient entrain de tendre à ses pauvres chairs sans défense.
May esquissa d'un sourire polie en entendant le mot curieuse. Il est bien vrai qu'elle l'avait été particulièrement depuis le début mais les bonnes choses allaient enfin commencées. Ses questions seraient beaucoup plus nombreuses et sûrement d'un voix moins relâchée que celle qu'elle arborait à présent.


Nous allons au Manoir Sënlys ma chère ... répondit-elle d'une courtoisie sans égal.

May avait prit la sage décision de prendre cette maison de passe comme sa propre maison. Après tout, elle la dirigeait depuis quelques temps avec un sincère plaisir qu'elle n'avait partagé avec personne pour le moment. La consolation d'avoir cette maison de passe pour elle avait dépassé des attentes sans espoir. Le reconquête de son monde n'avait fait que commencer ... Sënlys était l'idéal pour pouvoir faire ce que l'on voulait sans que personne ne s'en aperçoive.
Et il fallait dire que d'apparence extérieur, le manoir paraissait tout à fait normal. Et c'était bien là le but. Peu de monde pouvait mettre un doigt sur cette fameuse maison de passe, elle qui ressemblait à tant d'autres. Malgré le fait qu'elle se trouvait au bord du centre ville, elle avait gardé son aspect du siècle dernier, les aspérités du mur se voyant même à quelques mètres.
La main de l'esprit se reposa alors sur le portail alors qu'aucun bruit n'échappait de la maison. Les filles avaient apprit à se tenir depuis quelques jours, sûrement mortifié par la nouvelle gérante qu'elle était. D'un déclic, elle débloqua le portail qui s'ouvrit des deux cotés, comme un mécanisme automatique méconnu pour l'époque. Ce lieu devait respirer l'aisance et la richesse d'une famille noble mais peut-être pas revendicatif au plus haut. A coté, elle sentit que la jeune humain devait se sentir un peu à coté avec ses vêtements de palefrenière mais elle ne devait pas s'en sentir gêner d'outre manière.


Je vous en prie entrer ... nous devons traverser la maison pour atteindre la cour ... s'il n'avait tenu qu'à moi, je l'aurais mis devant la maison pour qu'Anaïs puisse être cajoler par les enfants du village à travers la barrière ...

Un sourire plus tard, May la laissa passer devant elle en refermant la porte derrière elle. Une forte chaleur au point de rendre le fer rouge, se propagea alors sur le portique qui fondit légèrement sur la poignée pour ne plus être ouverte par un simple humain. Autrement dit, pas Aina si jamais elle voulait rebrousser chemin. De toute façon, nouvelle qu'elle était, personne ne se préoccuperait de son sort. Son patron semblait être ailleurs tandis que son ange n'était pas encore de service. La jeune humaine semblait vraiment être seule au monde si elle parcourait les villes et villages de cette façon ça. Et si Nemausus l'avait attiré d'une manière ou d'une autre, Sënlys allait faire le reste du travail.
May releva les yeux vers une fenêtre d'où un visage venait de dépasser. Immédiatement, celui ci disparut derrière une froissement inaudible. La jeune esprit espérait que l'absence de hennissement n'alerterait pas la jeune humaine coureuse de chevaux.


Anaïs est une jument assez vif et pour ce fait, on lui donne souvent l'occasion de courir dans le pré pour qu'elle puisse se défouler. Je suppose qu'elle doit être exténuer, excusez moi de son état si elle ne vous parait pas tout de suite en forme pour l'atteler.

Arrivant à la porte d'entrée, grande porte en bois feutré, May reposa sa main droite sur la poignée en regardant la jeune humaine. Elle ne s'attendait surement pas à ce qu'elle pourrait trouver à l'intérieur, ne serait-ce que les énormes préjugés qu'on mettait au travers des riches à cette époque. Mais si Sënlys était réputé pour avoir une façade harmonieuse, ce n'était pas le cas du couloir sombre, sans aucune lumière ni torche quelconque pour l'éclairer.

Je crois que la servante a oublié quelque chose ... dit-elle avec ironie en la laissant passer à nouveau devant elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Et s'il n'y avait rien d'autre que ça?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’amour n’est rien d’autre qu’un fantasme.
» On vise l'Or et rien d'autre !
» Ce n'est rien d'autre qu'un mauvais cauchemar ... (20.06 - 10h35)
» Can't i drown in my bath in peace ? ~ Ft. Stain
» Top 10 de vos films préférés !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemausus :: . [Banlieues] :: . Les Rues Adjacentes :: . Sënlys-
Sauter vers: