Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 « Encore une autre ... » Dixit le petit homme chauve [rencensée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Eliza Harrington


avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Localisation : { Nemausus }
Emploi/loisir : { Serveuse au Taï-Koh-Dor }
†Humeur : { Mystérieuse }
Date d'inscription : 10/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Samaël
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: « Encore une autre ... » Dixit le petit homme chauve [rencensée]   Dim 11 Jan - 20:46

Il aurait fallut être fou pour apprécier cet endroit. Ce furent les premières pensées de la jeune femme qui pénétra dans les bureaux de Nemausus. Une grimace affichée sur son visage, elle ne supportait visiblement pas le grincement atroce qu’avait produit la porte lorsqu’elle l’avait poussé pour pénétrer dans cet endroit – qui pourrait le trouver agréable ?! Elle se retrouva face à une pièce de taille modeste, mais dépourvus de chaleur. Austère, pas une seule décoration ne venait égailler cet endroit, déjà assombris par le peu de lumière qui filtrait par les petites fenêtres. Eliza frissonna. Il faisait aussi froid qu’à l’extérieur, personne n’ayant eut l’idée d’installer une cheminée. Et c’était à croire que cette sévérité était intentionnelle, tant les visages des secrétaires, derrière les bureaux, étaient dépourvus de toute sympathie et de toute … humanité. Dans la pièce régnait une impression d’ennuis. Des piles de papiers s’entassaient sur les bureaux, mais les employés ne semblaient guère décider à s’en occuper, de même qu’ils semblaient peu enclins à sourire.

« Que voulez-vous, mademoiselle ? »

Une voix sinistre et froide, comme annonciatrice de la mort, la fit sursauter. Elle chercha du regard celui qui lui avait parlé, lorsque ses yeux se posèrent sur un petit homme qui n’atteignait pas le haut de la pile de paperasse devant lui. Penché sur le côté, il la scrutait de ses petits yeux fouineurs, visiblement énervé par cette intrusion inattendue. Eliza, qui avait put être quelque peu impressionnée par l’endroit, n’apprécia pas les manières de l’homme et lui accorda un regard froid, lorsqu’elle s’approcha de son bureau. S’asseyant sur un des sièges en face de lui, elle dut se redresser pour apercevoir ne serait-ce que le haut de son crâne chauve. Après qu’il lui eut adressé la parole de manière aussi peu chaleureuse, la jeune femme n’avait d’autre envie que de lui rendre la pareille.

« Je suis venue pour le recensement. »

L’homme se baissa alors pendant quelques instants, cherchant quelque chose dans des piles de papiers qui se trouvaient également au pied du bureau. A plusieurs reprises, Eliza l’entendit soupirer et grommeler quelques mots tout bas. Et enfin, il réapparut – ou du moins le haut de sa tête. Il se leva de sa chaise, contourna le meuble de bois, pour se positionner à côté de la jeune femme, à laquelle il tendit une feuille de papier.

« Remplissez simplement ceci. Et dépêchez-vous, je n’ai pas que ça à faire ! »

La demoiselle prit la feuille assez brusquement, manquant de l’arracher et s’attirant les foudres de l’employé. Seules quelques informations lui étaient demandées. Une question vint alors à son esprit. A quoi cela servait-il de faire un formulaire de recensement si ce n’était que pour indiquer de telles futiles informations ?* Elle haussa les épaules, mieux valait ne pas s’interroger sur de tels sujets, elle ne trouverait sans doute jamais la réponse. Et elle ne voulait certainement pas perdre son temps et encore moins rester ici trop longtemps. Plus vite elle aurait fini, plus vite elle pourrait partir. A moins que l’homme ne l’ennuie encore pour quelque autre formalité administrative. Saisissant une plume et un encrier posés négligemment à un coin du bureau, elle remplit le formulaire.




« J’ai terminé. »

Elle n’avait nullement l’intention de se lever pour lui redonner la feuille de papier. L’homme non plus, puisqu’elle aperçut une main tendue vers elle, qui dépassait des piles de paperasses. Elle arqua les sourcils, avant de se décider à poser le formulaire dans la petite main boudinée. L’homme l’attrapa fermement, comme s’il eut cru qu’il puisse s’envoler, puis poussa un long soupire. S’imaginant qu’il devait l’examiner, Eliza attendit, tapotant ses ongles sur le bois.

« Qu’attendez-vous encore ? »

De nouveau, une voix sinistre et froide. Enervé, l’homme s’était encore une fois penché sur le côté, pour regarder d’un œil mauvais la jeune femme qui l’avait importuné. Eliza lui rendit son regard noir, avant de se lever, sans prendre la peine de dire au revoir et de lui souhaiter une bonne journée. L’homme omit également ce genre de politesse, la laissant partir en soupirant d’énervement. Lorsqu’elle ouvrit la porte pour quitter les bureaux, la jeune femme n’oublia pas de le faire avec lenteur, faisant profiter à tous les employés du grincement atrocement désagréable. Puis elle s’éclipsa, se jurant qu’elle n’y retournerait plus.


[* C’est juste l’avis d’Eliza, hein. ^^]



Edit Mathys: Avis d'Eliza ou pas, j'aime bien cette façon de voir les choses. Décidément, la caricature du secrétaire reste toujours en tête. Recensement validé, le poste de serveuse te revient =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Encore une autre ... » Dixit le petit homme chauve [rencensée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miyaki Yuuji {OK}
» Jamesy fait son entrée!! (Serdaigle)
» QUE MANQUE T IL SUR CETTE PHOTO ?
» mowgli messua :: le petit d'homme devenu grand
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemausus :: . [Centre Ville] :: . Les Bureaux de Nemausus-
Sauter vers: