Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vagabond

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaori
Rien que pour moi ...
Rien que pour moi ...
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 28
†Humeur : Triste
Date d'inscription : 03/12/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Guenièvre Llewelyn Davies
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Vagabond   Jeu 4 Déc - 1:50

Kaori èrait sur les terres du cimetière, évitant au maximum les humains, enfin, surtout les humaines. Il avait peur, peur de trouver celle qui lui serait destiné. Il s'attardait devant les tombes de celles qu'il avait rencontré, avant, enfin avant sa mort... Il se rappelait des nuits, des instants agréables, ses yeux brillant d'une étincelle étrange.

* Etre un ange, bizarre comme impression. Ange... qu'est ce que cela signifie? Je suis lié a quelqu'un et si il meurt je le suivrait. Est ce plus que cela? L'aimerais-je? Comme une soeur? Comme une mère? Comme une... Non pas cela, je ne me l'autoriserais pas. Je ne pourrais pas. Je suis ange et je suis pourtant si seul. Je suis encore beau. Enfin je crois. C'est plutôt rassurant, d'un côté je suis comme avant. Cela changera t'il quelque chose sur mon futur? Je ne sait pas. Mais pourquoi je ne sait plus rien comme cela! Peut-être que je refléchis trop. *

Il restait là des heures, sentant l'air frais lui fouetter le visage. Il commencait à faire nuit. Kaori leva les yeux et observa le soleil décliner. Le soleil, la vie... Vie qu'il n'avait plus depuis plus d'un siècle. Pourquoi était il sorti cette nuit-là? Pourquoi avec elle? Pourquoi était il mort seul, malheureux, sans amour, sans famille, sans rien... Sa réputation n'avait pas empecher au terrible destin de s'accomplir. Hélas, il se posait tant de questions qu'un brouhaha régnait sans cesse dans son crâne. Kaori continua a avancer, il tomba sur la tombe de Elya Macohui, la seule fille qui lui avait jamais resisté. Une rousse, une sorcière sans doute. Seule explication plausible qui ai empecher le fait qu'elle tombe dans ses bras, que elle aussi se soumette a lui. Le mystère était encore entier. Et si il avait été diffèrent? Si son arrogance et sa méchanceté l'avait cantonner dans sa solitude? Il tomba a genoux, une larme roula sur sa joue.

*Non, je ne peux pas pleurer, je ne suis pas faible. Je n'ai plus de sentiments, je n'ai plus d'amour, je ne suis plus rien sauf une enveloppe, une pauvre peau vide*

Il se relava et s'assit, regardant l'horizon. Quel serait son avenir. Serait il un jour heureux? Aurait il le droit de rêver a nouveau ou l'Enfer régnerait t'il jusqu'à la fin de l'humanité. Il était là, il ne savait rien, et préfèrait que cela reste comme cela.

Il s'endormit. Lorsqu'il se reveilla le lendemain matin, il fesait froid, le peu d'herbe qui subsistait dans le cimetière était humide de rosée. Un oiseau chantait. Kaori ramassa une pierre et la lança habilement en direction de l'arbre d'où provenait le bruit. Le chant s'arreta. Kaori sourit, satisfait de lui même.

*L'oiseau ne doit pas chanter. Ce village doit ce taire. Ce village ne devrait plus exister. Je ne devrait plus être là. Je ne devrait pas avoir le droit d'etre là...*

C'est sur ces reflexions sinistres que Kaori resta sans bouger, sans avoir pourquoi ni ce qui l'en empécher. Les journées passaient, se ressemblant, on ne pouvait pas les discerner sans l'alternance jour/nuit. Elles ne rimaient à rien. Il aurait tellement aimé retrouver un sens a sa vie. Même pour une nuit. Même comme avant. Même des tonnes de filles à ne plus se rappeler leurs noms. Il aurait bien survecu encore pour cela. Encore une seule fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patience Saint-Johns


avatar

Féminin
Nombre de messages : 4
Age : 25
Emploi/loisir : Ange
†Humeur : Troublée
Date d'inscription : 27/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Hawke Mazbath
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Vagabond   Jeu 4 Déc - 19:53

Et voilà que Patience se retrouvait là où elle n'aurait justement jamais voulu être à se moment-là. Elle avait droit à une renaissance, une nouvelle vie s'offrait à elle et voilà qu'elle se renfonçait dans les méandres de son passé douloureux. Elle sillonnait silencieusement les allées parfaitement tracées. Elle ne savait pas exactement ce qu'elle venait chercher ici, peut-être du réconfort, une réponse à toutes ses questions, juste de quoi revivre la pauvre existence qu'elle avait menée jusqu'à cette soirées funeste ? Elle ne savait même pas pourquoi ses pas l'avait menée ici alors qu'elle venait à peine de retrouver la Terre. C'était étonnant de revenir à un endroit qu'elle n'avait fréquenté que de rares fois en pleine nuit pour porter quelques fleurs sur la tombe de sa mère.
Perdue dans ses pensées, ses jambes la menèrent droit sur l'endroit où elle se rappelait être venue, un bouquet de fleurs fraîches à la main, pour les déposer sur une pierre grossièrement taillée, où son père lui disait être sa mère.

Juste avant d'atteindre la pierre tombale en question, Patience s'immobilisa, un frisson glacé lui parcourant tout le corps. A quelques pas de sa mère à peine, reposait son corps à elle. Sur l'excroissance minérale, deux mots gravés rageusement se dessinaient encore, quoique bien effacés par le temps et les intempéries: Patience Saint-Johns. Oui c'était bien elle, un drôle de sentiments la traversa, la nette impression que ça place n'était pas ici, elle avait laissé sa place et voilà qu'elle revenait quand même... Mais elle repensa bien vite à cette rencontre qu'elle avait fait dans les cieux, elle était revenue pour accomplir une mission, et cela, elle ne pouvait pas en douter.
Elle passa donc son chemin, soucieuse de ne plus jamais remettre les pieds ici. Mais voilà qu'une autre chose attira son attention. Juste à côté d'elle, demeurait son père. Il était donc demeuré ici jusqu'à sa mort, et avait sûrement laissé une place suffisante entre la tombe de sa femme et de sa fille pour s'y installer à sa mort. Voilà donc cette famille déchirée réunie enfin...après la mort.

Elle ne resta finalement pas longtemps devant ses parents, le passé était trop douloureux, il fallait maintenant qu'elle se retrouve au présent, et pourquoi pas se retourner vers le futur ?

Le soleil se levait paresseusement, Patience laissa ses rayons naissants éclairer son visage, toujours aussi pâle. C'était bon de retrouver la lumière après ce siècle de ténèbres. Elle resta un moment ainsi, peut-être paralysée par ce bien-être. Mais ne résistant pas à l'envie de fuir au plus vite ce cimetière, elle s'arracha à se petit bonheur lumineux pour se retourner vers la sortie et se diriger vers la ville. Elle avait la nette certitude que quelque chose l'attendait là-bas. Elle voyait des ombres durant ses rêves, des humains vraisemblablement, et l'une d'entre elles en particulier la subjuguait. Il fallait qu'elle retrouve son propriétaire au plus vite.

Mais à peine était-elle retourner sur se pas qu'un dernier frisson la traversa. Quelqu'un lançait quelque chose, une pierre peut-être, sue l'un des rares arbres qui encerclaient le cimetière. Patience voulut s'approchait, elle découvrit un corps, assit, peut être allongé, par terre, à la limite des tombes. Quelque chose la retint. Cet homme, car ce n'était certainement pas une femme, avait quelque chose de spécial, un aura, une ombre (ou peut-être une lumière) qui l'entourait. Elle avait un pressentiment, qu'elle n'arrivait pas à décrire comme bon ou mauvais. Mais ce personnage n'était pas tout à fait normal. Après tout, peut-être était-il comme elle? Peut-être n'était-elle pas la seule? Avait-il une mission à accomplir lui aussi? Y en avait-il d'autre? Toutes sortes de questions la submergèrent ainsi, pour la noyer sous un tas d'interrogations dont elle ne pourrait avoir de réponse qu'en allant lui poser en face.

Et c'est ce qu'elle fit. Sans l'ombre d'une hésitation. Elle ne souciait plus de son apparence maintenant et puis, qu'importe si on la prenais pour une sorcière parce qu'elle avait les cheveux blancs et les yeux rouges. On ne pouvait plus l'atteindre ainsi.
Elle se dirigea donc vers cet homme, d'un pas décidé. Arrivée derrière lui, elle s'arrêta à quelques pas. Il ne fallait pas non plus qu'elle risqua sa peau si elle avait mal calculé son coup. Elle lança d'une haute et intelligible voix, un simple:

-Bonjour.
Puis dans la foulée, ne pouvant se retenir plus longtemps, elle demanda timidement:
-Êtes-vous comme moi ?... monsieur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori
Rien que pour moi ...
Rien que pour moi ...
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 28
†Humeur : Triste
Date d'inscription : 03/12/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Guenièvre Llewelyn Davies
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Vagabond   Jeu 4 Déc - 21:10

Un léger bruit de pas se fit entendre. Trop occupé par ses pensées, Kaori n'entendit cependant rien. Il resta là a se demander si quelqu'un le verrai, si il trouverai à travers qui ou quoi exister. C'est a ce moment (par hasard? Ou par destin?) qu'une voix se fit entendre. Une voix douce mais assurée, une voix féminine. Le jeune homme releva la tête, ses mèches rebelles, qui lui tombaient devant les yeux se placèrent sur les côtés de son visage. Il regarde la jeune femme. Une albinos. Elles étaient maudits, du moins c'est ce que l'on disait. Mais qu'importe, elles l'avaient souvent fasciné. Kaori les trouvait d'une beauté froide, mystérieusement attirantes, comme la pureté incarné, n'attendant juste que le feu que l'on voit dans leur yeux puisse enfin les consumées. Il la fixa, droit dans les yeux et sourit. Une image lui revient en tête. Son bas de visages, ses lèvres, ils les avaient déjà vu, au bal... Il en était sur, c'est elle que des gens avait jeté dans le brasier ce fameux soir. Kaori s'était éteint peu après. Il la regarda plus intensément avant de lui répondre.

- Bonjour. Que veut tu dire pas comme toi? Si moi aussi je suis revenue ici, à Nemesus après la soirée du bal? Si c'est ta question alors sache que oui, je suis comme toi.

Il l'examinait, il la trouvait belle, plus que beaucoup d'autre et en aurait bien fait sa raison d'être le temps qu'il se sente mieux. Quelqu'un pour l'accompagner. Pour ne plus se sentir seul. L'oiseau recommença a chanter, comme pour le narguer. Il ne pouvait pas le chasser, pas devant une jeune fille qui parraisait si perdue, si sensible, elle pourrait mal le prendre. Kaori se lève et s'approcha de la jeune femme, restant tout de même a une distance raisonnable.

* Belle, très belle même, un ange de surcroît. Je ne tomberai pas amoureux. De moins celui que j'ai rencontrer ne ma pas préciser que j'aimerai mon humaine. Non je ne doit pas prendre de risque...*

Il ne recula pas pour autant, pour ne pas la froissée. Il se contente de la regarder, détaillant chaque parcelle de son visage mais de manière subtile. Il remit une de ses nombreuses mèches derrière son oreille.

- Je suis Kaori. Pourrais-je savoir ton prénom?

Après ses mots, il prit un air grave. Il n'avait pas empêcher ce qu'on lui avait fait, ce sacrifice qu'on lui avait imposer. Il y avait songer mais était trop égoïste pour s'en être soucier vu le danger qui le menaçait. Mais bon, maintenant seulement il savait que cela n'aurais rien changer à sa fin à lui.

- Je suis désolé pour se soir là... Vraiment...

Il baissa la tête, quand même un peu honteux. Il avait eu tord. Elle devait avoir un piètre opinion d'elle même. Il n'y avait guère de raison pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patience Saint-Johns


avatar

Féminin
Nombre de messages : 4
Age : 25
Emploi/loisir : Ange
†Humeur : Troublée
Date d'inscription : 27/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Hawke Mazbath
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Vagabond   Dim 7 Déc - 16:51

[HRP] Au fait... Patience ne s'est pas faite jetée dans le brasier le soir du bal... Mais ce n'est pas grave, c'est ma faute, je me suis faite mal comprendre ^^ Et désolée pour le petit retard, journées IRL chargées... =S[/HRP]


Patience ne vit pas tout d'abord le visage de son interlocuteur, quelques mèches de son épaisse tignasse lui cachèrent une bonne partie du visage. Puis, lorsqu'il les eut remises en ordre, ce fut la deuxième fois en un temps relativement court que Patience connut une impression aussi étrange. La première avait été de voir son propre nom gravé sur un tombe, la deuxième venait à peine de se produire. Ce garçon lui... souriait? Whaouh. Maintenant qu'elle y pensait, personne en dehors de sa famille ne lui avait jamais sourit, à part peut-être ce soir de bal...
Mais... il ne semblait pas ressentir de pitié, même pas de dégoût? Il la regardait si franchement de ses yeux tellement... étranges eux aussi. Au lieu de cette peur qu'il aurait pu avoir, il la dévisageait calmement, sans l'ombre d'aucune hostilité. Contrairement à ce qu'elle aurait pu croire, il semblait peu-être légèrement fasciné par sa différence. Dans tous les cas elle ne se sentait pas capable de soutenir si longtemps ce regard si profond.

Heureusement pour elle, il prit vite la parole. La réponse qu'il lui donna la rassura en quelque sorte. Elle aurait eu l'air malin si elle s'était retrouvée en face de quelqu'un de « normal ». Comment expliquer qu'elle ait posé une question aussi incongrue? Et puis, après tout, elle avait su depuis qu'elle l'avait vu que cet homme avait la même particularité qu'elle. Elle ne savait pas comment l'expliquer, mais au plus profond d'elle-même, elle l'avait senti.

Elle ne dit rien, qu'aurait-elle pu ajouter? Lui, la fixait toujours de la même intensité. Cela devenait quelque peut gênant, déjà que Patience n'était pas habituée à rencontrer quelqu'un, s'ils se mettaient tous à la dévisager ainsi, elle se sentirait vite comme une bête de foire. Que voulait-il au juste? Maintenant, le jeune femme se rendait compte qu'elle jouait à un jeu dangereux. Avec ce comportement, soit il était réellement fasciné, soit sa fascination cachait quelques fins obscures qui échappaient à l'imagination de la ressuscitée. Quoique, elle était mal placée pour savoir ce que pouvait bien penser cet homme, la psychologie humaine n'était point son fort, elle qui avait vécu dans un trou à rat sans jamais voir personne.

Un chant d'oiseau vint troubler sa cogitation. Une lueur d'espoir dans cet endroit si désolé. Cette mélodie raisonnait dans sa tête. Joli, oui, certainement joli. Peut-être un peu trop pour être en accord avec le lieu. L'autre ange s'était décidé à se lever, elle voulut lui sourire mais ne parvint qu'à esquisser une vague grimace informe. C'était étrange cette sensation, elle se sentait comme ankylosée après toute cette période hors de la surface de la Terre. Certains gestes autrefois habituels la laissaient pataude aujourd'hui. Il fallait qu'elle réapprenne.

Il la dévisageait encore. Et cette attitude la contamina. Elle aussi le regarda, le décrypta en quelque sorte. Elle n'avait pas eu l'occasion de voir beaucoup de visages durant sa courte existante, et cela la laissa stupéfaite. Contrairement à la sienne, la face de l'homme regorgeait de couleurs. Le brun foncé de ses cheveux contrastait magnifiquement avec sa peau claire et ses lèvres légèrement rosée. Des yeux d'une couleur extraordinaire qu'elle n'avait jamais vu auparavant couronnait le tout. Il avait un joli visage, mais ce n'était pas cela qui interpellait la jeune femme. C'était son attitude. Était-ce exceptionnel ou était-il toujours aussi curieux face aux personnes qu'il rencontrait. On aurait dit qu'il voulait arracher le visage de Patience pour le garder à tout jamais en sa mémoire. Disons que c'était quelque peu... troublant.

Voilà qu'il lui demandait son prénom maintenant, qu'elle lui donna sans hésitation. Quel mal y avait-il à cela?

-Patience... comme la qualité... ou comme la fleur si tu préfère. Mais ne te fie ni à l'un ni à l'autre, tu serais vite déçu.
Ces mots sortaient de sa bouche tout seuls, ses lèvres bougeaient sans son accord, comme pour se prouver qu'elle pouvaient encore articuler. Mais qu'importe après tout, au moins, il saurait quelque chose sur elle.

Il était sérieux tout à coups. Surprenant, il passait d'une extrémité à l'autre sans intermédiaire. Il était auparavant fasciné, tel un enfant et voilà qu'il devenait grave, son visage avait pris un ton mature.

-Je suis désolé pour ce soir là... Vraiment...
Qui ne l'aurait pas été après tout?
-Moi aussi, je suis désolée. Mais on a à présent une chance de se rattraper tu ne penses pas? Il ne faut pas y penser, c'est tout. Excuse-moi mais... Je n'ai pas très envie de me replonger dans le passé.
Et c'était vrai, son existence, si ridiculement petite qu'elle avait été la faisait souffrir au plus profond d'elle même. Et chercher à s'en rappeler ne l'aurait menée nulle part, si ce n'est en Enfer.
-Je ne veux pas essayer de comprendre, on nous a donné une mission afin de nous racheter, il faut à présent l'exécuter du mieux que l'on peut, c'est tout.
Et c'était ce qu'elle s'était promis de faire. Elle y croyait fermement et ne renoncerait pas. Jamais. Elle avait été sauvée, il fallait maintenant qu'elle accomplie sa tâche.

Elle regarda encore une fois le jeune homme. Était-il de son avis?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori
Rien que pour moi ...
Rien que pour moi ...
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 28
†Humeur : Triste
Date d'inscription : 03/12/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Guenièvre Llewelyn Davies
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Vagabond   Lun 8 Déc - 13:13

Patience semblait mal à l'aise. Il se demandait pourquoi, oui elle était différente mais elle devait s'y être habitué. Ce n'était plus une enfant, elle devait malgré tout avoir rencontré du monde, il ne se doutait pas un instant de son passé. Il attendit patiemment sa réponse, il voulait connaître son nom. Elle lui révéla enfin, elle se nommait Patience. Il trouvait cela plutôt joli, et assez original, il n'en avait jamais rencontré, elle était la première.

- Alors je suis enchanté de te rencontrer Patience.

Il fit une petite révérence, que l'on pourrait réservé au grandes dames, aux riches. Mais, pour lui, une personne était importante lorsqu'elle arrivait a susciter en lui de l'intérêt et de la curiosité. Or elle était de ceux là. Il sourit en repensant à la suite de ses paroles.

- Ne t'en fais pas, je n'aime pas les préjugés ni les attribut que l'on donne aux noms, aux signes astrologiques ni même à la position de la lune ou à la couleur de cheveux. Je préfère me faire ma propre opinion. Et puis, je ne connais personne du même nom que toi. Je partirait neutre, à toi de faire la suite.

Il s'avança d'un pas vers elle quand elle fit référence au fameux soir. Il ne laissait plus paraître de regrets, il changeait d'émotions si vite. Elle ne voulait plus en parler, il respectait ses choix. De plus, cela ne le gênait gère.

*Je n'aurais pas dû en parler. Tu n'est vraiment pas doté de tact Kaori. La solitude m'aurait elle affectée? Je n'aurais pas commis une erreur qi grossière le siècle dernier. *

Ensuite elle lui parla de mission. Il l'avait presque oublié. Il aurait même préféré que cela soit le cas.

- Je ne te connaît pas mais cependant, je ne sait pourquoi, tu ne m'effraye pas. Je vais donc te dire ce que je pense de cette mission.

Il marqua un temps d'hésitation. Avouer sa peur remettrait en cause sa virilité non? Sur l'instant il s'en moquait bien, il avait besoin de parler de cela, elle était pour l'instant la seule personne ayant croisé sa route et elle était comme lui. Alors pourquoi pas...

- A vrai dire, j'ai peur... Tu vois j'étais un vrai salaud avant, enfin aucune fille n'as su me garder bien longtemps. Mais ce lien particulier de ange à humain protégé me fait peur. Là-haut, on m'as dit qu'une femme m'était destiné. Si je me surprend à aimer et si je la perd, je ne le supporterais pas vois tu? Ainsi, j'essaye d'éviter le moment où je pourrais la trouver, je préfère rester seul. Je me forcerais a ne rien ressentir, pour personne. Une nuit c'est simple à oublier, mais faire abstraction de son cœur c'est nettement plus difficile. Et si par miracle, mon humaine n'était pas mon âme sœur, alors oui cette mission me ravirait. Je n'ose pas franchir le pas qui me conduirait à le découvrir. C'est trop effrayant.

Jamais il ne s'était confié comme cela, à personne. Il n'avait jamais eu de véritable amis, juste des relations qui rendait bien et qui te permettait d'atteindre une catégorie sociales. On ne se confie pas, on confie ce que les autres souhaitent entendre. Son cerveau marchait plus que son cœur.

- Et toi, tu n'as pas peur de cela? As tu déjà aimé? Pourrais tu me dire ce que cela fais? A par de la douleur?

Il la regarda intensément, en attente d'une réponse. Il souriait tristement, comme un vieux clown qui ne supporte plus la fausse joie qu'il transmet chaque jour, au détriment du sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vagabond   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vagabond
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PERHAPS F X CANICHE/GRIFFON 9 ANS (59) ASSO VAGABOND & CO
» Daren Abyssea [Vagabond]
» Zebron. [Vagabond et voleur]
» Alteor Seveach [ Mage Vagabond ]
» Aëron, enfant des rues ... [Vagabond]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemausus :: . [Terres Interdites] :: . Le Cimetière-
Sauter vers: