Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un recensement tout en douceur... [edit:recensé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evan MacTavish


avatar

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 31
Emploi/loisir : Sergent
†Humeur : Variable
Date d'inscription : 18/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Adelicia
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Un recensement tout en douceur... [edit:recensé]   Ven 28 Nov - 2:51

C’était une journée comme les autres à Nemausus. Mis à part le fait qu’il faisait doux et ensoleillé, un temps plutôt rare dans ce coin du monde. Une petite troupe de soldats faisait son entrée, ou plutôt son retour, par l’allée principale. Ils avaient quitté la ville quelques semaines auparavant, mais n’étaient pas allés bien loin : les terrains vagues aux alentours du vieux château, autrefois terres céréalières prolifiques, aujourd’hui abandonnées par des paysans superstitieux qui ne veulent pas s’approcher d’un endroit ou un si grand malheur s’est déroulé un siècle auparavant. Aussi l’armée s'en servait comme terrain de manœuvres.
Le sergent MacTavish, chef et instructeur du petit peloton, était perdu dans ses pensées. Ceux qui le connaissaient auraient pu s’en rendre compte à la façon dont il se passait la main dans la barbe, mimique qu’il effectuait chaque fois qu’il était plongé dans une réflexion. Et justement, le caporal Lachlann commençait à le connaître, après plusieurs mois passés sous ses ordres. Aussi celui-ci crut bon, lorsqu’il aperçut le panonceau à l’entrée de la ville, d’interrompre les pensées du colosse. Après avoir franchi les trois pas qui les séparaient, il commença, d’un ton interrogatif :


« - Sergent ?
-Qui a-t-il, caporal ?
demanda l’autre, brusquement tiré de sa rêverie.
-Quels sont vos ordres vis-à-vis de ce qui est annoncé sur ce panneau, sergent ? »

Un diplomate, ce Lachlann. Il n’était pas du genre à dire « Vous avez vu ce panneau ? » à un supérieur devant ses hommes. Pourtant, il aurait du savoir qu’Evan n’était pas du genre à s’offusquer de remarques plus directes si elles étaient justifiées. D’ailleurs, il ne se serait même pas rendu compte de l'inconvenance d'un telle remarque. Le sergent jeta un coup d’œil au message sur le panneau. Tout comme le caporal, il savait lire, mais ils étaient des exceptions, quasiment aucun soldat et très peu de sous-officiers en étaient capables. Les directives affichées étaient simples : « Recensement de tous les habitants. Se présenter aux bureaux de Nemausus. » Qu’est ce que c’était encore que ça ? On n’avait donc rien de mieux à faire que de faire perdre leur temps aux gens ?

Evan se détourna du panneau et contempla sa troupe. Douze soldats, sans compter le caporal et lui-même. Ca risquait de prendre du temps. Il se tourna vers son subordonné.


« - Caporal, ramenez les hommes à la caserne. Je vais passer aux bureaux pour voir s’ils peuvent nous envoyer quelqu’un à la caserne pour recenser tout le monde, ce sera plus simple que de tous passer aux bureaux. »

Quelques instants plus tard, la troupe s’était éloignée, et le sergent se dirigeait vers l’ensemble de bâtiments qui formait les bureaux. Il s'avanca vers la porte principale et l’ouvrit avec sa finesse légendaire, c'est-à-dire à la volée. Cette entrée fracassante n’eut néanmoins que peu d’effet sur les occupants de la pièce : le fonctionnaire endormi ronfla un peu moins fort, le vieil homme occupé à une quelconque tâche administrative avec un habitant leva brièvement le nez de ses documents avant de reprendre ses explications à son client, de même que les trois personnes qui faisaient la queue derrière celui-ci. Enfin, dans le fond, un homme petit et sec qui écrivait sur un parchemin ne réagit même pas au fracas provoqué par la porte.
C’est vers lui qu’Evan se dirigea, un peu étonné qu’aucune des personnes attendant leur tour au bureau d’à coté n’en ait eu l’idée auparavant. Ce qu’il ne pouvait pas savoir, c’est que ce fonctionnaire était connu pour être le plus aigri de Nemausus…

Evan s’approcha donc du bureau et s’arrêta derrière la chaise. L’autre, sans même relever la tête lui demanda du ton las de celui qui en veut au monde entier :


-« C’que vous voulez ?
-C’est pour le recensement, je voudrais…
-Seyez vous. »
le coupa l’homme, en sortant d’on ne sait où une liasse de documents officiels. Après un rapide coup d’œil à son uniforme et ses insignes, il déclara : « J' peux déjà remplir vot' métier, sergent ? » avec un ton méprisant qui en aurait froissé plus d’un. Le caractère parfois un peu simplet d’Evan ne releva pas l’offensa. Le fonctionnaire continua.
« - Lieu d’habitation ?
-J’habite…
-A la caserne évidemment, je n' suis pas idiot ! »

Là, même un homme comme MacTavish se rendait compte que le fonctionnaire se montrait pour le moins... discourtois.
-« Prénom et nom ? » demanda ce dernier.
Sans un mot, Evan tendit sa fiche d’identité.

-« Evan… MacTavish… J’ai eu des gens avec un nom un peu comme ça la s'maine dernière. Un couple de vieux pécores. Et l' fils qui puait l' chien. Quelle équipe. Heureusement qu’ avait la joli rousse pour rel'ver le niveau… »
Puis, le fonctionnaire émit un couinement étranglé. Vert de rage, Evan avait abattu son poing gauche sur le bureau, qui avait émis des craquements sinistres, tout en saisissant l’homme par le devant de la chemise de la main droite et le tirant en avant. Si il y a bien une chose qu'il faut éviter avec MacTavish, c'est de se moquer de sa famille.
-« J’ai deux choses à te dire mon gars. Premièrement, manque encore une fois de respect à ma famille, et je te fais avaler tout ce qui traine sur ce bureau. Deuxièmement, je vais demander à mon commandant de faire venir l’un de vous à la caserne pour recenser tout le monde là-bas. Je veux que ce soit toi. Tu vas venir, tu vas recenser tout le monde, et tu seras poli et aimable, j’y veillerais moi-même. Si ce n’est pas toi qui viens, je viendrais te chercher, et crois-moi, ça ne te ferais pas plaisir. C’est bien compris ? »
Avant que sa victime ait pu répondre, Evan le rejeta sur sa chaise qui bascula en arrière, jetant l’homme à terre. Les gens autour paraissaient amusés, en tout cas pas un ne sembla éprouver une quelconque compassion pour le fonctionnaire. Le sergent, quant à lui, avait déjà quitté la pièce, vaguement conscient qu’agresser un fonctionnaire de la ville n’était pas une très bonne chose pour un soldat. Bah, l’homme pouvait toujours venir porter plainte à la caserne, il se ferait une joie de l’enregistrer…

Edit Mathys: Merci Evan, tu es à présent recensé =) je crois que je vais beaucoup aimé la tournure de tes RP, celui ci rend bien compte du mouvement que tu imposes ... bref, tes informations sont à présent dans les 2 topic annonce du registre, j'espère que tu trouveras très bientôt un ange =)
Bon Jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un recensement tout en douceur... [edit:recensé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vidéo][Next Gen] Une introduction tout en douceur ...
» Un peu de douceur...
» [Terminé][Couloir] Tout en douceur...[Aoi]
» Skiage , tout en douceur...
» recensement des primes [obligatoire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemausus :: . [Centre Ville] :: . Les Bureaux de Nemausus :: . Recencements Validés-
Sauter vers: