Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 It's All Over but Cry

Aller en bas 
AuteurMessage
Kris Spencer
Démon des rues
Démon des rues
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 21/10/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Joshua Thacker
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: It's All Over but Cry   Sam 3 Jan - 23:33

Kris pouvait être légèrement retourné par cette situation, comme beaucoup d'autres l'auraient pu. Certains auraient pu aussi courir dans l'autre sens alors que d'autres lui auraient rit au nez, pas cette farce dont il ne voyait ni queue ni tête. Pourquoi courir quand on peut enfin marcher calmement. Soutenant le regard du jeune .. ange, le jeune voleur le soulevait doucement pour ne pas lui briser quelques os qui étaient encore entier. Il ignorait l'état réel du jeune homme à ses cotés mais il savait qu'il ne pouvait qu'empirer s'ils continuaient à rester sous cette pluie battante dont il ne voyait pas la fin. Alors calmement, les deux jeunes hommes s'étaient élevé des dalles de la ruelle pour en gagner d'autres, puis d'autres.

Le bras par dessus la taille du jeune homme, Kris ne semblait éprouver aucune pudeur à tenir un homme de cette façon, chose qu'il aurait fait pour n'importe quel autre dans une situation irrégulière. Mais la singularité de la situation aurait pu le pousser à être sur ses gardes. Pourtant non ... le jeune voleur semblait savoir ce qu'il faisait sans aucune condition, sans aucun doute. Il savait qu'il devait le faire, pour gagner ses émeraudes verts sans que personne ne puisse poser les yeux dessus. Mais ce n'était que le début ... Et s'il avait retrouvé un semblant de parole lorsque l'ange s'était déployé dans toute sa splendeur devant ses yeux, il était à présent aussi calme qu'un lac stagnant. Son visage avait retrouvé l'impassibilité de ses débuts, comme si le fait que l'ange se relève avec lui semblait l'avoir apaisé. Il savait qu'ils venaient de passer une étape importante, celle de ne plus être à la rue, celle de devoir rentrer quelque part de plus approprier pour répondre à des questions.
Et si Kris n'était que songeur par delà son regard plissé, il savait que l'ange en faisait certainement de même, comme s'il entendait des battements sourds dans sa tête, comme un écho. Mais chassant ses idées beaucoup plus surréalistes que ce qu'il tenait dans ses bras, il marcha silencieusement en tentant de siffler parfois son chien pour qu'il le suive. Au bout d'un moment, l'animal passa devant eux, claquant ses pattes sur les flaques et leur indiquant presque le chemin à suivre pour arriver devant la petite maison de Kris. C'est alors que l'ange lui demanda si son prénom était bien Kris et le fait de voir le son de son prénom dans la bouche du jeune homme lui donna encore plus de fil à tordre. Il ne le connaissait à peine mais il savait son prénom et ce fut à nouveau comme un coup de fouet. L'inconnu face à celui qui voulait être. Kris n'avait pas de nom dans les rues, on ne le connaissait pas et passait toujours très bien dans la foule. Par sa capuche, par son allure qu'il adoptait dans le marché pour ne pas se faire attraper. Il était l'inconnu, c'était lui. Et pourtant cet ange venait de confirmer son prénom.

Ses pas ralentirent alors sensiblement tandis que l'ange venait de tourner à nouveau son regard vers lui. La vision de ses lagons aussi pur que des émeraudes sembla s'imprimer dans ses iris et il dut presque cligner les yeux plus fortement pour chasser cette image. Il attendait une réponse, une affirmation à une question, contrairement à l'affirmation qu'il avait fait précédemment. Kris reprit alors la marche, se redressant légèrement pour mieux soutenir l'ange sans pour autant toucher à ses ailes. Alors que son bras remontait doucement vers ses flancs, Kris sentit quelques piètres tremblement avant de se rendre compte que le froid venait presque de disparaître. Un courant d'air chaud venait alors de s'abattre sur son bras, se propageant doucement vers toutes ses cellules. Un soupir s'évada alors de ses lèvres sous forme de buée ; le jeune homme devait lui parler. Pourtant aucun son ne sorti de sa gorge, bloqué par cette improvisation hors du commun. Il remua alors légèrement son visage, comme pour dire un simple oui par quelques gestes. L'étrangeté de la situation semblait alors paraître sous ses traits, Kris venait alors de redescendre de son élan de compassion. Cette instabilité lui fit alors faute lorsque l'ange se présenta et le jeune voleur ne fit que redresser. Pourtant, il ne put éviter le trébuchement de l'autre sur une dalle mal placée dans une ruelle. Entreprenant alors un tournant dans une autre rue, il vit l'éclat de ses ailes qui venaient de le rattraper avant une autre chute. Le moindre pas sembla alors lui faire mal, comme si on venait de lui briser les os de la jambe. A cette pensée, Kris le tenu alors plus fermement entre ses bras tandis qu'il retenait doucement le nom de l'ange.

Joshua ... Joshua. Ce prénom lui était totalement inconnu mais il n'en avait que faire. Sur ce visage, il y avait à présent un prénom à déposer et surtout un nom. Pour bien des personnes, cela aurait pu paraître banal de rajouter son nom par la suite mais cela donnait à présent une envie de découvrir l'autre de part et d'autres. Le jeune voleur se rendit alors compte que celui ci ne connaissait pas son nom de famille. Mais après tout, quelle importance, il avait tout renier pour prendre sa liberté.


Bien sur que je peux... Joshua. A condition que tu en fasses autant

Le tutoiement n'avait aucun problème pour Kris qui l'avait fait dès le début sans aucune politesse envers lui. Mais c'était bien avant avoir croisé ses yeux et cette particularité qu'il ne voulait partager. Le tutoiement avait parfois un rapprochement sans frôler la limite de l'arrogance. Aussi, s'il voulait qu'il reprenne le tutoiement, Joshua devait en faire ainsi. Son prénom avait été presque susurrer, dans une murmure aussi semblable que l'éclat de la pluie sur le sol. Alors qu'ils venaient de passer la dernière ruelle qui séparait le quartier pauvre du centre ville de Nemausus, le jeune voleur sentit les mains de l'ange sur lui, comme s'il venait chercher confort et apaisement auprès de lui. Son visage sembla alors se stopper sur le sien, cherchant probablement à connaître la raison d'un tel geste. Il évitait pourtant formellement les contactes physiques et ce rapprochement devait le rebuter. Pourtant, il l'acceptait comme un soulagement. D'intenses émotions le traversèrent alors sans qu'il puisse y mettre des noms particuliers. Entre apaisement, étrange et toute une autre liste, Kris ne savait quoi penser ni ressentir. Il décida alors de rompre le contact, continuant de marcher en voyant son chien remuer sa touffe de poil devant lui.

C'est alors qu'un maigre sourire s'échappa de ses lèvres et Kris ne put s'empêcher de baisser son visage, comme pour le cacher sous ses cheveux blonds. Soutenant toujours l'ange, il laissa un soupire frôler la barrière de ses lèvres avant de s'arrêter doucement devant une simple maison, aussi banal que ses voisines. La porte en bois semblait être très vieille et à présent mouillé par la pluie qui la rendait plus sombre que jamais.


Tu viens de me vouvoyez et il n'y aura point de tous cela entre nous.


Sa voix était presque catégorique, comme s'il refusait que le jeune homme présente des excuses qui n'avaient pas lieu d'être. Il n'était pas un homme à accepter une chose désagréable sans broncher, préférant généralement le faire sentir. Alors si l'ange venait de lui causer des soucis, il le lui aurait dit sans tact. Le chien gratta alors la porte pour signifier son envie de rentrer au sec et Kris sortit un semblant de jeu de clé en regardant l'ange qui semblait fatigué. Sans autre pensée, il ouvrit alors soudainement la porte en la faisant claquer contre le mur, entrainant l'ange à sa suite pour le reposer sur le canapé -volé-. Aucune bougie, aucune lumière sauf celle de la lune inexacte qui brillait à travers les nuages. Ses gestes étaient vifs mais il tentait tant bien que mal de ne pas atteindre les points faibles de l'ange pour l'affaiblir plus qu'il ne l'était. Alors il mit ses genoux à terre, relevant le visage de l'ange en posant un petit coussin derrière la tête et le couvrant d'une simple couverture.

La pièce était alors baigné dans le noir sans aucune visibilité possible. Kris n'en avait pas besoin pour savoir à quelle place était chacun des objets qu'il prenait sur son chemin pour les amasser vers l'ange. Le fait d'avoir vu ses yeux fermés doucement et l'absence de ses gestes sur sa main l'avait prit de court, comme si l'urgence venait d'éclater dans son regard. Faible, l'ange était faible et qu'importe son histoire et son but, Kris se devait de prendre soin de lui. Rien que pour la chaleur qu'il pouvait dégager par ses sourires et ses émeraudes qui éclataient aussi brillamment qu'une étoile.


Je m'occupe de toi ... mais ne ferme pas encore les yeux murmura-t-il doucement

Prenant pourtant son temps pour se lever, il lâcha l'autre du regard pour tendre les bras et prendre d'autres tissus légèrement plus épais. L'ange devait être au sec le plus rapidement possible. Kris jeta alors un coup d'oeil autour de lui, observant le petit taudis où il vivait. Etait-ce un lieu respectable pour un ange? Il n'en avait aucune idée mais cette impression ne fit que lui traverser l'esprit. Pourquoi devait-il se soucier de son intérieur pour le moment, tant que celui-ci soit un bon abri pour eux deux? Ravalant sa fierté, il entendit la pluie battante marteler sur le toit tandis qu'on commençait à voir quelques détails de sa petite maison ... 2 chambres superposés dont l'aspect général faisait penser à une grange. L'étage supérieur n'était que sa chambre personnelle tandis que le pied à terre était plus un salon embarquant la cuisine au passage.


Tu préfères les potirons ou les carottes ?

Question primordiale s'il fallait qu'il prépare sa soupe pour l'ange. Il savait qu'il n'y avait rien de plus chaud que cela. Tout en ramenant son attention sur l'ange pour tenter de le garder éveiller, Kris posa sa main sur son front pour tenter de saisir la température de son corps. Relevant les cheveux bordeaux du jeune homme, il évita presque son regard comme pour trouver d'autres solutions au froid qui n'allait pas tarder à fricoter avec lui. L'ange était mouillé et le feu de la cheminée allait mettre du temps à être dresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Thacker
† Devil May Cry †
† Devil May Cry †
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
†Humeur : Narquoise
Date d'inscription : 23/08/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Kris Spencer
† Force Ange/Esprit:
31/100  (31/100)
Relation:

MessageSujet: Re: It's All Over but Cry   Dim 11 Jan - 21:03

[D'avance, je m'excuse pour le retard >_< Je t'avais déjà prévenu par MP, mais tout de même, s'absenter si longtemps, ça ne se fait pas. Je te remercie de ta patience. J'espère que le poste sera à la hauteur de ton attente é_è! Merci de Rp avec moi, c'est un réel plaisir =3]