Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 . Spirit Magic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mathys Worrenoff
Ŏ Mâthou l'Admin Ŏ
Ŏ Mâthou l'Admin Ŏ
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1097
Age : 30
†Humeur : chuu ... ?
Age du Personnage : 25 ans
Date d'inscription : 22/05/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Gabryël
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: . Spirit Magic   Dim 19 Oct - 20:27




Chapitre Premier : « Initium ac Imperium » ( Je précises qu'il y en a un second x) )
« Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. »
[…]

Comme il était simple d'affirmer que Tout avait commencé à ce moment là … L'on attribuait à une thèse nommée, en fonction des époques et des lieux, Dieu, Hallah ou encore Yahvé ( passons les surnoms du genre “Le Miséricordieux” etc … ) des pouvoirs qui, dépassant l'imagination du commun des mortels, ne pouvaient qu'être Divins. Et tout cela pourquoi ? Car les Humains, trop pleutres pour revendiquer la Création, avaient préféré se créer une icône qui, à défaut d'exister, devrait avoir créer l'Homme et le surveiller de “là-haut”. Voila : c'était fait : il existait désormais dans l'Univers ( pas si infini que cela d'ailleurs ) un être doté de tous les pouvoirs possibles et inimaginables. Enfin l'être humain s'était débarrassé de la charge pesante d'avoir à assumer le commencement de toute chose … « Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut. » Tout était dit. Pour avoir été témoin de nombreuses choses, laissez-moi vous en conter quelques-unes … Néanmoins soyez prêts car le retour à la réalité sera dur … Si tant est que vous arriviez à survivre …


***

Je suis. Tu es. Il est. Nous sommes. Vous êtes. Ils sont. Ainsi est défini l'univers : par son existence. Jamais il n'y eut de début et jamais il n'y aura de fin : Il Est; voila tout. Il est important aussi de souligner que la majorité de l'Histoire Universelle sera écrite par les étoiles elles-mêmes. Il est dit en effet que les étoiles proviennent des larmes que verse ce monde et, qu'à travers leur pâle et affligeante beauté, se trouve en fait la tristesse la plus grande de ce monde. Ce qui vous donne autant d'espoir lorsque, du fond de la nuit, vous scrutez le ciel illuminé par leur beauté réconfortante n'est en fait rien de plus que le reflet de votre âme disséminée aux travers de l'Univers. Ces entités célestes étaient donc, de par leur nature, intimement liées au monde Spirituel. Il est d'ailleurs acceptable, finalement, de penser que par-delà les étoiles, ce sont nos ancêtres qui nous observent du haut de leurs petites fenêtres de gaz et de chaleur. Tout comme il est vrai qu'un être possédant des pouvoirs illimités n'exista jamais, il y eut tout de même un être qui, dans sa vie et dans le posthume, fut appelé “Dieu”. Bien que cela soit une autre histoire, je vais tout de même vous la conter …
Nous sommes en l'an 0 du calendrier de l'Ouroboros. Il est dit que l'Ouroboros serait le serpent de l'Eternité et donc, par extension, de l'Univers et c'est pour cela que, malgré que le temps passe, nous fûmes de tout temps en l'an 0 de ce calendrier. Ah certes d'autres calendriers furent inventés par la suite mais, à cette époque, seul celui-ci existant. Pour mieux vous situer, dites-vous que cela remonte plus ou moins quelques million d'années avant ce que vous appelez le “Big Bang”, à savoir la pseudo-création de “l'Univers” ( tout du moins le votre ). À cette époque donc existait déjà le monde, tel que vous le connaissez, avec ses neufs planètes maitresses tournant autour du même soleil. Ou peut-être était-ce un peu différent … Toujours est-il que sur la troisièmes planètes du système solaire avait élus domiciles les Néphilims, un peuple aux étranges dons et coutumes. Ce peuple, d'aspect très civilisé et avancé, possédait une ressource qui faisait défaut à leurs confrères des autres planètes ( qui étaient habitées par divers peuples ) : la Magie.

Certains spécialistes sur la question se seront d'ailleurs longtemps ( très longtemps ) interrogés sur la provenance de ce don ( certains tentant même de l'extraire de leurs congénères afin de le rendre plus puissant ou de le modifier ) mais il est de notoriété publique de dire que ce don, à la façon des Étoiles, provenait du monde Spirituel, défini alors comme un espace invisible à l'œil, insensible au touché, et où l'on ne pouvait aller sans se déposséder de notre corps afin de libérer notre esprit ( pratique que des populations entières pratiquaient à un certain temps mais qui, après un certains temps, aura disparut car rien n'affirmait que toutes ces personnes qui s'étaient ôtés la vie pensant qu'elle continuerait à se poursuivre dans le monde Spirituel avaient effectivement atteints leur destination et, de ce fait, l'on attribua à ce monde parallèle le fait de choisir lui-même ceux qui pourraient l'intégrer ). Ainsi les gens commencèrent à s'affirmer meilleur que l'autre afin de devenir un “élu” et rejoindre ce que l'on pourrait appeler à cette époque le “Paradis” ( Heaven, Rakuen, "Ciel", etc … ) mais ils firent connaissance avec la Sagesse et stoppèrent ces futiles dissensions avant qu'il ne soit trop tard. Déjà leur planète avait subit d'irrémédiables dommages et leur peuple était désormais fortement réduit à une élite de Néphilims ayant eut l'opportunité de survivre aux nombreux carnages et meurtres entre eux. C'est à peu près à cet époque que naquît un jeune et talentueux néphilim, prénommé Anathem, issu d'une longue lignée de combattants au service du gouvernements. Mine de rien, leur civilisation n'allaient pas fort : ayant perdu les 3/4 de leur population suites aux conflits internes, ils se retrouvaient désormais en fort mauvais position pour se défendre en cas d'attaques … Après avoir autant prônés la place de “maîtres de l'Univers” ils se retrouvaient désormais aussi dépourvu de puissance défensives que leurs voisins de la 4ème planète qui, depuis les temps immémoriaux, avaient agit pacifiquement en toute occasion. Mais qu'importe : leur fierté invétéré liée à leur incapacité croissante avait crée le contexte favorable au développement d'Anathem qui, à la vue de ses semblables craintifs et faibles, voulut retrouver la gloire passée de son peuple. C'est dans cette optique que durant toute sa jeunesse il travailla son don, encore et encore, jusqu'à le porter à la perfection. Arrivée à ce stade, il était déjà l'un des plus grands maitres néphilims et, qui plus est, du haut de ses 15 ans, passait pour un génie encore inégalé.

Mais cela ne lui suffisait pas : après avoir arrivé à contrôler parfaitement son propre don, il restait jaloux et désireux de contrôler celui des autres. Par un heureux ou triste hasard, il y arriva : à force d'entrainements, de techniques et d'expériences, il arriva à “extraire” le don de ses congénères. Une nouvelle menace était née, une menace nommée « Anathem». Les néphilims demandèrent de l'aide aux autres planètes afin de les aider à vaincre ce qui commençait à devenir comme la plus grande menace de l'Univers mais, lorsqu'ils l'obtinrent, il était trop tard … IL avait déjà réussit à engranger les dons de ses plus dangereux ennemis et désormais l'Univers devrait se plier à sa volonté … Enfin c'est ce que j'aurais put dire si les Néphilims avaient perdus toute fierté et se seraient ralliés à Anathem en désespoir de cause mais ils n'en firent rien : ils tombèrent les uns après les autres à force de résistance contre celui qui s'auto-proclama “Dieu” tout puissant. Certains, d'ailleurs, commençaient à lui attribuer ce titre de leur plein gré et de plus en plus publiquement, commençant à tourner le dos aux néphilims restant. Ces derniers durent fuir tout espace habité mais, avec les nouveaux pouvoirs qu'il avait reçut, Anathem n'eut pas grand mal de les retrouver. Ils y passèrent tous, les uns après les autres. Tandis que son pouvoir grandissait, Anathem sombrait dans la folie et, sans que personne ne le remarque, le monde Spirituel s'ébranlait. Au final, il ne resta qu'un seul Néphilims et, Anathem, désirant faire grand cas du "der des der", voulut extraire son don en public. Son égocentrisme alla jusqu'à convoquer les plus grands partis de toutes les planètes afin de célébrer cet évènement. Bien entendu, après cela, il pourrait aisément s'imposer comme “maitre de l'Univers” aux yeux de tous. En somme, cela s'approchait plus du kidnapping politique le plus gros de tous les temps, maquillé en divertissement. Ce jour, celui de l'exécution du dernier Néphilims et, par extension celui du début du despotisme d'Anathem, restera gravé dans le subconscient de tout être vivant par la suite ...

Alors qu'il était ammené sur la place publique, le détenu (- Elendan -), ressentit monter en lui le pouvoir du monde Spirituel. Arrivé devant Anathem, il sentit qu'il n'avait plus qu'une seule chose à faire pour le vaincre. Alors il parla :

« Ô toi qui a souillé tes mains du sang de tes frères, toi qui a réunit plus de pouvoirs qu'aucun autre, toi dont le nom est désormais réputé et craint par delà l'Univers, sache qu'ici même tu mourra. »
Ce sont là les seuls, unique, et dernières paroles qu'Elendan prononça. Fou de rage, Anathem prit soin d'user de tous ses pouvoirs afin de lui infliger les pires souffrances. N'y tenant plus, les témoins demandèrent d'abréger le spectacle et, accédant à leur requête, Anathem débuta l'extraction du pouvoir d'Elendan. Lorsqu'il eut fini, ce dernier s'affala par terre, interne, tandis qu'IL tenait entre ses doigts l'essence de son pouvoir, la montrant sans vergogne aux yeux ébahis des spectateurs. Alors Anathem absorba “l'Ultime Pouvoir”.
Peu de gens sont au courant de ce qui suivit : alors qu'il venait d'absorber le dernier des pouvoirs, Anathem sombra. Tout d'abord il commença à se sentir fiévreux puis, rapidement, mal en point jusqu'à en crier sans que personne ne comprenne pourquoi il agissait de la sorte. Quelqu'un s'approcha mais n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche qu'il avait déjà été carbonisé vivant. Le monde Spirituel qui, face à la montée d'un tel pouvoir, avait fortement été déstabilisé, était désormais réunis dans un seul être. Cette limite tant dans le temps que dans l'espace lui étant inacceptable, “il” se révolta. Ainsi Anathem avait réussit à réunir tous les pouvoirs en lui et désormais il en payer le contre-coup. Il tenta tout pour se défaire de la douleur grandissante jusqu'à en arriver à l'ultime recours : celui de mourir. Il avait tellement mal qu'il commença à utiliser ses pouvoirs sur son propre corps qui commençait lentement à se désagréger. Enfin, il en fini : il se fit complètement disparaitre. Voici comment est mort Anathem, seul et unique Dieu vivant ayant jamais existé et ce, durant la plus courte et la plus importante minute de tout l'Univers.

Lorsque son corps se désagrégea, le pouvoir spirituel accumulé en lui se rassembla autour de sa dépouille et, tout d'un coup, se compressa, encore et encore, jusqu'à disparaitre complètement. Les spectateurs, ébahis face à un tel évènement, pensèrent alors que c'était fini mais ils se trompaient : le monde Spirituel se libéra alors d'un coup, détruisant tout à son contacte et rassemblant tout en lui dans le même temps. Alors l'Univers tout entier fut aspirer et, d'un coup, un seul, fut libéré. Ainsi naquit le monde tel que les Physiciens de nos jours le voient ... Aussi si je devais misérablement reprendre cette phrase si célèbre commençant la “Bible”, je dirais simplement :

« Au commencement, Dieu mourut. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nemausus.forums-actifs.com
 
. Spirit Magic
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EDH for magic
» Zelda Spirit Tracks
» The legend of Zelda : Spirit tracks
» Age of Magic
» Magic Work - Les bizarr'Sisters

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemausus :: . [ Hors-Jeu ] :: . Messages & Annonces :: . Fiches Détaillées-
Sauter vers: