Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La routine [ Pv Mere' ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harmony Hearn
|| Little Red Riding Hood
|| Little Red Riding Hood
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 23
Localisation : Schoko'bonland
Emploi/loisir : Femme au foyer
†Humeur : JFAVG
Date d'inscription : 29/09/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Eileen
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: La routine [ Pv Mere' ]   Dim 5 Oct - 20:05

Pourquoi les lumières ne s’allumaient elles pas ? Le gardien avait dû boire un peu trop… Pour changer. Harmony haussa des épaules. Ce ne serait pas la première fois. En attendant, les rues étaient dans le noir le plus total. Et s’était la troisième fois qu’elle buttait sur un ivrogne… C’était bien sa veine. Heureusement qu’elle connaissait la ville « comme sa poche ». Combien de pauvres étrangers s’étaient perdus au cours de ces « pannes » de courant que subissait les basses rues des quartiers pauvres ? Hin ? Beaucoup… Et cela avait été quelquefois fatale. On ne sait jamais qui on accoste ici... Bête, non ?

Elle se releva en grognant et rabattit à nouveau son capuchon sur son visage en s’époussetant légèrement. Bien qu’elle soit dans un mauvais état étant donné les efforts qu’elle avait dûs fournir au cours de la journée, elle ne voulait pas s’alourdir la tâche qu’elle devrait bientôt effectuer. Les tâches ménagères n’étaient pas son truc. Pas du tout.

La jeune fille reprit son ascension, regardant le sol. Au cas où…
Ses yeux s’étaient habitués à l’obscurité, elle pouvait maintenant très distinctement apercevoir la petite ruelle qu’elle devait emprunter pour… Pour quoi déjà ? ( … ) Bah ! Surement la routine… Mais… Le lui avait on vraiment dit ? Ou avait elle oublié… Elle haussa des épaules et s’engouffra dans la ruelle en question.

La ruelle était vide. Ou elle le semblait dans tous les cas. C’était étrange. D’habitude il y avait toujours un inconscient pour venir se mettre là où il ne devrait pas se trouver. Bah ! Tant mieux pour eux après tout…
Arrivée au bout, elle jeta un regard autour d’elle. On n’était jamais trop prudent…
Elle ne vit rien, mais l’obscurité cachait de nombreux recoins de l’impasse. En effet, la jeune fille sentit une présence. On lui avait donné rendez-vous dans une des pièces quelconques constituant l’immeuble qui se dressait devant elle… Elle était sensée passer par la fenêtre et on l’attendait à l’intérieur. Comme d’habitude.

Mais cette fois, elle sentait quelqu’un. Ou quelque chose. Un souffle. La chaleur d’un corps. Et pas un corps d’ivrogne. Elle ne pouvait prendre aucun risque, quel qu’il soit.
Elle quitta dons la fenêtre des yeux et se retourna vers l’obscurité pour la fixer. Si quelqu’un était passé à ce moment là, il aurait pu la prendre pour une folle… Une fille qui fixait ainsi le vide ne pouvait qu’être simplette d’esprit. Mais il ne passa personne. Et puis… Il y avait bien quelque chose dans ce coin si peu éclairé.

Après quelques longs instants, la Lune finit par être dégagée et elle éclaira un visage Un visage qui la fixait aussi. Un visage de poupée. Harmony sursauta légèrement, elle ne s’y attendait pas pour le coup… Le rayon s’échappa à nouveau pour laisser nouveau ce visage mortuaire dans l’ombre…

Une poupée ? De cette taille ? Impossible. Insensé. Une légende lui revint en tête. Une histoire de plus d’un siècle. Vraie ? Fausse ? Une histoire d’amour, de vole, de mort… De poupée ? Comment s’appelait la jeune fille déjà ? C’était Joshua et…


« Meredith… »

Le nom était sorti tout seule. Dans un souffle. Un murmure quasi inaudible.
Harmony secoua la tête. Elle était débile… Ou folle ? Elle fixa à nouveau le coin sombre, en attente d’une quelconque réaction de la part de cette… Fille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madowen.labrute.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La routine [ Pv Mere' ]   Dim 5 Oct - 22:38



[ => Château , salle des masques]

Je marche. Ma cape frôle et se salie. Les ivrognes crèvent le long des ruelles. Mais je me fou de tout ça pour le moment..
J’aimerais m’y intéresser, mais c’est impossible. Je le jure..j’aimerais..Ma main se porte à ma poitrine, le froid engourdi mes doigts et mon poing se congestionne de blanc. Je ne peux pas mourir pour le moment mais c’est tout comme. Si vous saviez à quel point il est dur pour moi, de me déplacer , en ce moment même.
C’est si complexe, la souffrance d’un esprit.
Mes jambes tremblent et je tousse. Un vertige, je trébuche et me retiens à une poutre imaginaire. En dessous de moi , un homme vide sa bouteille et ses malheurs ; et son déboire me fait mordre la lèvre. Il balbutie des choses incompréhensibles et crie de tristesse. Je le sens , ce genre de chose se ressent toujours..

Subitement, la fatigue me touche à nouveau , en plein cœur. Je laisse échapper un murmure de douleur et ferme les yeux. Pitié..pas maintenant. Encore un peu de temps, juste une infime seconde.
Le vivant ivre en bas de moi crie quelque chose de pâteux et mon corps sursaute, revenant à la brusque réalité des choses. Je le toise de mon regard implacable et le détaille. Mal rasé, il renifle plusieurs fois et essaye de chasser quelque chose devant ses yeux.
Pourquoi chasser le voile de la vie ? Tout est à ton honneur…Tu pourris ton existence déjà bien misérable.

Je m’accroupis en face de son corps , secoué de sanglots. Infime choc. Il pleure ? Impossible de se tromper, les traitresses sont là , qui glissent sur son visage et forment des roulis contre sa barbe naissante. Il a l’air tellement abattu et sa carcasse adossée, qui se soulève avec difficulté, font grimper sur mon dos des frissons de remords. Car à le voir si malheureux, ma façon d’avoir été conçue ne peut m’empêcher d’être subjuguée. La tristesse...sa tristesse, en cet instant, me rempli de joie.
Ma bouche s’ouvre en une râle, lente et légère. J’aspire le parfum du désespoir....Si bon.
Tout remord disparaît. Mes yeux se ravivent de leur couleur....
Je ne peux plus.
Je n’en peux plus....
Je fronce les sourcils en observant son visage. Oui , je ne peux plus attendre..
Moralement.
Physiquement.
Je suis à bout.

Il suffirait juste d’un songe et d’un murmure. Une simple incantation vers son âme, pour qu’il quitte le monde.
Il me suffirait de le toucher du bouts des doigts, pour aller mieux.
Après tout...est-ce si grave ? Il est déjà tellement..tellement mal en point..Ce serait tellement facile..
N’est-ce pas ?...
Je tends la main vers son visage, aveugle de ma présence. Pouvoir le rendre fou..un simple instant.
Mon doigt se tend, effleure sa joue. Il frissonne.
Je lui murmure des mots tendres, et il écarquille les yeux. Laisse-toi faire , n’ai pas peur. Je ne suis pas méchante ; je veux juste pouvoir apaiser mon mal.

Tu ne sers à rien sur cette terre..Le sais-tu ?

Il hoquette de surprise à ma vue, progressive. Sa tête se secoue deux ou trois fois, mais je suis bien là. Tu ne rêves pas. Ce n’est pas l’alcool ; même si tu en es sûrement convaincu.
Il se frotte les yeux , renifle une dernière fois ; comme un enfant puni , et balbutie n’importe quoi.

" Chut...ce n’est pas grave. Tu as une famille ? "

Il regarde sa bouteille , puis moi , et enfin il hoche la tête en signe d’approbation.
Une famille ? Je souris malgré moi ; il est tellement chanceux mais il ne profite de rien. Alors que moi...Non stop, arrête de penser à ça . Meredith, oublie ! Ferme tes souvenirs. Cesse, tu es faible !
Mon visage se durcit. Mes doigts soulèvent le menton de l’homme saoul, un peu trop fort, et je le regarde attentivement.

"- Tu ne sers à rien sur cette terre. "

Il tremble, pleure à nouveau..Il doit tellement souffrir, car je me sens tellement bien.

"A quoi bon rester , hein ?"

Oui..me dit-il , sans émettre un son. Il se contente d’ouvrir sa bouche, je me contente de lire sur ses lèvres et entre son âme.
A quoi bon rester ? Viens vers moi , offre moi ton désespoir que je le transforme en joie. En bonne santé. Je respire profondément ; et frissonne de bien être. Tellement bon , impossible...Impossible de résister. Je pars en délire total et souris, alors que lui baisse sa tête , progressivement. Je sens toute une vie s’animer en moi ; et une autre s’éteindre quelque part..je ne sais où exactement.

Bonheur. Bonheur suprême.
J’abdique, je penche la tête en arrière et rigole. Doucement mais avec toute ma force d’esprit. Puis , soudain, le poids que je porte dans ma main se fait trop lourd. Je relâche et me rend compte que l’homme gît , mort, la tête contre le torse.
Je devrais en être retournée d’horreur. Mais l’horreur n’est plus dans mes vocalises : juste le sublime. Je respire rapidement, presque essoufflée par la sensation qui m’entrave de raison.
Bon sang, j’ai l’impression de renaître. Je scrute au loin , et mes yeux brillent. Tout me paraît différent. Je n’ai plus ce poids lourd dans ma respiration mais une impression vivace de voler sur la terre , à un centimètre des poussières.

Choc.
Mon cœur bondit à nouveau. Je ne rêve pas ? Non, trop...trop tentant. Mes lèvres me brûlent. Le goût d’un humain ..différent. Là , juste là ! Vivifiant , pétillant, heureux et intrépide. Cette fois-ci , je vibre littéralement.
J’exalte.
Toute ma raison s’ébranle.
Plus de litanie ; juste une rapidité d’émotions qui me transperce d’une façon agréable. Très agréable.
Trop.

Je me redresse , rapide comme jamais et cours vers la sensation. Transportée, envolée , plus de souffrance..je me meurs , je suis vraiment au paradis. Tant pis , si je dois ensuite en subir les conséquences.
Je me fou. Oublie de raison. Laissez-moi oublier ! Ce ne sont que des humains , je ne reste que fidèle à moi-même. Renouveau.

J’arrive trop vite sur les lieux , impatiente. Mais je dois me contenir , pour ne pas que tout m’échappe. Un léger tremblement de mes mains n’arrive pas à partir. Aux oubliettes ! Laissons, je me contenterais de masquer les faiblesses.

Je rentre dans une ruelle encore plus noir que les autres. Quelles chances , le sombre et les abysses. C’est mon milieu , maintenant. Je m’adosse contre le mur rugueux , et la laisse ressentir. Tout ressentir. Ma présence, l’entends-tu également ?
Cette sensation de n’être pas seule, tu l’as entrevue ? Oui , je le sais. J’en suis sûre. Une vraie horreur, tu dois être dans un piège. C’est moi Meredith.

T’as-t-on parlé de moi ? Tu te retournes et un éclat opportuniste se déclare. Je souffle sur ta vue, pour que mon visage croise le tien. Je te vois sursauter et cette impression d’angoisse me ravie..Sentir la peur ; je ne peux plus m’arrêter. Pourras-tu me pardonner ?
Je penche ma tête sur le côté. Qu’attends-tu pour prononcer...je te tends la perche, à toi de la saisir.

« Meredith… »

Le silence plonge dans la noirceur du décor. Tellement intelligente.. Je m’avance doucement....

Meredith, tu la connais de nom ou d’histoire ? Connais-tu ce qui s’est réellement passé ? Crois-tu , moi , me connaître ? Je rigole et je suis sûre que cette euphorie , tu l’entends parfaitement.
Allez ! Cessons l’attente. Je me place devant tes yeux aveugles. Regarde-moi !
Ma tête si blanche , se reflète tout à coup dans tes prunelles et tu cris de stupeur. Mais pas de peur , ce qui m’exaspère un peu.

" Bonsoir..tu m’as appelé. Je suis là." dis-je calmement.

Je mets mes mains en dessous de ma cape, pour que tu évites de voir à quel point elles tremblent. Le reste de mon corps , lui, tient sa promesse ; et reste calme , imperturbable. Je m’approche de toi , un peu trop vite. Toi , tu recules.. Réaction normale, une pointe de peur qui se mute en angoisse. Oui , enfin. J’hûme , je ris encore , j’exalte.

Soudain , le mur.
Tu es coincée.
La mine innocente, je regarde. Je te regarde , même si en réalité j’ai bien du mal à centrer ma vue comme il faudrait, tellement l’euphorie me transforme.
Je respire doucement, longuement
Je souris et calme mes mains.
Tant de bien être, un besoin d’oublier...
Pourras-tu me pardonner ?
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Hearn
|| Little Red Riding Hood
|| Little Red Riding Hood
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 23
Localisation : Schoko'bonland
Emploi/loisir : Femme au foyer
†Humeur : JFAVG
Date d'inscription : 29/09/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Eileen
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Re: La routine [ Pv Mere' ]   Sam 11 Oct - 21:21

Le cri s'était échappé tout seul de sa bouche. Elle n'avait pas rêvée. Elle ressemblait vraiment à un de ces pantins qui animaient les spectacles. De toute sa vie elle n'avait jamais été aussi stupéfaite. Et pourtant, elle avait dû en voir des choses... Mais surement pas autant que la jeune fille qui se tenait devant elle et qui prétendait s'appeler Meredith. Jeune fille ? Jeune femme ? Ou vielle femme ? ( ... ) Son apparence poussait Harmony à lui donner vingt ans. Pourtant ses yeux et sa façon d'être lui en donnaient plus, beaucoup plus... Et enfin, si elle était vraiment "la" Meredith qu'elle avait pensé reconnaitre dans l'ombre, elle devait être centenaires... Depuis quand l'élixir de jouvence avait il était inventé ?

Elle ne s'était pas trompée. La jeune fille ressemblait vraiment à une poupée. C'était... Effrayant. De plus, celle-ci devait être folle. Ou alors c'était Harmony qui était à côté de la plaque. Pourquoi avait elle dit qu'elle l'avait appelé ? Avait elle remonté le temps ? Ah ! Elle commençait vraiment à disjoncter... Ce devait être sa nouvelle "cliente". Mais alors c'était elle qui l'avait appellé pas elle... Raaaaa'w ! Comment pouvait on autant se mélanger les pinceaux devant un être aussi charismatique... C'était vrai qu'elle avait du charme cette "poupée - ou cliente. Sa façon de vous regarder, sa démarche... On avait l'impression qu'elle allait vous tuer. Qu'elle voulait vous tuer. Qu'elle pouvait vous tuer rien qu'en soulevant le petit droit.

Pourtant, Harmony s'y connaissait dans le genre truand. Alors, pourquoi n'avait elle jamais entendu parler ? Et puis... La regardait elle ainsi ? Que lui avait elle fait ? Le regard de celle-ci ne la trompait pas... Bien qu'Harmony sache déjà qu'elle n'aurait quasiment aucune chance contre cette "poupée" si un combat devait avoir lieu, elle devinait, non, elle était sûre que celle-ci voulait la tuer... Il y a des choses qui ne trompent pas. Celle-ci entre autre.

Alors elle avait reculé. Instinctivement, sans vraiment réfléchir... Un reflex quoi. Captivée par le regard de Meredith, elle avait continué à la fixer en essayant de déchiffrer les tréfonds de cette personnalité qui semblait si obscure - en vain - tout en continuant de marcher à reculons. Quand ses mains finirent par toucher le mur de l'immeuble, dur et froid, elle sut immédiatement qu'elle était perdue. C'était la dernière chose qu'il fallait faire... Marcher sans savoir où elle allait, sans préparer un "plan de secours" possible... Tout ça pour un regard trop spécial à son goût ! Mais c'était trop tard... Maintenant que la possibilité de la fuite avait été exclu, il n'en restait que deux : le marchandage et la riposte...

Harmony opta pour la première possibilité. Bien qu'elle se demande si c'était vraiment la peine d'essayer, elle n'avait rien à perdre... Et puis elle pourrait toujours riposter après, quand elle lui aurait trouvé un point faible - si elle en avait un - chez cette être surnaturel.

Elle se redressa donc, essayant de prendre légèrement plus de dignité devant ce qu'elle avait d'abord pris pour un possible cliente. Parce que maintenant, elle en était sûre... Soit la "poupée" avait été embaucher pour la tuer - mais où y serait l'intéret ?, soit elle voulait la tuer de son plein grès...


" Tu es là... Et moi pour combien de temps je resterais là ? Je ne veux pas mourir... Mais je sais que ce n'est pas avec la persuasion que je réussirais à soutirer quelque chose de quelqu'un comme toi. Alors je vais te poser une question, au quelle j'espère que tu réflèchiras avant de passer à l'acte... "

Elle laissa sa phrase en suspens... Cherchant quelque peu ses mot. Parce qu'elle avait beau dire, elle ne savait pas ce qu'elle allait dire. Ni ce qu'elle faisait. De plus, elle venait de se rendre compte qu'elle l'avait tutoyé. C'était mauvais quand on voulait conclure un marché. Très mauvais même. Mais c'était trop tard, maintenant, elle n'avait plus qu'à assumer ses dires.

" Penses-tu vraiment que je te serais plus utile morte que vivante ? "

Vers où était elle en train de se diriger ? Elle ne savait pas. Un mauvais côté. Mais le seul qui puisse la conduire autre part que vers la mort apparemment.

Elle ne savait si elle devait renchérir ou bien laisser sa phrase faire son chemin dans l'esprit de son adversaire. Parce que c'était bien son adversaire, non ? Bien qu'elle soit en train de lui proposer ses services, elle savait qu'elle devrait toujours se méfier de cette personne si étrange. Si elle ne la tuait pas avant.



[ J'ai toujours honte de mes postes quand je rp avec de personne de ton niveau, j'ai l'impression d'ennuyer mon monde Razz Pardon pour toi >.> Et n'hésite pas à faire un rp qui puisse avoir des impacts sur ma perso si ça te tente ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madowen.labrute.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La routine [ Pv Mere' ]   Sam 25 Oct - 1:52

[ On va le dire également en Hors rp : Pourras-tu me pardonner ? xD J'ai eu un gros probleme de connexion , je reprends du service avec un peu de retard..frappe-moi si tu es trop sur les nerfs ^o^]




C'est tellement triste de dépendre de quelque chose...Alors pourquoi est-ce que je me sens, si heureuse ? Ces sens mis en évidence, ces battements de coeur et cette mort .

Pendant un instant, je suis prête à ne plus attendre. Prête à amorcer une douleur morale et attaquer, pour me sentir encore mieux..encore un peu plus, juste un peu plus de bonheur.
Mes doigts se crispent sur le tissu de ma cape et je la regarde. Sans aucune émotion. Mais elle n'a pas peur, elle n'est pas triste et ce n'est pas assez. Je voudrais sentir en elle tout ce sentiment de faiblesse, qui demande à être achevé. Je veux être encore un peu plus..encore un peu plus heureuse.

Pourtant, aurais-je le courage d'être patiente ? Je n'en ai pour l'instant pas l'impression.

J'avance d'un pas infime et me rapproche vers elle, pour goûter avec plus d'intensité la mort et l'instinct de survie. Mes mains lâchent l'étoffe mais mon corps se contracte soudain. La patience..je dois patienter, et ne pas céder si facilement. Mes lèvres s'entrouvrent légèrement et j'aspire un maximum de cette exaltation qui m'était oubliée depuis longtemps. Si tu savais, à quel point ce sentiment complexe me dévore. Tu penses que je suis peut être folle, ou alors une tueuse qui idolâtre son métier
Mais ce n'est pas si simple.
Ce n'est pas aussi simple que ça...
J'ai l'incroyable impression que je vais tout simplement craquer. A cette distance, le fait de ne pas l'influencer me semble impossible..
Tellement improbable.

Je m'apprête à la toucher...

" Tu es là... Et moi pour combien de temps je resterais là ? Je ne veux pas mourir... Mais je sais que ce n'est pas avec la persuasion que je réussirais à soutirer quelque chose de quelqu'un comme toi. Alors je vais te poser une question, au quelle j'espère que tu réflèchiras avant de passer à l'acte... "

Je stoppe net. Mon visage ne peut s'empêcher de trahir un sentiment de surprise et mes yeux la regardent, attentivement.

" Penses-tu vraiment que je te serais plus utile morte que vivante ? "

Je reste muette. Parce qu'aussi travaillée que fut cette question, et même si ce n'était qu'une phrase de survie, je ne peux m'empêcher d'y réfléchir.
L'utilité ?... Je tourne ma tête vers le coté et regarde un cadavre invisible, une bouteille encore en main, non loin de là....
L'utilité ? Je fixe à nouveau ma victime du regard. Connait-elle la définition de ce mot , pour une fille telle que moi ? Avec fermeté , j'appuie ma main contre mon torse et aspire calmement...
Grâce à cet ivrogne, je ne souffre plus..
Je n'ai plus mal.
Alors, j'affiche un sourire condescendant à la jeune fille et hoche la tête.

"Les morts sont utiles aux esprits.." Je murmure avec une certaine rancoeur, ces quelques mots , avant de me taire.
Bien sûr que oui, puisque sans les cadavres je n'existerais plus. Connait-elle la souffrance de ceux qui osent encore ne pas pardonner ? Sait-elle à quel point il est dur de sentir tous ces échos de sentiments sans en être bouleversé ?
Ma main se ferme en un poing solide qui forme une barrière contre mon thorax.
Non.
Elle ne connait rien de tout ce qui peut composer, mon âme..
Je vois ses yeux s'écarquiller légèrement à mes mots et une haine étrange me saisit. A quoi pensait-elle ? Que je ne pouvais être qu'une simple malade en manque de meurtre ? Bien sûr ..elle s'imaginait , que j'étais encore une humaine. Quelle idiote.
Je sens le liquide de la fureur vagabonder entre mes pensées ; et son visage trop calme à mon goût me fait perdre patience.
Un esprit oui , idiote , je suis un esprit.
Le bras toujours le long de mon corps se tend soudainement , et , poing toujours serré contre mon corps , ma main gauche encercle son cou.
Je la regarde. Elle lève malgré elle sa tête vers le haut et tousse , à cause de la pression qu'exerce ma paume contre sa gorge. Mais elle n'angoisse pas autant que les autres victimes ; pourquoi ?
Je me sens incontrôlable.
Une fureur rare masque ma faim et ma peine.
Je suis désolée, mais tu n'es qu'une pauvre fille!

Qui crois-tu que j'étais ?
Qui crois-tu que je suis , maintenant ?

Affreusement méthodique, je sais que je pourrais la faire pleurer.
Je sens déjà..sa peine , sa tristesse, mon pouvoir de destruction inné qui la mine.Mais ma colère est telle que je ne veux rien sentir. Laissez-moi avoir mal, au diable le bonheur. Le bonheur , là , maintenant, je n'en ai pas besoin.
D'un geste instinctif, je retire ma main meurtrière.
Respire, respire tant qu'il en est temps.

"Alors ?!" je lui crie ces mots en pleine figure, en faisant abstraction de sa pensée ; abstraction de paraître encore plus cinglée.
Malgré tout ce que j'apporte en haine, je sens le souffle hasardeux de ma nature ; et je ferme les paupières. Les ferme pour empêcher mes sens de reprendre le dessus , et de vouloir en finir avec elle. Pour m'empêcher à nouveau..
Qu'importe la fureur, la faim est toujours plus forte..
Et je suis si faible.
Rouvrant les yeux, je lui souffle mes mots d'un voix malheureusement plus modérée.

"Alors ? En tant qu'esprit que pourrais-tu m'offrir ...si ce n'est ton âme ?"


Revenir en haut Aller en bas
Harmony Hearn
|| Little Red Riding Hood
|| Little Red Riding Hood
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 23
Localisation : Schoko'bonland
Emploi/loisir : Femme au foyer
†Humeur : JFAVG
Date d'inscription : 29/09/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Eileen
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Re: La routine [ Pv Mere' ]   Mer 5 Nov - 17:40

Pourquoi avait elle peur de cette inconnue ? Parce qu'elle voulait la tuer... Et alors ? Ce ne serait pas la première. Mais alors, avait elle vraiment peur ? Non. Ce devait être du respect... Du respect que l'on a du mal à cacher... Ou à se l'avouer tout simplement.

Celle qui prétendait s'appeler Meredith semblait si triste, désemparée et pourtant... Elle trouvait encore la force de tuer. Ou alors, elle y trouvait du plaisir. Quel être si noir pouvait aimer de telles choses ? Pas un humain, certainement. Et puis il y avait cette aura que dégageait la jeune fille. Ce n'était pas humain non plus d'être si imposant... Près ce que magique. De la magie très noire alors...

C'est pourquoi, peu à peu, elle s'était ratatinée sur elle même. Comme une faible. Nouveau ? Oui surement. Et lamentable. Celle qui disait être un esprit venait de lui demander ce qu'elle pouvait lui offrir. Bien que son ton ne laisser rien penser, elle le lui avait quand même demander. Peut être serait elle intéressée finalement ?

Reprenant un peu de confiance en soi, elle se redressa pour faire presque croire qu'elle savait ce qu'elle faisait et ce qu'elle avançait. Ce qui était totalement faux. Mais au point où elle en était... Elle se plaça donc sous le nez de Meredith, cherchant ce qu'elle allait pouvoir inventer.


" Que dirais tu... D'âmes plus riches que celles des ivrognes que l'on trouve dans ces rues malfamées, hum ? "

Une esprit ? Cette être se croyait elle supérieur aux autres à ce point pour se faire appeler de cette façon ? Avait elle conscience à ce point de l'imposant charisme qu'elle imposait aux passants ? Ou alors... Peut être était ce autre chose ? Peut être n'était pas vraiment une humaine ? Oui. Ca expliquerait certaines choses. Ainsi que des désavantages. Mais si elle était bien un autre être, si elle cherchait vraiment la mort et non pas l'argent comme elle l'avait imaginé tout d'abord... Peut être préférait elle les ivrognes aux gens de la noblesse ? Après tout, pour aimer tuer, il fallait déjà avoir un esprit bien tordu...

Bah ! Elle était partie, autant continuer ! Elle garderait toujours sa garde forcée au cas où.


" Je ne dis pas que tu ne pourrais les " attraper " toute seule, mais pourquoi ne pas accépter l'aide d'une fille comme moi pour attaquer plus facilement des gens aux âmes... supérieurs ? "

A quoi faisait elle allusion ? Elle ne le savait toujours pas. Mais elle attendait toujours une réaction de la part de l' " esprit " en espérant que celle ci serait positive. Prise dans son élan, elle se rapprocha un peu plus de Meredith, laissant divaguer son esprit à la recherche d'un nouvel argument. Sa vie était en jeu... Un jeu, comme toujours.

" A moins que tu ne préfères que je ne te les livres comme une esclave sert de la nourriture à son maître ? "


Oh ! Ce n'était pas une insulte ! Loin de là... C'était même sorti tout seul. Comme tout ce qu'elle venait de dire. C'était vraiment ce qu'elle pensait ? Ce qu'elle voulait ? Non, sûrement pas. Mais comme toujours, au point où elle en était...

" Ma vie contre ma liberté. C'est à toi de voir. Et de choisir pour moi. "


[ T'es toute escusée !! Par contre moi, c'est pas terrible ET j'ai mi du temps à répondre T.T ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madowen.labrute.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La routine [ Pv Mere' ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La routine [ Pv Mere' ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du nouveau, routine habituelle... (pv Lolipop)
» Attente. Spleen. Routine. Ennui. Quotidien. Monotonie. Torpeur.
» Rien qu'une petite mission de routine en territoire ennemi. [Pv : Soul & Howard]
» SHARK ATTACK ? ET TA MERE EN STRING DE GUERRE
» Une simple mission de routine... ou pas. [+18]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemausus :: . [Banlieues] :: . Les Rues Adjacentes-
Sauter vers: