Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ­­>> [.Ian.] Come What May

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ian Darkfellow


avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 24
Localisation : Là.
Emploi/loisir : Bibliothécaire
†Humeur : KOWABUNGA! ça répond à votre question?
Date d'inscription : 06/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Faith Sackbandt
† Force Ange/Esprit:
1/0  (1/0)
Relation:

MessageSujet: Re: ­­>> [.Ian.] Come What May   Jeu 12 Fév - 0:47

Malgré tout, Ian fut soulagé de voir Faith sourire. Il ne savait pas si elle se moquait de lui ou si ça lui remontait le moral, mais son sourire lui donnait au moins un peu d'approbation. Il fallait dire que même lui n'y croyait pas ainsi... Si c'était comme il le décrivait, est-ce que les esprits seraient considérés comme humaisn également? Et de ce qu'il en avait vu, ce n'était pas du tout le cas. C'était vraiment matière à réflexion, ce qu'il n'était pas en mesure de faire dans le cas présent bien que l'heure devenait de plus en plus raisonnable. Pour l'isnant, sa petite tirade bon marché semblait pouvoir faire l'affaire, mêm,e si tous deux y croyaient à moitié, semblant sourire pour faire croire à l'autre que c'était le cas. Et après cette réflexion de quelques fractions de secondes, il entendit le rire de Faith. Le faux sourire de Ian s'évanouit sur le coup, lui quui avait vraiment l'impression d'être sujet à une blague ici. puis il réalisa quelque chose qui ramena un sourire, un vrai sur son visage fin, faisant pétiller ses yeux jaunes. De tous les jours qu'il avait passé avec Faith, qui n'étaient pas si nombreux mais tout de même, jamais il ne l'avait entendu rire. C'était moins disgracieux qu'il ne l'aurait imaginé, ayant un peu honte d'avoir pensé que Faith avait un rire de propriétaire de taverne... Et c'était quand même lui qui avait réussi à la faire rire! Jamais il ne s'était considéré comme quelqu'un de particulièrement comique, les autres non plus d'ailleurs... Et même si elle ne faisait que se moquer de lui, ça lui faisait tout de même plaisir.


Il resta silencieux, mais devant les efforts évident de l'ange pour stopper son hilarité, le jeune bibliothécaire rigola lui-même un peu. Mais elle y réussit finalement, laissant passer un commentaire légèrement désobligeant, mais dit sans méchancité. Légèrement gêné d'avoir dit quelque chose de si idiot dans le fond comme s'il s'agissait d'un discours d'un éminent, il passa sa main dans ses cheveux avec un rire nerveux en regardant ailleurs.

Elle avait tout de même raison, il devait commencer à penser à se préparer. Il pensa à se prendre un orceau de pain ou autre chose, lorsque Faith lui rappela calmement un léger détail qu'il avait oublié. Il figea pendant un instant, son poignet, il avait complètement oublié! Et ça devait faire un mal de chien! Paniqué il se retourna vers elle, hésitant à prendre son poignet, il laissa finalement tomber et lança en se dirigeant vers ailleurs, ne se rappelant même plus où il avait ce genre de choses:

-A-attends, je vais les trouver!

Il se mit à chercher dans un placard, stoppant à temps un vieu bala qui menqua de lui tomber dessus. Et alors qu'il cherchait, sur un pied, l'autre toujours en train de retenir le balai, il lança à Faith à l'autre bout de la pièce:

-Je suis désolé, ça ne sera pas long! Vraiment pourquoi je n'y ai pas pensé, vraiment désolé!

Puis il tomba enfin dessus et triomphnat se rtourna vers elle avec: "ahaaa èwé" triomphal, oubliant lâchant le balai qui tomba sur le plancher avec un bruit sonore. Il n'était peut être plus si tôt, mais les autres qui dormaient n'allaient sûrement pas être contents. Rapidement, il le remit le balai en place et se précépita vers elle. [masterplay accordé]. Ne sachant pas si l'ange voulait le faire elle-même, il lui tendit avec hésitation jusqu'à ce qu'elle perde patience et le prenne. Il l'observa en silence s'exécuter... Quel façon originale de faire un bandage! Mais cette manière exotique était peline de faille, ellaissait plein d'endroit à découvert et menaçait de se détacher au moindre instant. Après l'avoir observé un instant, il déclara très sérieusement:

-Il est nul ton bandage, laisse-moi t'aider...

Puis il tendit sa main vers la sienne pour réparer son erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Sackbandt


avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 23
Emploi/loisir : Ange protectrice
†Humeur : relativement joyeuse
Date d'inscription : 07/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Ian Darkfellow
† Force Ange/Esprit:
31/100  (31/100)
Relation:

MessageSujet: Re: ­­>> [.Ian.] Come What May   Ven 13 Fév - 18:36

    [F]aith ne savait pas trop quoi penser de la tirade d’Ian. Bien évidemment, elle était réaliste et donc, elle n’en croyait pas un mot, mais dans un certain sens, ça lui faisait plaisir de savoir que quelqu’un la considérait comme humaine, malgré tous les détails qui prouvaient le contraire. Cependant, la jeune femme rousse ne comptait pas imposer cette idée à son protégé, ce n’était pas son rôle et puis il pouvait bien croire ce qu’il voulait si ça lui faisait plaisir. De toute façon, ça ne changeait rien à la réalité de la chose. En tant qu’ange, Faith n’était pas plus humaine que les esprits ce qui équivalait à pas humaine du tout. Elle le savait très bien et s’en fichait un peu. L’important pour elle étant qu’elle n’était pas totalement comme les esprits, ce qui était heureusement le cas. La jeune femme se dit qu’elle devait au moins, être un peu mieux qu’eux…

    [L]e rire de Faith se fit entendre par tout le monde. C’était assez surprenant, même pour elle. Enfin, elle n’avait jamais vraiment rit. Pour plusieurs raisons, mais ce n’était pas vraiment ce qu’il y avait d’important. L’ange, quoi que cela s’applique également au temps où elle était une simple humaine, n’avait jamais vraiment été très joyeuse ou encore souriante et rieuse. Cette description ne l’avait jamais vraiment représentée et ce n’était pas plus le cas maintenant. Il était donc étonnant de l’entendre rire pour si peu. Pourtant elle trouvait cela amusant. Ce n’était peut-être pas le cas, mais Ian semblait vraiment croire à ce qu’il disait. Puisque ce qu’il lui racontait était un peu n’importe quoi à ses yeux, la jeune femme ne pouvait s’empêcher dans rire. Faith entendit également le rire d’Ian, mais elle y mit fin rapidement avec son commentaire cru. Le bibliothécaire rit nerveusement, mais sans rien ajouter.

    [I]an lui parut paniqué, alors qu’elle lui avoua finalement, bien malgré elle précisons-le, qu’elle avait terriblement mal au poignet. Arquant un sourcil en ne le quittant pas des yeux, l’ange remarqua qu’il avait fixé pendant un bon moment son poignet avant d’aller chercher des pansements pour faire un bandage. Il s’excusa de ne pas y avoir pensé, ce qui découragea un peu la jeune femme. Finalement c’était peut-être de lui dire qu’elle avait mal… Elle sourit à nouveau en voyant qu’il les avait trouvés. Malheureusement, Ian oublia le balai qui tenait en équilibre sur son pied et cela provoqua un bruit particulièrement fort. Si les autres personnes dormaient encore, ils étaient réveillés Faith en était certaine. Bref, lorsqu’Ian se mit devant elle, les pansements à la main, elle attendit un court moment avant de lui arracher pour se faire un semblant de bandage. En entendant ce que lui dit Ian, elle lui répondit :

    - Pas question ! Et puis il est très bien mon bandage èwé ! -

    [R]eculant rapidement sa main pour la mettre, Faith sentit une douleur qui lui fit grincer des dents. Bon d’accord, c’était une mauvaise idée de déplacer son poignet aussi rapidement. Par contre son protégé avait raison sur un point, son bandage était très nul. Étant trop orgueilleuse pour l’admettre, la jeune femme émit un son qui ressemblait à un « Humpf ! » avant de retourner s’assoir sur une chaise près de la table. Il n’était pas question qu’il touche à son poignet celui-là. Mais il avait raison et elle devrait peut-être travailler sur sa méthode de pansement… Déroulant le bandage, Faith commença à le refaire, du moins essayé. Elle n’était pas très douée dans ce domaine, mais tout ce qui lui manquait c’était de la pratique. Fronçant les sourcils devant sa nullité, la jeune femme décida qu’elle ne demanderait quand même pas d’aide à Ian èwé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Darkfellow


avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 24
Localisation : Là.
Emploi/loisir : Bibliothécaire
†Humeur : KOWABUNGA! ça répond à votre question?
Date d'inscription : 06/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Faith Sackbandt
† Force Ange/Esprit:
1/0  (1/0)
Relation:

MessageSujet: Re: ­­>> [.Ian.] Come What May   Mar 17 Fév - 15:41

En voyant faith retirer son poinet et par la même occasion se faire mal, Ian fit la moue. Jmaais au grand jamais essayer d,aider cette tête de mule. Elle devait avoir d'orgeuil que 4 hommes réunis. Le bibliothécaire était sûr qu,elle aurait pu battre son père au bras de fer si elle ne venait pas de se bousiller le poignet comme ça pour absolument rien. Mais peut être était-ce dangereux d'insister, peut être allait-il lui faire mal? ou plus vraisemblablement, ELLE allait lui faire mal!

Il croisa les bras, déçu et irrité en regardant Faith qui allait bouder dans la cuisine. Il n'était pas très bien du tout son bandage, au moindre choc, il allait se défaire. ça et ne rien porter c'était pareil. Il la regarda refaire son bandage avec attention, mais qu'elle y mette tout la concentration qu'elle veule, elle ne l'avait pas. Elle manquait de doigté, de minutie, de délicatesse et de patience. Ian aurtait tant voulu lui montrer qu,il savait faire quelque chose de bien! Il fronça les sourcils, ce n'était plus une question de vouloir son bien, c'était une guerre de volonté, voyons donc qui allait lâcher prise le premier!

Il s'installa sur la chaise à côt, la plaçant de façon à être face à elle, un sourire mutin sur ses lèvres. Il observa son travail pendant un instant, puis se décida à lui faire remarquer chaque faux pas de manière très très agaçante:

-C'est de travers. Non, pas par là... Tiens? Un trou!

Puis il la regarda en plein visage, son regard jaune pétillant d'amusement. Et avec tout le brouhaha qu'ils avaient fait, si les dormeurs n,étaient pas réveillés, ils ne le seraient pas non plus parce qu'il parlait librement. Puis, il continua à lui faire remarquer toutes ses bévues pour ajouter à cela, d'uen voix très faussement altruiste et innocente:

-Tu es sûre que tu n'as pas besoin de mon aide?

Elle avait beau le martyriser en le levant tôt et en lui faisant faire des éxercices grotesques, elle avait même beau attirer tous les esprits qu'elle voulait, les bandages c'était SON affaire et il n'avait aucune intention de lâcher prise. Pour une fois qu'il s'affirmait, il allait le faire jusqu'au bout.

[court dsl]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Sackbandt


avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 23
Emploi/loisir : Ange protectrice
†Humeur : relativement joyeuse
Date d'inscription : 07/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Ian Darkfellow
† Force Ange/Esprit:
31/100  (31/100)
Relation:

MessageSujet: Re: ­­>> [.Ian.] Come What May   Sam 21 Fév - 15:25

    [F]aith tenta péniblement d’arranger son bandage. Elle n’avait jamais été douée dans ce domaine, mais ça ne prouvait qu’une chose, elle n’en avait jamais eu besoin auparavant. Un presque sourire se fraya un petit chemin alors qu’elle pensait au fait que même lors de son enfance, malgré toutes les blessures idiotes qu’elle se faisait en se battant ou simplement en tombant, c’était toujours sa mère qui avait fait ses bandages. La jeune femme était mélancolique à ce sujet, mais elle préféra ne pas le montrer et puis il n’était pas question de demander de l’aide à Ian. Ce n’était pas normal qu’elle ne sache pas en faire et puis en plus, il n’était pas plus normal que ce soit son protégé qui le fasse. Fronça les sourcils, l’ange se concentra à nouveau sur son poignet déplaçant gauchement le pansement en tentant d’être le plus patiente possible ce qui ne fonctionnait pas vraiment…

    [M]ais la présence d’Ian ne l’aidait pas vraiment. Bien sur Faith savait qu’il avait totalement raison et qu’il était nul son bandage. Pourtant son orgueil la poussait à ne pas l’écouter et à faire qu’à sa tête ce qu’elle faisait toujours tout. Pour les travaux dits pour filles, donc les trucs qui demandaient de la délicatesse, de la patience et autres qualités totalement inutiles aux yeux de la jeune femme, elle n’était on ne peut plus nulle. Elle n’avait jamais eu ces qualités et ce n’était certainement pas parce qu’elle s’était transformée en ange qu’elle les aurait subitement. Ce n’était donc vraiment pas son truc. C’était plutôt une perte de temps que de faire un bandage parfait avec toute la minutie que ce travail demandait. L’important c’était qu’il tienne le poignet, l’esthétisme de la chose n’était pas du tout important. C’était… pas du tout le cas de son bandage qui tenait à peine quelque chose.

    [L]’attitude d’Ian ne l’aidait pas du tout à se concentrer. Juste le fait qu’il la regardait pendant qu’elle tentait de faire son bandage la dérangeait un peu. Mais ce fut surtout quand il commença à lui dire toutes ses erreurs, que Faith commença à régir. Enfin presque réagir puisqu’elle se dit que le meilleur moyen pour qu’il arrête c’était tout simplement de l’ignorer. On lui avait toujours dit de faire ça quand quelqu’un l’énervait, mais la jeune femme savait très bien que ça ne fonctionnait pas du tout. La preuve c’était qu’Ian continua à l’énerver en lui demandant si elle était certaine de ne pas avoir besoin d’aide. Elle fit signe de non de la tête et continua d’essayer. Il n’était pas question de lâcher prise pour un simple bandage qu’elle était très bien capable de faire seule sans son aide complètement inutile.

    [C]e ne fut qu’en voyant le superbe résultat final, que l’ange dut se résigner à demander de l’aide à Ian. Le pansement était enroulé gauchement autour de son poignet, trop serré certaines places et trop lousses à d’autres. Ça ne tenait absolument rien et Faith le savait très bien. Finalement elle regarda Ian pour la première fois depuis qu’il s’était assis à côté d’elle, puisqu’elle avait été concentrée sur son poignet. C’était très complexe d’avouer qu’elle avait tord. Il semblait s’amuser en plus. Fronçant les sourcils, elle tendit son poignet à son protégé avec un visible déplaisir. La jeune femme se dit que c’était la dernière fois qu’elle lui donnait raison aussi facilement. Après tout c’était simplement parce qu’elle avait mal et que ça serait pire si elle ne faisait pas un foutu bandage qu’elle lui donnait raison sinon elle ne l’aurait jamais fait. Et puis ce n’était pas de sa faute si elle n’était pas capable d’en faire èwé !


Dernière édition par Faith Sackbandt le Mar 3 Mar - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Darkfellow


avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 24
Localisation : Là.
Emploi/loisir : Bibliothécaire
†Humeur : KOWABUNGA! ça répond à votre question?
Date d'inscription : 06/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Faith Sackbandt
† Force Ange/Esprit:
1/0  (1/0)
Relation:

MessageSujet: Re: ­­>> [.Ian.] Come What May   Jeu 26 Fév - 1:45

Malgré sa situation ne le permettant pas vraiment, Ian s'était toujours cru orgeuilleux, mais maintenant qu'il devait se comparer à Faoth il ne se trouvait plus si pire. Elle préférait perdre la souplesse de son poignet pour rien plutôt que de juste le laisser l'aider. Ce n'est pas comme s'il lui demandait d'être son esclave ou de lui baiser les pieds, même si ça aurait été drôle. Mais non, il fallait que ça soit toujours le bout du monde. Pour une fois, elle aurait pu faire ça simple, déjà que c'était dur de cohabiter avec elle. Il fronça les sourcils, mais essaya de ne pas perdre patience, voyant l'état des pauvres et vains essais de Faith pour sauver son poignet, il ne devait pas abandonner, car sinon elle allait toujours lui faire ça.

Bon le fait qu'il n'arrêtait pas de lui signaler toutes ses erreurs n,aidait pas, peut être la déconcentrait-elle, mais ça n'aurait pas changé grand chose. Elle aurait pu en faire autant les yeux fermés sans utiliser ses mains, ç'aurait été aussi nul. Oui, il éytait méchant, mais ce n,était pas toujours le rôle de l,ange et de toute façon, il ne faisait que le penser. Puis elle finit son bandage qu'Ian fixa un moment avec un sourire rieur. Non il n'allait pas rire, il n'était pas fou à ce point, bien que le moment était très drôle pour lui. Elle lui tendit son poignet sans un moment, surement trop blessée dans son orgeuil pour en rajouter. Il décida de la taquiner encore un peu avant de se mettre à la tâche:

-Hm? Même pas de mot magique x)?

Mais il en profita tout de même pour attraper son poignet au passsage avant qu'elle ne change d'idée. Il le prit tout doucement, il n'avait aps envie de provoquer un spasme qui envoirait le poing de l'ange sur son nez pour le mettre KO. Lentement, en soutenant toujours le poignet de sa main gauche il dérola le zigzag compliqué de tissu blanc puis lorsqu'il eut terminé, il dut encore plus se concentrer pour bien le faire. mais il appuya un peu trop fort et Faith sursauta surement à cause de la douleur. Peut être fut-ce par réflexe mais quoi qu'il en soit, la main blanche de l'ange se retrouva sur la sienne. Il sursauta à son tour et eut un mouvement de recul, sans pouvoir lâcher le bandage. Faith enleva sa main de là aussi vite qu'elle y était arrivée puis la cuisine fut soudain bien silencieuse. Le jeune bibliothécaire fixa sa main encore un moment comme s,il pouvait y voir la trace de celle de l'ange, jamais il n'aurait cru qu'elle avait cette texture. Jamais il ne s'était imaginé qu'elle ait des mains si chaudes et douces... Se surprenant à penser à cela, il détourna rapdiement le regard et se remis à l,oeuvre avec une quinte de toux très fausse. Il finti son bandage un peu en vitesse, pas aussi parfait qu'il ne l,aurait voulu et annonça d'une voix nerveuse:

-V-voilà, terminé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Sackbandt


avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 23
Emploi/loisir : Ange protectrice
†Humeur : relativement joyeuse
Date d'inscription : 07/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Ian Darkfellow
† Force Ange/Esprit:
31/100  (31/100)
Relation:

MessageSujet: Re: ­­>> [.Ian.] Come What May   Ven 27 Fév - 4:21

    [C]omparé à Faith, Ian ne pouvait même pas être considéré comme orgueilleux. C’était très impossible. Ce n’était pas qu’elle se sentait meilleure que les autres, en fait peut-être un peu, mais bon, simplement qu’elle avait subi beaucoup de pression, mais sans pour autant le réaliser. C’était entre autres pour cela qu’elle était devenue comme ça. Elle tentait de combattre son orgueil, mais comme dans ce genre de situation, il était presque idiot de croire que Faith change d’opinion. Seul le fait que son poignet le faisait extrêmement souffrir avait réussit à lui faire comprendre que le seul moyen de ne plus avoir mal c’était de laisser Ian faire un bandage qui pouvait être meilleur que le sien, ce qui ne serait pas si étonnant que ça. Elle n’était pas douée dans ce domaine et étrangement, elle s’imaginait bien Ian avec des bandages. Ça fonctionnait très bien et c’était pour cela qu’elle accepta de lui faire confiance…

    [M]ais au moins, elle avait compris le principe que pouvoir garder son poignet aussi souple et utile, elle se devait de laisser Ian l’aider. La jeune femme n’allait quand même pas se laisser elle-même se blesser davantage. L’ange était plutôt frustrée contre elle-même de s’être blessée en frappant contre un mur. Ce n’était pas totalement sa faute puisque c’était Ian qui lui avait quelque chose qu’il n’aurait pas du. Faith ne comptait pas vraiment se reprocher quoi que ce soit à ce sujet, c’était de la faute à Ian bon. Alors qu’elle se félicitait intérieurement d’avoir réussit à demander de l’aide à Ian, ce dernier la provoqua en lui parlant du mot magique. Elle lui lança un regard qui lui conseillait fortement de se la fermer à ce sujet. C’était déjà assez complexe de lui demander de l’aide et ce n’était vraiment pas une bonne idée de lui rappeler.

    [A]lors qu’elle s’apprêtait à retirer son poignet ayant changé d’idée au sujet de ce qui était meilleure pour elle, son protégé lui attrapa le poignet avant même qu’elle aille le temps de faire un mouvement pour se retirer. Au moins il faisait attention et ne lui fit pas mal. Faith fixait son poignet intensément de peur qu’Ian fasse un mauvais mouvement. Mais il fallait avouer que son protégé était nettement plus délicat qu’elle surtout dans ce genre de domaine. Tout d’abord il déroula le bandage que c’était fait la jeune femme. En voyant la bande de tissus se retirer de son poignet, elle ne put s’empêcher de se dire qu’il n’y avait aucune chance que son protégé fasse pire qu’elle. Mais ça elle ne lui dirait certainement pas. Ce n’était pas parce qu’elle avait réussit à passer par-dessus son orgueil pour lui demander de l’aide qu’elle avouerait qu’elle en avait vraiment besoin.

    [I]an semblait avoir presque fini sous l’œil attentif de Faith. Malgré le fait qu’elle regardait attentivement tous ses mouvements, elle sursauta lorsque son protégé appuya trop fort sur son poignet. Malencontreusement, sa main arriva sur celle d’Ian. Ça lui prit un court moment avant de le réaliser. Rapidement, elle retira sa main en rougissant. Tentant de cacher le fait qu’elle était embarrassée, elle détourna rapidement le regard. La jeune femme ne s’était certainement pas attendue à ce que les mains d’Ian soit aussi… délicates disons… Finalement, il termina rapidement le bandage. Dès qu’il eut terminé, Faith retira rapidement sa main et l’approcha de son ventre comme réflexe. Lorsqu’il annonçait qu’il avait bel et bien terminé, la jeune femme réussit néanmoins à articuler un petit merci pas très fort :

    - Euuh… Merci… -

    [E]nsuite, elle toussa légèrement avant d’ajouter sur un ton plus normal :

    - Mais tout ça t’as fait perdre du temps, si ça continue tu vas être en retard… -


Dernière édition par Faith Sackbandt le Mar 3 Mar - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Darkfellow


avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 24
Localisation : Là.
Emploi/loisir : Bibliothécaire
†Humeur : KOWABUNGA! ça répond à votre question?
Date d'inscription : 06/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Faith Sackbandt
† Force Ange/Esprit:
1/0  (1/0)
Relation:

MessageSujet: Re: ­­>> [.Ian.] Come What May   Sam 28 Fév - 22:47

Ian ne put voir que Faith à côté de lui avait rougi, concentré à regarder ailleurs. Il avait beau faire semblant de se concentrer sur son bandage, il e finit à la hâte, comme s,il voulait arrêter d'ainsi tripoter le poignet de Faith et provoquer une autre réaction explosive. Dès qu'il lâcha le poignet ensaucissoné, faith le ramena à elle rapidement, presque brusquement. on pouvait facilement sentir le malaise planer dans la cuisine comme un épais nuage, Ian restant muet, ne sachant plus vraiment où se mettre. Puis l'ange brisa le silence en le remerciant d'une voix qu'il n'avait jamais entendu sortir de sa bouche, presque chuchotée comme si tout à coup elle avait peur de réveiller les dormeurs... ce dont il doutait, sachant comment Fait se préoccupait des autres et sachant comment elle appréciait son cousin et son ange... Bon son ange peut être un peu plus, bien qu'il ne comprenait pas ce qu'elle pouvait trouver à ce crétin aux cheveux roux. La politesse voulant qu'il lui dise un truc du genre de "de rien", Ian essaya en vain de faire quelque chose de convaincant, comme une phrase de pro du bandage, mais les mots sortirent un peu nimporte comment:

-Ah, c'est euh... Ce n'est rien, il est pas vraiment très... Réussi...

Puis revint le silence opressant, légèrement altéré poar un toussotement qui ne sonnait pas très naturel de la part de l'ange. Elle ajouta sur un ton normal alors que le jeune bibliothécaire essayait d'agir naturellement. Elle le fit soudainement retomber brusquement dans la réalité. un coup d'oeil dehors, malgré les épais nuages, lui confirma qu'elle avait raison. Il allait être en retard s'il ne se pressait. S'étant levé aussi tôt, il n'avait pas vu le temps passer. Il se leva, presque en sautant de sa chaise. pas le temps de manger, il se retiendrait. Déjà qu'il n'était pas super efficace avec Faith qui lui mettait des bâtons dans les roues, il ne devait pas être en retard en plus.

-Meeeeerde!, s'exclama-t-il en ouvrant la porte à la volée, se saisissant de son manteau au passage.

Ne prenant pas le temps de voir si Faith le suivait, il dévala les marches, en enfilant son manteau en même temps , ce qui se trouvait être une activité assez complexe et périlleuse pour le jeune homme qui faillit i laisser sa peau, mais s'en sorti indemne.Il courrut dans la rue, bousculant quelques passants qu'il n'avait pas pu éviter, puis arriva tout essoufflé devant les portes de la bibliothèque, quasiment à genoux. Peut être que l'entraînement de Fiaht pouvait être bénéfique dans ce genre de situation. Parlant du loup, ian se retourna pour voir si elle l'avait suivi.

S'en étant assuré, il poussa la porte, priant pour ne pas être en retard. il la poussa très doucement, pour passer inaperçu. Mais c'était peine perdue car un collègue plus âgé l'attendait déjà, les bras croisés. Pas un salut ou bon matin, ni de tâches à accomplir, juste que le directeur voulait le voir et ça, c'était pas une bonne nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Sackbandt


avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 23
Emploi/loisir : Ange protectrice
†Humeur : relativement joyeuse
Date d'inscription : 07/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Ian Darkfellow
† Force Ange/Esprit:
31/100  (31/100)
Relation:

MessageSujet: Re: ­­>> [.Ian.] Come What May   Jeu 5 Mar - 15:34

    [A]lors qu’un certain malaise planait dans la cuisine, Faith cherchait quelque chose pour meubler le silence. Normalement, si elle n’avait pas été concernée, elle s’en serait fiché et aurait laissé Ian s’arranger avec cela, mais puisqu’elle était directement impliquée, il fallait bien qu’elle trouve quelque chose à dire. Cependant, elle ne trouvait pas mal rien. Finalement, la jeune femme décida que la moindre des choses. Tout ce que la jeune femme trouva à lui dire, ce fut un remerciement pour le bandage. Il était nettement plus réussit que celui qu’elle avait fait, ce qui la désolait un peu. Même en se dépêchant, puisque ce fut qu’il avait semblé faire, son protégé réussissait à mieux le faire qu’elle. Ce n’était vraiment pas juste ! Mais, l’ange décida de ne passer aucun commentaire qui sonnerait comme si elle était jalouse, ce qui n’était vraiment pas le cas. En entendant ce qu’Ian disait, Faith soupira légèrement et dit :

    - En tout cas, c’est plus réussi que le mien. –

    [M]algré le silence de malaise qui planait dans la pièce, elle décida de le briser à nouveau en parlant du fait qu’il serait surement en retard à son travail si ça continuait comme ça. Aux yeux de la jeune femme ça ne changeait rien d’arriver en retard, mais de ce qu’elle avait compris en regardant Ian agir, c’était assez important pour lui. Elle avait donc jugé important de lui faire remarquer que le temps avant relativement passé rapidement et qu’il devrait se dépêcher… Il se leva rapidement de sa chaise ce qui fit sursauter l’ange qui le regarda bouger pendant un moment. Ian ne semblait vouloir manger. Bon ce n’était pas très grave pour elle qui n’était pas supposée manger de toute façon. Mais Faith s’inquiétait un peu pour son protégé qui n’était qu’humain… Elle demanda donc :

    - Tu ne manges pas ? -

    [T]rop tard, Ian était parti. Il faudrait surement qu’elle le suive. Prenant un moment pour s’assurer qu’il n’y avait rien pour que les autres occupants de la maison se blessent, elle passa par la porte en la refermant doucement. Contrairement à son protégé, la jeune femme pouvait voler et donc sauver beaucoup de temps. Et puis elle n’était pas aussi pressée que lui d’arriver à la bibliothèque, un endroit qu’elle n’appréciait pas particulièrement, le trouvant très ennuyeux. Son protégé l’aimait lui cet endroit et en plus il travaillait là ce n’était pas comme si elle ne pouvait pas y aller. C’était son devoir d’ange de le protéger alors… Alors qu’elle survolait la rue en gardant un œil sur Ian, son protégé courait en direction de la bibliothèque, tout en bousculant quelques passants au passage ce qui fit sourire l’ange… Pauvre petit, il s’inquiétait vraiment d’arriver en retard…

    [Q]uelques instants après, Ian arriva devant la bibliothèque, suivi de près par Faith qui se posa juste derrière lui. Lorsqu’il se retourna, surement pour voir si elle l’avait suivi, elle lui adressa un presque sourire. Suivant son protégé de près, elle entra dans la bibliothèque, elle aperçut elle aussi la personne qui se tenait devant eux… C’était qui ça ? Ça devait être un autre bibliothécaire puisqu’il signifia à Ian que le directeur voulait le voir. La jeune femme n’avait aucune idée de à quoi ça servait un directeur et en quoi ça concernait son protégé en dehors du fait que c’était lui que la personne voulait voir. Puisqu’elle n’avait aucune idée de ce que c’était, elle lança un regard interrogateur en direction du petit bibliothécaire. Finalement, l’ange brisa le silence en demandant au jeune homme :

    - Qu’est-ce que ça fait qu’il veuille te voir ce directeur ? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Darkfellow


avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 24
Localisation : Là.
Emploi/loisir : Bibliothécaire
†Humeur : KOWABUNGA! ça répond à votre question?
Date d'inscription : 06/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Faith Sackbandt
† Force Ange/Esprit:
1/0  (1/0)
Relation:

MessageSujet: Re: ­­>> [.Ian.] Come What May   Lun 16 Mar - 0:25

Ian aurait pu se surprendre de voir un sourire éclairer le visage de Faith, pour ajouter à ses surprises du matin. mais il était si prssé qu'il n'avait pas pris le temps de bien scruter le visage de l'ange pour y trouver son timide sourire.

Mais il avait ue beau manquer de tomber dans les escaliers, s'être empeêché de amger, il voyait bien au visage de son collègue qu'il était en retard. Il n'était pas si en retard que ça, mais un bibliothécaire à son affaire arrivait toujours en avance, il était donc doublement en retard. Il n'osa pas regarder en face son collègue... Il ne lui répondit pas quand il lui annonça qu'il était convoqué, il se contenta de fixer le plancher jusqu'à ce que l'autre aille plus loin. Faith lui demanda alors ce que ça pouvait bien lui faire. Des fois, elle était décourageante, elle ne semblait pas venir d'un siècle plutôt, mais d'un monde différent. Normalement quand on annonce que le directeur veut te voir ainsi, surtout avec le ton à la fois sévère et désolé que le bibliothécaire avait utilisé, c'était rarement une bonne nouvelle. Il vérifia qu'il n'y avait personne à proximité et lui expliqua à voix basse:

-Ça fait qu'il ne veut sûrement pas me voir pour prendre le thé.

Oui, ça sentait les emmerdes et les mauvaises nouvelles pour lui et il espérait que faith ne le forcerait pas à expliquer, elle verrait bien apr elle-même, vu qu'elle allait se fait faire un plaisir de l'accompagner et sûrement pas par compassion. Il se pressa donc d'aller au bureau du directeur, dans le fond derrière les étagères. La bibliothèque était un établissement riche, comme pouvait le prouver le bureau de son directeur. Un admninistrateur et un intellectuel notoire. Dans le fauteuil en face du long bureau et du grand directeur à qui il appartenait, Ian se sentait encore plus petit qu'à la normale. Il ne savait comment se palcer sur sa chaise et aucun des regards apeurés qu,il lançait à son ange protecteur ne pouvait le tirer de ce désagréable entretien. Dès que le directeur ouvrit la bouche, le jeune homme sut que ce n'était pas des bonnes nouvelles.

"Comme nous le savons tous, cette bibliothèque est réputée comme la meilleure, une réputation qui ne peut être terni par quelconques des tes excentricités..."

Le directeur avait pris habitude de le tutoyer contrairement aux autres, à cause de son âge et que ça faisait depuis son enfance qu,il le voyait traîner ici.

"Je sais que c'est peut être plus difficile pour toi avec ton manque d'expérience. mais on ne peut tolérer qu'un de nos bibliothécaire ait un comportement aussi déplacé."

Avant qu'il ne se risque à demander ce qu,il avait fait, le directeur en fit la liste:

"La manière dont tu envoies des abonnés aux mauvaises rangées ou que tu te mettes à hurler lorsqu'ils te parlent, certains même t'ont vu parler tout seul... Prend du repos si tu veux, mais ne me force pas à t'enlever cette chance que je t'ai donnée..."

N'osant plus le regarder en face, ian fixait inlassablement ses chaussures. Il aurait pu mettre toute la faute sur Faith, mais il était vrai que cette histoire d,esprit lui était monté à la tête ces temps-ci... Il était à blâmer pour cela. Devant son silence, le directeur l'invita à sortir. Il resta un moment debout à côté de la porte pensif, n'adressant pas un mot à faith. Ce job, c'était toute sa vie. il ne savait rien faire d'autre, il n'avait jamais rien fait d'autre. S'il perdait son travail, il n'était vraiment plus rien. Avec un soupir bruyant, il passa un main sur ses yeux et dans ses cheveux. Il ne manquait plus que ça. Lui qui croyait que la bibliothèque était son seul point d,encrage dans son existence qu'on s'amusait à foutre sans dessus dessous, voilà qu,elle aussi était affectée par cette maudite histoire d'esprit. Mais qu'avait-il donc fait pour mériter ça? Voyant qu'il n'y avait personne autour, il parla normalement à Faith:

-Tu l'as entendu? Au travail...

Puis il se dirigea vers les livres rendus qu'il devait classer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Sackbandt


avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 23
Emploi/loisir : Ange protectrice
†Humeur : relativement joyeuse
Date d'inscription : 07/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Ian Darkfellow
† Force Ange/Esprit:
31/100  (31/100)
Relation:

MessageSujet: Re: ­­>> [.Ian.] Come What May   Dim 22 Mar - 16:45

    [F]aith ne comprenait pas du tout l’empressement qu’Ian avait en ce moment. Après tout ce n’était qu’un boulot non ? Si son patron se fâchait pour un tout petit retard, ce n’était pas la fin de monde… Enfin c’était ce qu’elle se disait, mais ce n’était manifestement pas ce que son protégé pensait. Il était nettement trop stressé pour un simple job qu’il pouvait changer. Il ne pouvait pas être que bon en tant que bibliothécaire. Ian devait avoir au moins une passion ou un tout petit intérêt pour autre chose ce qui lui permettrait de se trouver un autre travail. Enfin, la jeune femme dramatisait un peu, quel genre de patron renverrait un employé simplement pour un petit retard de quelques minutes ? Il faudrait qu’elle demande à Ian de lui expliquer pourquoi c’était si dramatique que ça qu’il arrive en retard, après tout il n’avait pas tant de monde que ça à la bibliothèque.

    [U]ne fois arrivés, ils furent accueillis par un autre type quelconque qui devait surement être un collègue d’Ian. Faith n’avait pas mémorisé tous ceux qui travaillaient avec son protégé puisqu’elle s’en fichait complètement. Son devoir était de protéger le bibliothécaire et ce n’était certainement pas ses collègues qui avaient pas mal la même stature c'est-à-dire qu’ils ne devaient pas être très dangereux… Lorsqu’elle demanda à Ian ça faisait quoi que le directeur veuille le voir, il lui répondit que ce n’était pas pour prendre le thé. La jeune femme arqua un sourcil, ça ne répondait pas vraiment à sa question, mais il lui disait que ça ne présageait rien de bon. Elle ne comprenait toujours pas le drame, mais elle ne demanda pas plus d’explication puisque de toute façon elle allait le voir en suivant son protégé. C’était surtout pour sa propre curiosité que l’ange le faisait, mais il fallait qu’elle fasse son travail quand même…

    [S]uivant Ian jusqu’au bureau du directeur, Faith soupira en voyant le style de bureau que ce type avait. Sérieux et sévère. Elle avait probablement les mêmes façons d’agir, bon les siennes étaient probablement un peu plus brutales, mais ce bureau ne lui plaisait pas. La jeune femme écouta sans broncher le début du discours, mais au fur et à mesure que les mots sortaient de la bouche du type, elle fronça les sourcils. Pour qui il se prenait lui ? Ce n’était pas de la faute à Ian s’il agissait comme ça. Pendant une fraction de seconde, l’ange fut tentée d’apparaitre devant le directeur pour prouver que le petit bibliothécaire avait raison d’agir comme il le faisait. Mais elle se ravisa en se disant qu’elle serait mieux de consulter Ian avant de le faire. Coupant le directeur, même si ce dernier ne l’entendait pas, Faith dit :

    - Pour qui il se prend ? Tu veux que je lui montre que tu n’es pas fou ? -

    [C]’était une proposition tout à fait sérieuse. Il n’était pas question que ce vieux bonhomme rabaisse Ian de cette façon sans qu’elle intervienne. Finalement, son protégé sortit de la pièce suivit rapidement par la jeune femme qui se retenait pour ne pas obliger Ian à s’affirmer davantage. Cependant, elle garda le silence en attendant qu’il lui dise quelque chose. Les menaces du directeur semblait vraiment l’affecté. Pourtant, Faith espérait qu’il ne lui en tenait pas rigueur. Après tout c’était de sa faute si tout cela arrivait… L’ange choisit de ne pas rappeler ce léger détail comme ça il y avait moins de chance qu’il soit fâché contre elle. En entendant ce que son protégé lui disait, la jeune femme arqua un sourcil. Elle lui répondit avec l’intention de peut-être l’aider :

    - Hmm. Qu’est-ce que tu veux que je fasse ? Ce n’est pas comme si je pouvais vraiment t’aider à classer des bouquins. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Darkfellow


avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 24
Localisation : Là.
Emploi/loisir : Bibliothécaire
†Humeur : KOWABUNGA! ça répond à votre question?
Date d'inscription : 06/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Faith Sackbandt
† Force Ange/Esprit:
1/0  (1/0)
Relation:

MessageSujet: Re: ­­>> [.Ian.] Come What May   Mer 1 Avr - 14:55

Ian ignora la proposition de Faith tant qu'à son apparition inopinée devant le directeur. Qu'est-ce que ça changeait qu'il ait un ange avec lui, c’avait beau lui donner une raison d'agir comme un fou, son travail n'en était pas moins affecté. Ange pas ange, il risquait de perdre son seul travail s'il ne rectifiait pas le tir. Il sortit de la salle, sentant Faith fulminer derrière lui. Il pouvait déjà deviner à quoi elle songeait. Elle devait être furieuse contre ce directeur ou encore pire, contre lui pour son manque de résistance.Il annonça, dépité qu'il devait se remettre au travail. Mais de la manière qu'il l'avait exprimé, on aurait dit qu'il sommait son ange de l'aider. Il soupira et dit avec ironie:

-Non, je ne veux pas causer d'hystérie générale avec des bouquins qui volent.

En plus de grandement affecter son travail, Faith ne pouvait pas l'aider, ça n'était pas très pratique comme situation. Au moins, il avait moins peur que des esprits viennent l'attaquer en ce lieu. S'il y réfléchissait vraiment, il se doutait qu'ils n'oseraient pas attaquer un endroit avec autant de monde... N'est-ce pas? Il remarqua alors qu'à cette heure encore un peu matinale, surtout pour aller à la bibliothèque, l'endroit était très vide, à part lui, quelques collègues et un ou deux érudits.

Puis, il se mit à classer les ouvrages rendus par les usagers ou laissés sur les tables, essayant de mettre de l'ardeur dans son travail, la morosité le garda bien vite. Comme si, pour une fois, le ciel gris de Nemausus déteignait sur lui bien qu'il y ait été toujours habitué. Ne pouvant pas transporter beaucoup d'ouvrages, car les chariots étaient utilisés ou trop loin, cela rendit le travail encore plus long et pénible, mais il interdisait à Faith de l'aider, on est jamais trop sûr. Ainsi, cela lui prit plus de temps qu'il pensait, fatigué par son manque de sommeil, le réveil aux casseroles, et ses deux push-ups... Une ou deux heures passèrent, sans qu'il ose adresser la parole à son ange gardien. Elle devait mourir d'ennui, mais ce n'était pas son problème. Alors qu'il ne lu restait que quelques ouvrages à classer, il tomba nez à nez avec un être de petite taille, errant dans les rayons. Ian le considéra de loin d’une mine sceptique, soit c’était un nain ou un enfant. À en voir ses petites joues roses et son inexplicable sourire à se promener entre des vieux livres poussiéreux, ça devait être un enfant finalement. Il déposa brutalement son livre sur l’étagère la plus proche et se dirigea vers lui. Il devait avoir 8 ou 9 ans, pas bien plus vieux que lui lorsqu’il avait rencontré une « fée » en ce lieu. Il dévorait de ses grands yeux bleus tous les ouvrages dont il n’arrivait pas à saisir la platitude, le pauvre. Il semblait si enthousiaste dans cet endroit qui ne semblait pas fait pour lui. Lorsqu’il s’arrêta devant lui, le petit leva ses grands yeux vers lui et ouvrit la bouche pour lui demander un renseignement, mais bien vite le jeune bibliothécaire lui coupa la parole avant même qu’il ait pu s’exprimer :

-Je pense que tu es perdu toi…

L’enfant sembla sourire, comme s’il avait l’impression qu’il était là pour lui indiquer son chemin. Mais le regard jaunâtre du bibliothécaire était dur, autant qu’il le pouvait, lorsqu’il continua :

-C’est pas un endroit pour les morveux ici, tu vas me faire le plaisir de quitter les lieux au plus vite avant que mon pied t’y force, c’est clair?

Il n’avait jamais été très menaçant, mais il semblait que pour cette fois, il l’était assez, le sourire du gamin s’évanouit aussitôt et il déguerpit. Aussitôt qu’il eut quitté son champs de vision, Ian s’appuya sur une étagère, soupirant, comme si l’effort l’avait fatigué. Il rumina à haute voix, pour lui ou peut être pour Faith :

-Stupide gamin… Il devrait être dehors à jouer avec des gens de son âge, se salir un peu. Il n’arriva jamais à rien en jouant les rats de bibliothèque.

Son regard se voila de tristesse à ces mots. S’il avait écouté son père, peut être aurait-il eu d’autre choix, et là il était en train de perdre le seul travail pour lequel il avait des compétences. Retombant dans le silence, il s’empara du livre qu’il avait laissé quelques instants plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Sackbandt


avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 23
Emploi/loisir : Ange protectrice
†Humeur : relativement joyeuse
Date d'inscription : 07/11/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Ian Darkfellow
† Force Ange/Esprit:
31/100  (31/100)
Relation:

MessageSujet: Re: ­­>> [.Ian.] Come What May   Sam 4 Avr - 17:44

    [F]aith tentait tant bien que mal de comprendre pourquoi Ian ne voulait pas prouver à son stupide directeur qu’il n’était pas fou. De toute façon ce n’était pas comme si elle avait vraiment eu raison d’espérer quoi que ce soit du genre de la part de son protégé. Il n’était pas vraiment le genre de personne qui s’exprimait n’est-ce pas ? Soupirant légèrement, elle ne put rien faire d’autre que de le suivre en silence. En entendant la réponse d’Ian à la question qu’elle lui avait posé, la jeune femme fronça les sourcils. Si elle ne pouvait pas l’aider comme ça, elle n’avait aucune raison de rester sur le sol. S’envolant rapidement, l’ange se posa debout sur la première étagère qu’elle vit. Si on oubliait à quel point cet endroit était ennuyeux à mourir, le lieu en tant que tel était très joli. Ça expliquait presque le fait qu’Ian arrivait à passer ses journées ici.

    [M]algré la beauté du lieu, Faith ne comprenait pas du tout l’intérêt qu’Ian avait pour cette place. C’était vraiment ennuyeux. Il y avait juste des vieux et des bouquins, disons que ce n’était pas très sympa comme endroit. Elle s’ennuyait vraiment, mais elle continua quand même de suivre son protégé du regard. Il était important qu’elle le protège contre les esprits, même s’il serait presque impossible qu’une quelconque menace se rapproche d’Ian. La jeune femme soupira et s’assit sur l’étagère. Tout ce que le petit bibliothécaire faisait c’était classé des bouquins. Son travail était un ennui mortel. Elle se retint cependant de lui faire remarquer. Il semblait moins enthousiaste qu’à l’habitude. Elle ne pouvait peut-être pas l’aider, mais ça serait peut-être moins ennuyeux pour elle de rester avec lui, peut-être que son directeur grincheux reviendrait ? Si oui ça serait un peu plus amusant que de regarder son protégé travailler.

    [C]e ne fut pas le directeur, mais un petit garçon qui passa près de l’ange alors qu’elle se posait sur le sol. Que faisait-il ici celui là ? Ce n’était pas comme si la bibliothèque était vraiment un endroit pour les jeunes. Si on excluait ce visiteur inattendu, Ian devait être la personne la plus jeune qui fréquentait l’endroit. Elle écouta avec attention ce que son protégé disait au petit garçon. En entendant le ton qui se voulait surement dur à l’intention du petit, Faith se retint de rire. Ce ne fut que lorsqu’Elle vit que le petit garçon déguerpissait en courant que la jeune femme reprit son sérieux. Quoi ? Ian lui avait vraiment fait peur ? En entendant ce que son protégé lui disait, elle fronça légèrement les sourcils. On aurait dit qu’il parlait pour lui-même. S’approchant de lui, elle lui demanda sérieusement :

    - Ça va aller ? -

    [S]a question était tout à fait sérieuse. Elle s’inquiétait un peu pour son protégé en ce moment. De ce qu’elle avait compris, Ian n’avait jamais vraiment aimé autre chose que les livres. Peut-être qu’il sentait qu’il avait gâché sa vie et qu’il ne voulait pas que quelqu’un d’autre fasse comme lui ? Jugeant que son analyse était un peu poussée, l’ange le regarda pendant un court moment avant d’aller s’appuyer sur l’étagère à l’opposé d’Ian. S’assurant qu’il n’y avait personne pour voir Ian parler tout seul, Faith lui demanda :

    - Comment tu as fait pour venir travailler ici ? Il me semble que tu es le plus jeune non ? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ­­>> [.Ian.] Come What May   

Revenir en haut Aller en bas
 
­­>> [.Ian.] Come What May
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemausus :: . [Banlieues] :: . Quartiers pauvres :: . Appartement de Ian et Tyson Darkfellow-
Sauter vers: