Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Let's see [Pv]

Aller en bas 
AuteurMessage
Anselm Hellwig


avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 26
†Humeur : Believer
Date d'inscription : 02/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Isobel MacIlwraith
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Let's see [Pv]   Lun 12 Jan - 23:00

Il y avait une douce musique, de la harpe sans doute. La pièce était vaste et éclairée, décorée dans le plus grand goût baroque. Il y avait une foule de personnes, habillées dans le plus grand style d'élégance qui conversaient à haute voix. Anselm se trouvait au milieu de la pièce, curieusement, personne ne remarquait sa présence. Il était incapable de faire un pas. Lorsqu'il tentait de reconnaître les personnes présentes, il remarquait qu'elles portaient toutes un masque pour dissimuler leur visage. Ensuite vint un grand bruit de verre brisé et un cri de détresse strident.

Anselm ouvrit brutalement les yeux. Il était incapable de dormir en soit, mais il était à même d'atteindre un état de méditation qui revenait plus ou moins au même. Devant lui se tenait une petite silhouette blonde qui semblait l'attendre.
Cette vision lui arracha un large sourire qui éclipsa le "cauchemar" de toute à l'heure. Il était assis dans un coin d'une pièce douillette, la fenêtre laissant passer une tache solaire qui indiquait clairement que c'était le matin. La frêle jeune fille lui jeta un regard interrogateur. Anselm se leva et lui accorda un sourire désolé.


-Excuse moi, Bella.

Face à cette excuse sincère et à la mine un peu ensommeillée de son ange gardien, elle fut indulgente. Elle lui répondit quelque chose du style " c'est pas grave, mais on va être en retard". Anselm et Bella étaient pratiquement inséparables. Difficile d'avoir l'un sans l'autre, sauf que bien sûr, personne ne pouvait détecter la présence d'Anselm dans la maison. La plupart du temps il faisait en sorte que seule Bella puisse le voir et l'entendre. Malheureusement, quelques années auparavant, cela avait été nocif pour la jeune fille... Anselm s'en voulait encore terriblement. Il estimait que tout était de sa faute, il aurait du la protéger. Soit aujourd'hui, les choses étaient réglées. Et Anselm s'était fait la promesse que cela ne se produirait plus JAMAIS. Il était catégorique là dessus. Plus personne ne viendrait lui enlever sa chère protégée.

Bella était sa seule raison d'exister, en contrepartie il était son confident, son meilleur ami. En quelque sorte elle était la petite soeur qu'il n'avait pas eu. Ils descendirent tous les deux jusque dans la cuisine, où elle prit son petit déjeuner. Anselm la regarda dévorer son en-cas avec un petit sourire. Bella était toute sa vie à présent. Il aimait particulièrement la regarder, malgré tout ce qu'elle avait vécu, la jeune fille irradiait comme un soleil. Pas forcément de bonheur, mais d'assurance, de détermination, de force. Tout ce qui lui avait toujours fait défaut. En plus avec sa cascade de cheveux dorés, elle lui rappelait son frère. Elle avait également cette façon d'être un peu rude, un peu narcissique quand elle n'aimait pas les gens...A croire qu'elle était sa fille cachée !!


-Fais attention ou tu vas t'étouffer ^^

Elle lui lança une sorte de regard noir puis finit son repas, un peu agacée par le regard fixe d'Anselm et se précipita à l'extérieur.Dès qu'elle eut rejoint une des avenues principales de la ville, Anselm put apparaître normalement. C'était plus simple pour discuter, il ne tenait pas à ce qu'on croit qu'elle parle toute seule..Remarquez, le fait qu'un homme de deux fois son âge et deux fois sa taille lui colle au basques, ca aussi ca pouvait être louche. Heureusement, la rue commerciale était très fréquentée aujourd'hui : ils pourraient parler en toute tranquilité. De plus le jeune homme appréciait particulièrement flâner dans les rues et regarder les vitrines. C'était une activité qu'il appréciait. Ils marchaient côte à côté. Quel amitié étrange ! Cette petite jeune fille au caractère bien trempé et ce jeune homme frêle d'un mètre quatre-vingts dix. Elle devait sans cesse lever la tête pour le voir, comme c'était drôle. Il faisait plutôt bon aujourd'hui, sec et un peu froid. Un souffle de vent vint secouer les cheveux argentés d'Anselm. Connaissant le tempérament de la jeune fille, chaque balade quotidienne pouvait se transformer en aventure épique ! Tout en regardant distraitement les enseignes de boutiques, il s'adressa à sa protégée, une pointe d'enthousiasme dans la voix :

-Qu'est ce qu'il fait beau ! Alors où allons nous aujourd'hui ? Tu dois passer à la lettre du corbeau ?


[HJ : bon c'est pas terrible...mais c'est histoire de se lancer.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel MacIlwraith
† Jeune fille méchante †
† Jeune fille méchante †
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 23
Emploi/loisir : Journaliste
†Humeur : Toujours Renfermée ...
Date d'inscription : 11/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Anselm Hellwig
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   Lun 12 Jan - 23:49

    Lorsque Bella se réveilla, quelle ne fut pas sa surprise quand elle découvrit, non loin de son lit, près de la fenêtre, Anslem, assis contre le mur et les yeux fermés. Ce n'était pas la première fois qu'elle le voyait dans une telle position, mais habituellement, il "se réveillait" dès qu'il l'entendait se lever. Elle s'habilla rapidement, de sa courte tenue qu'elle mettait le plus souvent, après avoir jeté un rapide coup d'oeil par la fenêtre. Le soleil était déjà levé, mais il paraissait faire frais. Elle enfila donc sa tenue favorite, une petite robe violette, avec de la dentelle noire, tout en n'oubliant pas de rajuster son collier de la même couleur. Bella se posta devant son Ange Gardien, le dévisageant de son beau regard bleuté. Ses sublimes cheveux argentés étaient comme toujours reliés par un bandeau noir, et encadraient avec élégance son fin visage. Ses lunettes glissaient sur son nez, tandis que ses lèvres étaient refermées en une moue mélancolique. Comme d'habitude, Isobel lui trouvait un charme certain, et une élégance naturelle qui devait autrefois en faire un réel tombeur. Si seulement il lui parlait plus de sa vie passée ...

    Anslem ne lui laissa pas beaucoup le plaisir de le dévisager, mais lorsqu'il ouvrit ses splendides saphirs bleus, un énorme sourire se dessina sur son visage. Il ne mit que peu de temps avant de réaliser ce qui se passait, comme à son habitude, car il se leva rapidement, avant d'adresser à Bella un sourire désolé, le genre de mimiques auxquelles elle ne pouvait résister, et il le savait fort bien ...


    -Excuse moi, Bella.

    - Ce n'est rien. Mais dépèche toi, on va vraiment être en retard !

    En retard où, d'ailleurs ? La jeune Isobel avait tellement l'habitude d'avoir des emplois du temps surchargés, avec sa recherche de boulots, qu'elle avait pris l'habitude de s'adresser ainsi à Anslem presque chaque jour. A vrai dire, beaucoup d'employeurs la trouvaient bien trop jeune pour exercer. Elle avait presque essayé tous les commerces de la ville ... Bella savait ce qu'elle voulait faire, cependant, elle était persuadée de ne pas y parvenir. Pourquoi la prendrait-on comme journaliste, alors qu'elle ne pouvait même pas faire ses preuves en tant que serveuse ? Toutefois, ce n'était pas le genre de la jeune fille de se laisser déstabiliser de cette manière, et sa grande confiance en elle l'aidait souvent à tenir le choc. Après tout, c'était elle seule qui avait voulu partir de l'école, elle devait désormais se débrouiller seule. Et si elle laissait ses frères lui trouver un boulot, elle n'en ressortirait aucune fierté, ce qui était impensable pour une demoiselle aussi débrouillarde qu'elle.

    Bella entendit son ventre gronder, et un énorme vide se fit sentir. Déjà la veille au soir elle n'avait presque rien mangé. Elle descendit les escaliers qui menaient à la salle à manger, ne croisant personne, et s'assurant que son Ange Gardien la suivait toujours. Sans doute ses frères étaient déjà partis travailler, elle n'en savait trop rien. Elle était encore en train de grignoter quand un tilt se produisit dans sa tête. Elle se rappelait maintenant ce qu'elle devait faire : prendre le livre qu'elle attendait depuis trois semaines à la librairie. Parfait. Et ensuite, rien ne l'empêcherait de faire un tour dans les boutiques, comme Anselm adorait.


    -Fais attention ou tu vas t'étouffer ^^

    Isobel lui décocha un de ses regards noirs dont elle seule avait le secret, termina rapidement de manger, et se leva. Elle supportait difficilement le regard fixe que lui portait Anslem dès qu'elle mangeait. De toute façon, elle n'aimait pas être observée tout court. Etait-ce si difficile à comprendre ? Elle délesta son gros manteau en laine, consciente qu'elle n'en aurait surement pas besoin, et claqua la porte derrière elle. Bella et son ange rejoignirent très vite l'avenue principale. Les vitrines se succédaient les unes aux autres, les magasins étaient de plus en plus nombreux. Anslem se risqua à poser une question, à laquelle la jeune femme ne prit même pas la peine de répondre. Il savait très bien qu'elle n'osait pas demander un boulot à la lettre du corbeau, même s'il l'encourageait chaque jour à le faire. Jetant un nouvel oeil à toutes les vitrines, Iso' hésita à rentrer un peu partout, cependant, elle n'avait pas envie (du moins, pas encore) de flâner sans but précis. Elle rentra dans le premier bâtiment à sa droite, la librairie, et ne se rendit compte qu'Anslem était devenu visible aux yeux des autres que lorsque la vendeuse le salua. Bella s'approcha immédiatement de son bureau, laissant son ange s'occuper seul.

    - Bonjour. Auriez-vous par hasard le livre dont je vous ai parlé, il y a peu ?

    La vendeuse parut fouiller dans sa mémoire pour retrouver le visage d'Isobel dans ses pensées, et son air parut s'illuminer lorsqu'elle se remémora de ce fameux bouquin, qu'elle n'avait alors plus en réserve. Jetant un oeil dans le carton juste derrière elle, elle en sortit un gros livre à la rainure endommagé, qui paraissait encore plus vieux qu'il ne l'était réellement. Le nom de l'auteur, Voltaire, était inscrit en grosses lettres rouges sur la première page de couverture. Bella remercia la jeune femme, la paya, et se dirigea à nouveau vers Anslem, pas bien loin.

    - Que dirais-tu d'un tour aux commerces, plutôt que de rentrer tout de suite ? Je sais bien que tu adores te baladez, et ça fait bien longtemps que je ne t'ai rien offert.

    Bella lui sourit gentiment. Les cadeaux ... une de ses plus grosses folies. Elle avait toujours adoré offrir des choses aux gens qu'elle appréciait (même si ceux-ci n'étaient pas bien nombreux), et n'ayant pas encore eu beaucoup le temps d'en acheter pour Anslem, elle voulait se rattraper, en quelque sorte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Hellwig


avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 26
†Humeur : Believer
Date d'inscription : 02/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Isobel MacIlwraith
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   Mar 13 Jan - 23:07

Anselm abordait chaque matin avec enthousiasme, il pouvait sortir de n'importe quel cauchemar, la simple vue de sa protégée faisait évanouir toutes ses craintes. Elle portait sa traditionnelle robe violette à dentelle noire. Les robes lui allaient tellement bien ! De toute manière il trouvait que sa protégée était superbe quoiqu'il arrive. Sa silhouette fine, son visage aux traits fins et délicats et ses yeux bleus, aussi clairs que des fenêtres ouvertes sur l'océan. Mais ce qui faisait toute sa beauté, c'était que derrière ses traits angélique et féérique, on décelait toute l'intensité de son caractère. Souvent, quand Anselm la dévisageait avec un air rêveur, il songeait aux ravages qu'elle créait déjà et qu'elle provoquerait encore. Isobel avait tout pour forcer l'admiration. Elle ajusta son collier et descendit pour avaler son petit-déjeuner.

Les frères de Bella semblaient être absents ce matin. Ils étaient sans doute les deux personnes qu'elle aimait le plus au monde. L'ange en savait suffisamment sur les liens entre frères et soeurs pour savoir que c'était sincère. Tout en prenant son repas, elle lui lança un regard noir. Elle avait remarqué qu'il la dévisageait. Anselm savait qu'elle n'aimait pas qu'on la fixe, mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Bella claqua la porte en sortant, suivie de près par le jeune homme. Aux yeux d'Anselm, Bella était la jeune fille la plus brave et débrouillarde qu'il ait jamais connu. Elle avait quitté l'école il y a peu et pourtant il était le témoin direct de con talent. Bella était sans conteste une jeune fille très brillante, il estimait qu'elle aurait parfaitement sa place à la lettre du corbeau. C'était l'emploi de ses rêves mais pour une raison de...timidité ( tiens donc ? ), elle n'osait pas postuler. Anselm trouvait cela un peu ridicule, et la rassurait sans cesse sur son talent. Néanmoins, question timidité il n'était pas là pour lui faire la morale...

Il marchait mécaniquement, à ses côtés, profitant de la chaleur du soleil et du souffle du vent. Comme à son habitude, il avait la tête ailleurs, son regard s'égarant distraitement sur les façades et autres vitrines. Il était toujours enthousiaste à l'idée d'aller se promener, enthousiasme d'ailleurs, qui n'était pas sans rapeller celui d'un chien battant la queue à l'idée d'une promenade. Bella passa la porte d'un batiment à droite. Une fois à l'intérieur, Anselm n'eut aucun mal à reconnaître la librairie. Bella était une bouquiniste avertie et grâce à elle il avait pu tenter de rattraper un siècle de retard en littérature. La vendeuse les salua, le jeune homme lui répondit par un sourire timide. Puis, pris de curiosité , il se dirigea vers les rayonnages. Pendant ce temps, Bella discutait à propos d'une commande. Il l'écouta distraitement, ses yeux incapables de se détacher d'une telle quantité de lecture. Quelques noms d'auteur lui revinrent en mémoire, mais la plupart étaient inconnus. Apparemment il lui restait de la marge avant d'atteindre le niveau de Bella. Les yeux brillants d'admiration devant tant de culture, il ne put contenir son enthousiasme


- C'est tout simplement merveilleux ! Incroyable !

A son époque, seuls une élite restreinte pouvait s'offrir des livres imprimés, aujourd'hui, cela semblait être d'avantage monnaie courante. La vendeuse lui accorda un sourire chaleureux, sensible face à se "compliment". Quant au jeune homme, il rougit jusqu'au oreilles avant de cacher la moitié de son visage par des mèches de cheveux. Il espérait ne pas avoir embarassé Bella, ce qu'il pouvait être stupide parfois ! Elle le rejoint l'instant d'après, sa précieuse acquisition dans les mains. Il releva ses lunettes et jeta un bref coup d'oeil au titre. Elle lui proposait une balade dans les commerces, là dessus, il lui adressa un large sourire. Il adorait passer du temps avec Bella, discuter avec elle et si on pouvait combiner cette activité avec du "lèche-vitrine", Anselm était aux anges. Cependant il écarquilla les yeux et bafouilla


- Quoi ?.. Enfin je...je ne veux pas de cadeaux...Je veux juste faire un tour avec toi...

Ce genre de choses le mettait terriblement mal à l'aise. Il ne désirait rien d'autre que la présence de Bella et il était gêné par ce genre de démonstration d'affection quelques peu...onéreuses parfois. Il s'embrouillait dans ses explications en rougissant de plus belle quand il remarquât le regard de la vendeuse fixé sur eux. Là tout de suite il aurait vraiment voulu disparaître. Il remonta de nouveaux ses lunettes qui avaient glissé de son nez lors de son imperceptible sursaut. Après un léger soupir il retrouva son calme

- Je n'ai besoin de rien d'autre

Il essayait de la convaincre, néanmoins, il connaissait le caractère borné de la demoiselle. Ils sortirent enfin de la petite boutique, rejoignant la rue des commerces. Anselm se sentait un peu mieux une fois dehors. Il regarda Bella, un léger sourire sur les lèvres. Sourire c'était un peu sa manière générale de s'excuser en plus d'une démonstration de joie. Lui même était incapable de lui offrir quoique ce soit proprement dit, pourtant...il avait quelque idées en tête. Un jour il lui ferait une jolie surprise, il hésitait encore sur le jour mais...Ce serait le genre de cadeau qu'on emballe pas. En attendant, ils regardaient tous les deux d'un air innocent les enseigne et les vitrines de la rue. Anselm se souvenait qu'il l'arpentait avec son frère autrefois. Enfin il le suivait plutôt. Tout comme la jolie petite créature blonde. Il s'enthousiasmait de tout , notant les moindre détails du changement effectué par le temps. Il ponctuait le trajet par des petites anecdotes.

- Ah, là avant on pouvait obtenir des vêtement sur mesure...ah,c'est devenu un fleuriste ? Comme c'est étrange !

Il éclata d'un petit rire. Décidemment il était parfois un peu désorienté. Après un moment, leur pas les menèrent juste en face de l'établissement journalistique la lettre du corbeau. Anselm s'y arrêtait un moment, détaillant la façade. Il regarda Bella, qui en regardant l'établissement, avait comme des étoiles dans les yeux. Il la regarda longuement. Il connaissait ce regard là, il l'appréciait beaucoup aussi. Bella...avait de nobles ambitions. Et ce que Bella voulait, elle devait l'obtenir. Tel était la logique des choses. Mais dans le coeur de la jeune fille, deux forces entraient en action. L'appréhension et l'ambition. La peur de l'échec... Anselm pensait sincèrement que sa protégée était plus capable et qualifiée pour ce travail. Son désir d'indépendance et l'intérêt qu'elle portait pour ce genre de travail ne lui laissait aucun doute. D'un geste tendre il caressa ses longs cheveux d'or. face à ce geste un peu inhabituel, elle leva ses yeux lapis-lazuli sur le jeune homme. Il lui parla d'une voix calme, posée, beaucoup plus adulte.

-Tu devrais vraiment essayer...Tu es plus capable que quiconque. En fait tu es faite pour ça

Il parlait en connaissance de cause, il avait eu l'occasion de lire certaine de ses petites nouvelles. Tout à fait plaisante et bien menées. Il la regardait en souriant. Il ne doutait ni de sa détermination, ni de ses capacités. Il avait une confiance totale en Bella.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel MacIlwraith
† Jeune fille méchante †
† Jeune fille méchante †
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 23
Emploi/loisir : Journaliste
†Humeur : Toujours Renfermée ...
Date d'inscription : 11/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Anselm Hellwig
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   Mer 14 Jan - 11:55

    - Quoi ?.. Enfin je...je ne veux pas de cadeaux...Je veux juste faire un tour avec toi... Je n'ai besoin de rien d'autre.

    Isobel éclata d'un rire frais, chose qu'elle ne se permettait quand sa douce présence réconfortante, et dévisagea son Ange de plus belle. Elle le reconnaissait bien là. Elle n'ajouta cependant rien d'autre. Elle savait parfaitement qu'Anselm ne pensait pas vraiment la faire revenir sur sa décision, elle était bien trop bornée pour ça, et elle n'écoutait personne. Jetant un oeil sur les vitrines, regardant les belles robes qu'il y avait à vendre, hésitant à entrer à chaque fois qu'une chose lui plaisait, elle pensait à ses quatre ans qu'elle avait passés enfermés. Son ange avait toujours été là pour elle, toujours, et elle lui en serait à jamais reconnaissante. De toutes manières, elle avait tout son temps pour lui prouver l'amitié et le respect indéfectibles qu'elle lui portait. Bella savait parfaitement qu'Anselm se sentait coupable de cette "punition". Elle aurait aimé le rassurer, lui dire que ce n'était pas sa faute, que ça se serait produit de toutes manières. Et après tout, elle s'en était ressortie vivante non ?! Isobel avait pourtant du mal à trouver les mots qui l'aurait réconforté. Pourquoi était-ce si dur de consoler un être cher ?

    Bella sortit une minute de ses pensées lorsqu'elle entendit son Ange Gardien lui conter que le magasin de fleurs était autrefois une boutique de vêtements sur mesure. Les choses changeaient si vite ! C'était rare quand Anselm parlait de son passé, mais dès qu'il le faisait (ce qu'Isobel adorait par dessus tout), sa voix prenait des intonations étranges, mélancoliques, et la jeune noble avait alors encore plus envie de se jeter dans ses bras, et de le consoler du mieux qu'elle le pouvait. Cependant, elle n'aurait jamais osé, et préférait montrer son côté méchant et renfermé aux yeux du monde. Comme ça, personne ne venait lui chercher des noises. Anslem et elle parvinrent très vite devant le bâtiment où elle voulait travailler, le bien connu "Lettre du Corbeau". A chaque fois que Bella voyait ces vitrines, elle ne pouvait s'empêcher de les dévisager tout en rêvant à ce qu'elle pourrait y faire. Sa détermination s'effritait de jour en jour. Elle avait peur de l'échec, tout simplement. Si jamais elle ne pouvait pas travailler la bas, à quoi bon arrêter l'école ? Elle sentit la main de son ange lui caresser doucement les cheveux, et sa voix, réconfortante, résonna dans l'esprit d'Isobel plus encore que dans la rue.


    -Tu devrais vraiment essayer...Tu es plus capable que quiconque. En fait tu es faite pour ça

    Bella releva la tête sur Anslem (bon dieu, qu'il était grand). Il souriait, gentiment, et la jeune noble devina aisément qu'il devait utiliser l'un de ses innombrables pouvoirs pour la rassurer, et la mettre en confiance. N'empêche, c'était bien pratique ! Isobel baissa la tête, honteuse. Elle savait que son ange avait confiance en elle, mais il ne devrait pas. Elle n'était qu'une minable petite gamine de 12 ans, incapable de tenter sa chance dans un établissement journalistique. Elle avait peur ... oui, vraiment peur. Si elle ne réussissait pas, elle perdrait toute confiance en elle. Elle pouvait donc attendre encore un peu, non ?!

    - Je sais. Mais ... je ... Bon, on la continue cette visite ?

    Un sourire illumina une fois de plus son visage, mais celui-là était différent du premier, dans la librairie. Il sonnait faux. Jetant un dernière coup d'oeil à la vitrine, elle entraperçu rapidement deux personnes, des papiers plein les mains, qui s'afféraient sur leurs bureaux. Isobel aurait tout donné pour être à leur place. Elle recula de quelques pas et se détourna, ne s'assurant même pas qu'Anselm la suivait. C'était tellement évident, de toutes manières. Ils étaient toujours ensembles, et ne sortaient quasiment jamais l'un sans l'autre. D'un air de défi, un sourire narcissique sur le visage que personne ne pouvait voir étant donné qu'il était caché par ses cheveux, Isobel reprit une fois de plus la parole :

    - J'ai encore un cadeau à te trouver. Et tu n'y échapperas pas.

    Sentait à nouveau la présence réconfortante de son ami à ses côtés, elle lui jeta un coup d'oeil rapidement, avant de regarder à nouveau droit devant elle. Dès qu'elle se trouvait près de son ange gardien, elle éprouvait un sentiment fort et étrange, comme si elle n'était alors pas capable de ne pas être bien. Il lui était désormais indispensable, comme l'air à la terre, comme l'oxygène aux hommes. Il était son calmant, son médicament, celui qui l'avait sauvé d'une mort lente et certaine. Et après ça, il se sentait encore coupable ... Isobel s'arrêta net, et se retourna vers Anselm qui la suivait de près, jetant un regard pétillant de partout autour de lui. Ils se trouvaient juste en face de la boulangerie, que la jeune Bella n'avait même pas vu. Ce n'était pas dans un endroit pareil qu'elle allait pouvoir offrir un cadeau à son ange. Mais en attendant, elle avait vraiment envie de lui poser une question, d'une importance capitale (pour elle et sa grande curiosité).

    - Dis-moi, il y a tout de même une chose que je ne comprends pas. Tu peux voler, non ? Je sais pourquoi tu ne le fais pas dans la rue, mais pourquoi, à la maison, quand personne ne peut te voir, tu ne voles pas ? C'est un don vraiment super, je ne comprends pas pourquoi tu n'en uses pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Hellwig


avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 26
†Humeur : Believer
Date d'inscription : 02/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Isobel MacIlwraith
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   Mer 14 Jan - 19:56

Anselm n'avait pas d'autre options que de se soumettre à la volonté de sa chère protégée. De totue façon elle n'en faisait qu'à sa tête, c'était un trait de sa personnalité qu'il appréciait. Ses défauts autant que ses qualités. Ils flanêrent un long moments dans les allées, s'arrêtant de temps à autre pour que Bella puisse jeter un oeil dans les magasins. Il y avait de jolies robes, le genre de choses qui pourraient plaire à Bella. Anselm était toujours étonné de la manière dont elle se déplaçait. On aurait dit qu'elle flottait, légère. Comment quelqu'un avait-il pu enfermer un esprit libre ? Cela dépassait toute raison. Evidemment on évitait toujours de parler de ça. C'était exclu de toutes les conversations. A quoi bon parler de ce qui les faisait souffrir l'un et l'autre ? C'est pour cela qu'en dépit de la curiosité de Bella, il refusait de parler de sa vie d'avant. Un jour peut-être qui sait. Il ne pourrait pas le dissimuler à jamais...

Le temps sembla s'arrêter devant la lettre du corbeau. L'envie se lisait clairement dans les yeux de Bella. Anselm comprenait mieux que quiconque la peur qui l'animait, quoiqu'il ait rarement vu sa protégée craindre quelque chose. En vérité la jeune fille était plutôt du genre casse-cou. Mais voilà, c'était le plus grand objet de ses désirs...De son côté Anselm était convaincu qu'elle parviendrait à atteindre son objectif. Il le sentait. Un truc d'ange...Sûrement. La blondinette baissa la tête, comme de honte. Là dessus il trouvait qu'elle lui ressemblait. Comment une personne aussi éclatante, éblouissante pouvait douter de quelque chose d'aussi clair ? Anselm voulu la prendre dans ses bras mais n'en fit rien. Il ne désirait pas l'embarasser, elle avait son orgeuil et il la respectait. Elle tenta de répondre quelque chose mais finalement se ravisa. Anselm sourit. Il la connaissait par coeur.
Quelle jeune fille incroyable. Du haut de ses 12 ans, elle était dotée d'un maturité exemplaire, et quelle exigence envers elle-même. il savait qu'elle n'appréciait pas les marques de faiblesse de sa part. Elle voulait être forte, infaillible. Une vraie petit dure à cuire. Tout le monde n'est pas invincible, Anselm le savait. Il y a toujours...des failles qui vous rappellent que peu importe à quel point vous êtes fort ou déterminé...il y a toujours un point de chute. Sans exception. Bella pouvait compter sur Anselm dans ses cas là. Il l'envelopperait dans ses grands bras, déploierait ses grandes ailes pour créer un abri sûr autour de cette silhouette frêle.
Bella avançait, il toisa le bâtiment une dernière fois puis il suivit sa protégée.

La jeune demoiselle fit quelques pas avant de changer de sujet. Avec un air de défi elle lui annonça qu'il n'y couperait pas. Il lever les yeux au ciel en soupirant. Puis il entreprit de protester


- Mais Bella...

Son visage pris une expression pathétique, presque suppliante et il la regarda par dessus ses lunettes. L'air de ne pas trop y croire.

-Quoique je dise tu n'en feras qu'à ta tête, n'est ce pas ?

Face à un tel caractère il ne faisait pas le poids. Il ne pouvait même pas prétendre concourir dans la même catégorie que la championne en titre. Quand il entendit sa réponse, il lui sourit et éclata de rire. Elle ne changerait jamais. Tant mieux. Il aimait quand son visage prenait cette expression un peu mutine et arrogante. Puisse ses iris azurés ne jamais s'éteindre ! Ils passèrent devant une boulangerie et Bella s'arrêta. Elle le dévisagea d'un air mi sérieux mi curieux pour lui poser une question à laquelle il ne s'attendait pas. Il pris un moment pour réfléchir à la formulation de sa réponse. Excellente question par ailleurs.

-Et bien...commença-t-il

Il leva les yeux au ciel, cette étendue bleue infinie, qui à l'opposition de la mere était hors d'atteinte. La voûte céleste avait toujours fasciné les Hommes non ? Il avait déjà volé, c'était une sensation de liberté hors du commun. AU début d'ailleurs, c'était tellement difficile de redescendre. Comme le ciel l'appelait. Il lui sourit

-Je l'ai déjà fait, mais quand je suis en ta présence, j'estime que c'est beaucoup plus poli de marcher à tes côtés. Et puis...

Il lui jeta un regard en biais. Il hésita, allait-il dévoiler un indice pour la surprise qu'il comptait lui faire ? Il ménagea un suspens puis se jeta à l'eau.

- Je préfererais que tu sois avec moi

Il lui adressa un clin d'oeil, signe qu'il avait une idée derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel MacIlwraith
† Jeune fille méchante †
† Jeune fille méchante †
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 23
Emploi/loisir : Journaliste
†Humeur : Toujours Renfermée ...
Date d'inscription : 11/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Anselm Hellwig
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   Mer 14 Jan - 20:49

    - Je l'ai déjà fait, mais quand je suis en ta présence, j'estime que c'est beaucoup plus poli de marcher à tes côtés. Et puis...

    D'un côté, il n'avait pas tort. Cependant, il devait bien savoir que Bella n'était pas le genre à s'énerver pour ce genre de chose. Après tout, la politesse ... Tout ça, ça lui passait un peu au dessus. Elle usait toujours des formules d'usages, mais mis à part ça, rien du tout. Par exemple, ça ne la gênait nullement de dévisager quelqu'un dans la rue sans que celle-ci ne lui ai rien fait. Elle était presque sure qu'Anselm voulait lui cacher quelque chose. Lorsque le "et puis" vrilla l'air, elle figea son regard bleuté dans celui de son Ange, protégé par ses lunettes, curieuse de la suite. Quelque chose lui disait qu'elle n'allait pas être déçue de cette réponse. Elle avait bien fait de poser cette question qui la titillait depuis un bon bout de temps déjà.

    - Je préfererais que tu sois avec moi

    Bella lui sourit, gentiment. Il ne ratait pas une seule occasion pour lui faire un compliment. Pourquoi donc elle n'était pas capable d'agir à l'identique ? Pourquoi ne parvenait-elle pas à lui dire simplement à quel point elle l'aimait ? Elle avait du mal, c'était dur. Le manque d'habitude ? Oui, sans doute. Songeant à Anselm, elle se dit intérieurement qu'elle ne l'avait jamais vu voler, jamais. Mais il l'avait donc déjà fait ...

    - Moi aussi, j'adorerai. Ça doit être ... idyllique.

    Bella ne s'imagina même pas une seule seconde qu'il aurait pu l'emmener avec lui. Pour elle, ce n'était même pas pensable. Pourtant, elle aurait tant aimé. Le clin d'oeil qu'il lui adressa la fit tout de même réfléchir sur ses paroles. En attendant, elle n'allait pas se creuser les méninges pour rien, alors qu'elle avait du lèche-vitrine à continuer et un beau cadeau à offrir à son ange. Elle s'approcha toutefois de lui, s'emparant de son bras d'une manière incongrue.

    - Bon, je ne te lâche plus. Après tout, tu dis toi même que c'était plus poli d'être à côté de moi, alors pourquoi marches-tu constamment derrière ?

    Cette phrase aurait put passé pour un reproche, mais il n'en était rien pour Bella, et elle était sure qu'Anselm l'avait comprit. Il se passait bien trop de choses entre eux pour qu'une incompréhension telle que celle-ci s'immisce entre leur amitié. Rebaissant les yeux sur la boulangerie juste devant eux, elle regarda à droite et à gauche. Où pouvait-elle acheter quelque chose à son ami ? Après tout, qu'aimait-il vraiment ? Isobel le connaissait bien, ça, c'était sur et certain, mais elle ne savait même pas quoi lui payer. Certes, ils n'avaient pas vraiment eu l'occasion durant ses quatre années d'enfermement. Du moins, ils avaient d'autres sujets de conversation. Après tout, pourquoi parler de cadeaux, alors que la jeune femme était sure de ne plus jamais pouvoir en offrir à personne ?

    [Désolée, je sais, c'est court.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Hellwig


avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 26
†Humeur : Believer
Date d'inscription : 02/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Isobel MacIlwraith
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   Mer 14 Jan - 23:17

[HJ : court ?? Tu sais j'ai déjà vu des postes de 10 lignes ^^]

Anselm avait été à l'ancienne, un siècle plus tôt. Faute d'être aussi fort et vif que son frère, il était poli, doux et plutôt discret. Quant à Bella, elle avait tout de la jeune fille rebelle de ce siècle. La classe d'une princesse doublé du tempérament d'une aventurière. Le mélange était éblouissant. Au départ ca avait été un peu difficile, ne serait-ce que dans la manière de parler, les choses qui ne se disaient plus etc...Heureusement sa protégée avait été un excellent professeur et si il évitait ses crises d'enthousiasme pour les faits qu'il trouvait extraordinaire, il pouvait passer pour un simple citoyen. Bella n'avait que faire de cette politesse un peu exagérée et il ne lui était même pas venu à l'esprit de lui inculquer quoi que ce soit. Après tout, ces formules étaient un peu surfaites ? Particulièrement entre eux. Isobel n'avait pas à s'exprimer clairement pour qu'il puisse comprendre ce qu'elle ressentait et inversément. Les mots sont parfois si superflus ! Ils étaient tous les deux parfairement capable de lire entre les lignes. D'ailleurs ces souvent les paroles qu'on évite de prononcer qui sont les plus sincères.

Idyllique ? Elle n'était pas loin de la réalité. Anselm volait parfois la nuit, quand la jeune demoiselle dormait à poings fermés et qu'il était d'humeur un peu mélancolique.Quoiqu'il en soit, dès qu'il avait rencontré la jeune fille, il avait cessé ses longs vols. Ils n'étaient plus vraiment d'utilité. Et après tout il ne voulait pas que le ciel le ravisse à sa Bella. Il ne put réprimer un léger sourire. Si elle savait ! Peut-être s'en doutait-elle...

* Tu verras...*

Elle changea de nouveau de sujet sans transitions. Elle s'approcha et lui attrapa le bras. Cette réflexion était pertinente. Sans savoir pourquoi Anselm la suivait toujours, ne marchant jamais vraiment à son côté. A vrai dire il faisait pareil avec son frère. Le jeune ange était plutôt du genre à rester dans l'ombre, derrière et à regarder les autres se pavaner. Son visage rosit légèrement. Autrefois Anselm n'avait offert son bras qu'à deux femmes ( car à l'époque c'était l'usage, les hommes ne se tenaient pas par le bras). Sa sainte mère et la douce Rowan. Ce qui n'avait pas porté chance à cette dernière...Il baissa les yeux et rencontra le regard céruléen de la jeune fille. Il lui sourit un peu gêné.


- Tu as raison, excuse-moi...ma discourtoisie est impardonnable.

Marcher derrière c'était une habitude...Il marchèrent donc l'un à côté de l'autre, un duo dépareillé. Anselm remaquât le regard de certains passant, qui n'avaient rien d'accusateur ni d'antipathique, mais il ne put s'empêcher d'en être un peu troublé. Sa timidité naturelle refaisait sans cesse surface. POur éviter de rougir il regardait ailleurs distraitement. Ils passèrent devant d'autres magasins. A quel bonheur que le lèche-vitrine ! Au coin d'une rue, ils surprirent un musicien itinérant qui commençait de bonne heure. L'air était plutôt entraînant. Ils l'écoutèrent un petit moment avant de reprendre leur balade. Au bout d'un moment, Anselm rompit le silence qui s'était installé.

-Dis moi Bella...Non pas que je me plaigne ou quoi que ce soit mais je me demandais...Pourquoi n'as-tu pas de rapports avec d'autres personnes?

La présence de Bella était ce qui faisait la force d'Anselm. Néanmoins le jeune homme ne pouvait s'empêcher de remarquer, qu'hormis son ange et ses frères la jeune fille était plutôt du genre solitaire. A son souvenir il ne l'avait accompagné voir une copine ou un ami, de son âge ou pas. L'ange ne se leurrait pas. Il avait bien conscience que la jeune fille grandirait, deviendrait une femme et ferait sa vie. Il serait toujours là, à ses côtés mais il se demandait si elle ne souffrait de ce manque de liens avec des personnes normales. Bella était toute sa vie certes, mais lui, il ne voulait pas la limiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel MacIlwraith
† Jeune fille méchante †
† Jeune fille méchante †
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 23
Emploi/loisir : Journaliste
†Humeur : Toujours Renfermée ...
Date d'inscription : 11/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Anselm Hellwig
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   Sam 17 Jan - 15:54

    Bella vit parfaitement les joues de son Ange rôssirent légèrement, mais elle n'y fit absolument pas attention. Il n'avait aucune raison d'être géné, et il s'y habituerait à ces dépends. Sa réponse fusa comme l'éclair, alors qu'il baissa les yeux vers la jeune fille qu'il tenait par le bras, et leurs regards se croisèrent, pour la centième fois au moins depuis leur rencontre. Pourtant, cela créait toujours la même impression, le même bonheur : elle ressentait comme l'impression qu'elle pouvait lire dans son esprit, ressentir ses sentiments, deviner ses pensées. Et rien que ça l'emplissait d'une joie certaine pour le restant de l'après-midi.

    - Tu as raison, excuse-moi...ma discourtoisie est impardonnable.

    Bella ne parvint pas à deviner s'il était ironique ou non, mais elle décida de ne pas s'en soucier plus que ça. Sans doute Anselm le pensait vraiment, vu les habitudes qu'il avait prises vivant au ... à quelle époque déjà ? Lui avait-il déjà raconté sa vie à ce point-là ? Reprenant leur chemin comme si rien ne s'était passé, Isobel, se fichant pertinemment du regard des gens qu'elle devinait méchant, alors que ce n'était pas le cas, regardait à droite et à gauche. Elle ne faisait maintenant même plus attention au bras qu'elle tenait. Il lui arrivait souvent, autrefois, de se ballader ainsi avec l'un ou l'autre de ses frères. Elle regrettait beaucoup ses moments-là, mais avait un peu l'impression de les rattraper maintenant.

    Bella jeta un dernier coup d'oeil à une vitrine avant d'être interrompu par une sorte de musique. Anselm et elle se tournèrent en même temps, et découvrirent un musicien itinérant, qui jouait d'un instrument étrange que la jeune femme n'avait jamais vu. Il paraissait avoir un peu froid, mais semblait lui même emporté par sa musique. Ils restèrent là un bon moment, à l'écouter jouer, sans se regarder, en se touchant à peine, droit comme des i. Finalement, ils reprirent leur ballade, toutefois sans parler. Le silence se faisait paisant, et Isobel cherchait une façon de le briser et de le combler, lorsqu'Anselm le fit à sa place :


    -Dis moi Bella...Non pas que je me plaigne ou quoi que ce soit mais je me demandais...Pourquoi n'as-tu pas de rapports avec d'autres personnes?

    Question fort intéressant, à laquelle elle n'était même pas sure d'avoir de réponse. Jetant un nouveau regard à son Ange, elle réfléchit quelques minutes. Il était vrai que hormis ses frères et Anselm, elle ne parlait presque à personne, et n'entretenait aucune relation importante. Pourquoi ? Peut être car elle n'en ressentait pas le besoin ? Pourquoi irait-elle voir les autres, alors qu'elle n'en avait aucune envie, qu'elle n'éprouvait aucun vide dans son coeur ou dans son esprit ? Pour quelle raison valable ferait-elle ça ?

    - Eh bien ... ça, c'est une bonne question. Je n'ai pas de raisons valables à te dire. Je n'en ai juste pas besoin. Je ne suis plus à l'école maintenant, pourquoi je ferais ça ?

    Bella porta un regard tout autour d'elle, curieuse. A chaque fois qu'elle était en compagnie d'Anselm alors qu'il était visible, elle avait peur de voir ses frères qui la regardait. Et s'il comprenait tout ? Ce serait horrible ! Mais là, elle en avait encore plus la crainte. Elle tenait son Ange par le bras, comme s'ils avaient une plus grande relation qu'amicale. Cela aurait parut étrange qu'elle ne leur en parle pas, étant donné qu'elle leur disait presque tout. Ils allaient forcément faire le lien avec cette histoire d'ange et de schizophrénie. Car malgré tout, ils ne l'avaient pas oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Hellwig


avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 26
†Humeur : Believer
Date d'inscription : 02/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Isobel MacIlwraith
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   Dim 18 Jan - 0:53

Anselm était doué pour les excuses. En même temps avec sa maladresse, c'était indispensable. Selon lui on n'était jamais trop poli à ce niveau là. Il avait surtout cette façon candide et sincère de les prononcer que personne ne pouvait en douter. Il avait cette fâcheuse manière d'attendrir ses interlocuteurs. Mais ça, c'était tout simplement naturel. Même si Bella y était habituée, elle n'échappait pas toujours à cette capacité surprenante.

Il se baladait donc, sa jeune protégée à son bras, regardant de tant à autres les vitrines. Comme toujours, il avait l'impression que son corps n'avait été fait que pour convenir aux exigences de Bella et sa démarche devint plus naturelle. De toute façon pourquoi aurait-il refusé cette faveur à la jeune fille ? Etait-il seulement capable de lui refuser quoi que soit ? Avec un regard, elle pouvait tout obtenir de lui. Sauf certaines réponses. Il ne divulguait que de légers détails sur son passé et quant elle tentait d'en savoir plus, son regard changeait et elle se heurtait à un mur. C'était peut-être la seule chose qu'il ne pouvait lui accorder aujourd'hui. Ses secrets, sa mémoire...Qui sait un jour peut-être ? Parfois lui aussi souffrait de cette distance qu'il se devait de mettre entre eux. Mais la jeune fille n'avait pas à s'inquiéter. Elle serait toute sa vie, à jamais. Leurs destins étaient liés, tout comme leurs âmes en une certaine façon. C'était une relation intime, bien loin de n'importe quel amitié ou lien de sang. Autrefois Bella était très proche de ses frères ( qu'Anselm considérait comme des gens bien, même si il ne leur avait jamais concrètement adressé la parole ), Anselm comblait en quelque sorte le manque. Ils n'avaient plus autant de temps à lui accorder. Il devina qu'avant, elle devait se balader de la sorte avec eux... Anselm ne s'était jamais vraiment préparé à l'éventualité qu'un de ses frères les remarquent. En réalité ca aurait pu mener à la catastrophe ! Comment expliquer qu'un homme de son âge et de sa taille, soit si familier avec cette jeune fille ? Bonjour les quiproquos !

Un air de musique survint dans l'air, entraînant. Ils écoutèrent la mélodie un petit moment, emporté par la symphonie de l'instrument. Par après, ils reprirent leur route. Anselm resta silencieux, songeant aux chansons de son passé. Curieusement, seules les plus émouvantes lui vinrent en tête. Mais où étaient passé les chants de gloire, les rythmes entraînant et les ôdes au bonheur ? Sans doute prisonnières de sa mémoire, à jamais. Il reporta son attention sur Bella, se posant mille et une questions. Il brisa le silence. La jeune fille mit un moment à réfléchir. Elle regarda son ange d'un air interrogateur, sans doute n'y avait-elle jamais réfléchi.



- Eh bien ... ça, c'est une bonne question. Je n'ai pas de raisons valables à te dire. Je n'en ai juste pas besoin. Je ne suis plus à l'école maintenant, pourquoi je ferais ça ?

Il regarda la jeune fille blonde aux yeux azur. Si elle savait à quel point il s'inquiétait pour elle, pour son avenir. Il regardait la petite jeune fille blonde qu'elle était... Bientôt elle deviendrait une jolie jeune femme et puis au fur et à mesure... Anselm lui, ne changerait pas. Le temps n'avait aucune emprise, du moins sur son corps.

- Et bien, tu devrais peut-être t'ouvrir aux autres personnes...Je veux dire des gens normaux. Je serais toujours là pour toi, tu le sais. Mais je ne veux pas que tu te contente uniquement de "ça". Tu mérites "plus".

Par "ça" il se désignait lui même. Après tout, il n'était pas entièrement humain, non ? Il se doutait bien qu'elle était un peu jeune pour songer ainsi à son futur, mais Bella était la jeune fille la plus mature et débrouillarde qu'il ait jamais connu. Il voulait qu'elle ait une vie heureuse et bien remplie. Une vie normale, comme n'importe quelle jeune fille de bonne famille. Qu'elle soit entourée d'amis, de sa famille...Un tableau de rêve. Il souhaitait qu'elle puisse vivre comme n'importe qui, avec les petits soucis insignifiants et les désirs adéquats. Anselm voulait à tout prix la voir heureuse et pour lui, cela incluait un minimum de vie sociale. Que quelqu'un lui apporte ce qui lui-même était incapable de lui fournir. Il désirait que la vie de Bella soit belle et pleine d'amour. Il voulait la voir en blanc et assister à son mariage. Elle méritait cette vie là plus que quiconque. Elle méritait tout le temps qui lui avait manqué. Le jeune Ange ne souhaitait pas être un obstacle à son bonheur.

Mais peut-être s'emballait-il un peu trop vite ? Après il lui restait encore beaucoup de temps...Ce n'était pas une urgence ! Mais Anselm sentait le temps filer entre ses doigts comme du sable et il savait qu'un jour, un moment terrible arriverait. Il devait s'y préparer. Mais pas au point de négliger le moment présent. " Carpe Diem" comme disait Horace, ses inquiétudes prenaient trop d'importance par rapport à aujourd'hui. Aujourd'hui il faisait beau. Aujourd'hui Bella était à son bras et rien d'autre n'avait vraiment d'importance, n'est ce pas ? Il posa son regard sur la jeune enfant.

* Mon dieu...qu'elle grandit si vite*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel MacIlwraith
† Jeune fille méchante †
† Jeune fille méchante †
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 23
Emploi/loisir : Journaliste
†Humeur : Toujours Renfermée ...
Date d'inscription : 11/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Anselm Hellwig
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   Dim 18 Jan - 17:19

    Le regard qu'Anselm lui portait paraissait trop insistant, trop sévère. Pourquoi donc agissait-il ainsi ? Pourquoi lui posait-il des questions comme ça maintenant, alors qu'ils se baladaient bras dessus bras dessous, tels de vrais amis ? A vrai dire, Bella était un peu vexée. Elle ne comprenait pas ce que venait faire cette discussion dans ce tableau parfait. Voulait-il y couper court ? Sa réponse ne se fit pas attendre bien longtemps, et conforma Isobel dans ses pensées.

    - Et bien, tu devrais peut-être t'ouvrir aux autres personnes...Je veux dire des gens normaux. Je serais toujours là pour toi, tu le sais. Mais je ne veux pas que tu te contente uniquement de "ça". Tu mérites "plus".

    De ça ? Tu mérites plus ? Plus de quoi ? Plus qu'un ange ? Il s'agissait pour elle d'une véritable aubaine d'avoir rencontré Anselm. Elle n'aurait pu rêver meilleure présence à ses côtés. Il était toujours là pour elle, ne voulait que son bonheur. Elle le savait tout ça. Pourquoi en venait-il à se dénigrer ainsi ? Les questions se bousculaient dans l'esprit lucide de la jeune Isobel. C'était la première fois qu'elle envisageait les choses de cette manière, mais surtout qu'il lui parlait comme ça. Il ne voulait plus d'elle ? Il désirait qu'elle se fasse de nouveaux amis, qu'elle le remplace par un autre ? Etait-ce ça, qu'il voulait dire ? En tous cas, c'était comme ça que Bella l'imaginait. Afin de se retenir de pleurer, elle se mordit la langue violemment et sursauta, sentant l'odeur du sang couler dans sa bouche. Si Anselm la laissait tomber, elle n'y survivrait pas, jamais. Il était désormais tout pour elle, sa vie, son avenir, son passé. Il l'avait jusqu'à ce jour toujours accompagnée partout, elle ne pouvait ne serait-ce que s'imaginer sans lui. Comme en flashback, elle revit le médecin rentrer dans la grande demeure qu'elle habitait alors avec ses parents, et ses deux frères. Ces derniers assistaient à la scène, impuissants. Le charlatan n'était même pas resté dix minutes, et et avait tout de suite pronostiqué un accès de folie, "obligeant" la mère d'Isobel à l'enfermer. C'était d'ailleurs ce qu'elle avait fait, idiote qu'elle était.

    - Je ne te mérite pas.

    Isobel se força à émettre un petit sourire. C'était vrai, elle ne méritait pas une personne telle qu'Anselm. Pourquoi restait-il en sa simple présence, alors qu'il pourrait voler éternellement et rejoindre les cieux ? Qu'avait-elle de si spéciale qui le forçait à rester avec elle ? En fait, Bella se sentait comme une ancre, qui empêchait son ange de faire ce qu'il voulait. Elle enfermait un être libre dans une prison d'acier, comme ses parents l'avaient fait pour elle, en quelque sorte. Elle n'avait pas le droit de faire ça à quelqu'un ... moins encore à son meilleur ami, à celui qu'elle aimait plus que tout au monde. Elle était coupable, et elle le ressentait, dans son coeur, dans son esprit, plus en plus chaque jours. Dès qu'elle voyait Anselm regarder le ciel, d'un air rêveur, elle l'imaginait en train de songer à ce qu'il pourrait y faire, et elle sentait comme un coup de poignard lui transpercer le coeur.

    - Ni toi, ni personne d'autre. Mais surtout pas toi. Alors, je t'en prie, ne dit pas que je mérite plus. C'est faux, et tu le sais très bien.

    Isobel leva la tête vers son ange, puis vers le ciel d'un bleu azuré. Il faisait beau, le soleil était présent partout, et éclairait les gros bâtiments d'une blancheur immaculée de ses rayons dorés. Pourtant, Bella n'avait aucune envie de danser, de chanter, comme lorsqu'elle était petite. Oui, elle avait changée, elle se devait de l'admettre. Tout ce temps passé enfermé l'avait transformé, dans le mauvais sens du terme. Elle s'en rendait compte. Si seulement Anselm pouvait l'apprécier autant désormais qu'avant ... elle n'était certes plus aussi rayonnante, mais elle était toujours Isobel McIlwraith. Et quoi que les gens en disent, elle n'était pas folle. Solitaire, oui, mais pas folle. Finalement, y avait-il une si grande différence entre les deux ?


    - Je ne veux pas me mélanger aux autres. Je suis différente, et personne n'accepterait cette différence. Je ... je ne supporte tout simplement plus la rayonnance des autres, ils m'aveuglent. Ils sont ceux que j'aurai pu être, si je n'avais pas été enfermée si longtemps. Mais ça, personne sauf toi n'est capable de le comprendre. Alors si ... toi aussi tu te mets à ne plus me comprendre, que deviendrais-je ?!

    Une larme ne put s'empêcher de couler sur la joue si douce de Bella. Elle regardait toujours le ciel, étant absolument incapable de replonger son regard dans celui d'Anselm. Elle se sentait honteuse. Même enfermée elle n'avait jamais pleurer. Pourquoi maintenant ? Peut-être simplement car elle avait du mal à se réintégrer ... Etait-ce si dur que ça à comprendre ?

    - Si tu veux tant que ça que je me fasse de nouvelles connaissances je ... j'essayerai de me présenter à la lettre du Corbeau. Je te promets ... d'essayer. Je ne veux pas te perdre. Ta simple présence me suffit. Mais si elle ne te convient pas, je te jure que je ferais tout pour le changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Hellwig


avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 26
†Humeur : Believer
Date d'inscription : 02/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Isobel MacIlwraith
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   Dim 18 Jan - 21:17

Quand il aperçut le changement dans le regard de Bella, il regretta ses paroles. Apparemment il avait dit quelque chose qui ne fallait pas. Pourtant ses intentions n'étaient en aucun cas de lui faire du mal ! Quelque chose n'allait pas. Quel manque de tact ! Quel idiot ! Qu'avait-elle compris dans ces paroles. Il ne songeait qu'à lui exprimer l'éventualité de s'ouvrir à d'autre personnes, de ne pas se limiter. Jamais il ne lui serait venu à l'esprit de l'abandonner ou quoique ce soit. Anselm savait qu'il ne pourrait pas à l'avenir, combler tous ses besoins affectifs, pas parce qu'il n'en avait pas envie, juste par qu'il en serait incapable. Il pourrait l'inonder de toute l'affection et de toute l'attention dont il pouvait faire preuve, mais quand bien même il resterait toujours quelque part, une insatisfaction. Le trouble, la colère, les sentiments de Bella eurent l'effet d'un coup de poing sur le jeune homme. Si il pouvait il aurait ravalé ces paroles, serait retourné dans le temps pour effacer cette conversation. Pourquoi lui avait-il tant fait de mal ? Qui était-il pour la faire souffrir ainsi, même sans faire exprès ? Et "ça" prétendait être un ange... En vérité, rien de plus qu'un fantôme. Il resta silencieux, ne sachant que dire pour rattraper son erreur ou bien calmer sa jeune protégée. Sa réponse fusa dans l'air comme un éclair. Anselm écarquilla les yeux de stupeur, abasourdi.

- Je ne te mérite pas

Comment ? Quoi ? Il resta stupéfait, immobile comme frappé par la foudre. Le sourire forcé que Bella lui adressa eut raison de lui. A cet instant, il eut envie de s'infliger mille et une torture. Rien de plus que de mourir, retourner au néant ou était sa place. Elle avait complètement tort. IL ne l'a méritait pas. Comment pouvait-il se permettre de réouvrir ses blessures et de lui infliger cette douleur. Il préférait qu'on le brûle encore plutôt que lui causer une telle souffrance. Décidément il se dégoutait. La jeune fille poursuivit et Anselm percevait chacun de ses mots comme un coup qu'il lui avait porté lui-même. Pour couronner le tout il était incapable de l'arrêter dans son élan, il l'écoutait, comme privé de sa voix. Il voulait crier qu'elle avait tort, mais les mots refusaient de sortir de sa bouche. Paralysé. Comment avait-il pu être si cruel, avec sa chère Bella. Elle représentait tout pour lui, son monde, son coeur, sa raison d'être. Il était indigne d'elle. Elle lui semblait parfaite en tout point, forte et exemplaire. Elle avait tellement souffert...pourquoi fallait-il qu'il en rajoute ? Ne pouvait-il pas se contenter d'être avec elle, heureux et c'est tout.
Si il y avait eu une justice dans ce monde, elle n'aurait jamais vécu un tel traumatisme. Aujourd'hui elle serait heureuse... Il gâchait tout. Après tout c'était de sa faute si elle avait été enfermée dans cette "prison". S'il n'avait jamais existé, rien de tout ça ne serait arrivé.
Il n'apportait que le malheur et les larmes, oiseau de mauvaise augure.

Bella continua, exprimant sa peine et ses tourments. En effet, n'importe qui ne serait plus pareil après une telle tragédie, Anselm le comprenait, il ne l'avait pas oublié. Une fois de plus il voulut contredire Bella, mais il la laissa finir. Quel être abject il était. Il remarquait qu'elle évitait son regard, quoi de plus légitime ? Pourtant, à ses yeux, Bella était la personne qui surpassait de loin toute les autres. C'était elle qui brillait, ne pouvait-elle point le voir ? Elle irradiait, spectaculaire et éblouissante, malgré la profondeur de son désarroi. Elle était différente, elle était extraordinaire. Il ne lui demanderait jamais de changer, elle était d'une perfection aveuglante, en tout point. Seulement il ignorait à quel point cela pouvait-être dur d'être dans la peau de Isobel McIlwraith. A présent il le savait, il était apte à ressentir son calvaire de tous les jours. Anselm mentirait en disant qu'il ne voudrait pas qu'elle soit insouciante. Après tout, sa vie serait plus simple, si elle n'avait pas eut à subir un tel traitement par sa faute. Les mains de l'ange tremblaient. Il était tétanisé. Il aurait aimé être quelqu'un de meilleur, de plus fort, comme Bella le méritait. Elle n'avait pas vraiment eu de chance en fin de compte, il était plus comme une malédiction. Un poids qui pesait sur ses épaules. Il avait beau essayer tant bien que mal de lui rendre la vie plus facile, plus belle, tout ses efforts semblaient être inutile. Il ne pouvait pas réparer ses erreurs. Il se maudit, comment avait-il pu être aussi aveugle ? Il aurait du le savoir plus que quiconque...Pourquoi causait-il tant de souffrance ?

Une larme roula sur la joue pâle de Bella, son regard toujours ailleurs. Anselm lui ne pouvait détacher son regard de la jeune fille. Celle larme, le symbole du supplice, du tourment qu'elle vivait, acheva le jeune homme. Il aurait préféré mourir que d'être la cause de cette douleur. Il était temps d'agir, de se conduire comme un ange et de tenter au moins d'apaiser la souffrance de Bella. Tout le reste était oublié, plus rien n'avait d'importance. Il se laissa tomber à genoux devant Bella pour être plus au moins au même niveau qu'elle et il enlaça sa frêle silhouette. Il l'attira à lui, comme si il aurait pu, d'un revers de cape, la protéger de ses tourments et atténuer son chagrin. Sa voix apparut, calme et profonde, pesant chacun de ses mots.


- Je t'aime Bella.

Les larmes lui vinrent au yeux, mais il songea que ce n'était pas le moment de flancher. Elle ignorait ce qu'elle représentait à ses yeux. C'était quelque chose de transcendant, le lien entre deux était immortel. Il ignorait si le mot " amour" pouvait désigner quelque chose d'aussi fort. Il caressa ses longs cheveux blonds. A l'avenir il essaierait d'être meilleur, pour elle, pour ne plus jamais la voir souffrir, par sa faute ou par la faute de n'importe qui d'autre. Bella semblait se figer, il connaissait son orgueil mais il ne pouvait s'empêcher de faire autrement. A faute d'avoir les mots parfaits pour la consoler, il compenserait avec des gestes, et il savait au combien il était sincère.

- Tu es parfaite, telle que tu es. Tu n'aurais jamais dû souffrir comme ça, et tu as survécu. Tu as raison, tu es différente des autres : tu es extraordinaire.

Il baissa les yeux, sa voix se fit encore plus douce, plus adulte.

- Je remercie Dieu chaque jour d'être à tes côtés. Je serai toujours là, quoiqu'il advienne. Pour toi. Je craignais juste de ne pas te suffire, tu comprends ?

Il relâcha doucement l'emprise de ses bras. Anselm posa ses deux mains sur les épaules de la jeune fille et il posa ses yeux bienveillants sur elle. Ce geste avait quelque chose de paternel.

- Tout ce que je désire...c'est que tu sois heureuse. Je...je regrette profondément de t'avoir blessée.

Il la regarda, de ses yeux bleus foncés qui n'exprimait rien d'autre que de la tendresse et de la culpabilité. Ce qu'il venait de faire était impardonnable. Néanmoins ce n'était pas ce qui avait de l'importance. Ce qui importait vraiment c'était Bella, rien d'autre. Anselm passa en position accroupie. Il devait faire en sorte d'atténuer sa peine, que ce ne soit plus qu'un mauvais souvenir pour elle. Il voulait qu'elle soit heureuse, elle le méritait. Seulement aujourd'hui elle ne semblait pas apte à voir sa propre valeur. Elle était tellement...plus. Le temps lui apprendrait sans doute, tout irait bien. Il sera là, pour elle. Il effacerait la tristesse de son visage, comme le soleil l'emporte sur les ombres. Bella incarnait l'espoir même. Anselm esquissa un sourire désolé. A quel moment avait-il pu oublié quelque chose d'aussi essentiel ?

- Tu comptes plus que tout au monde, le sais-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel MacIlwraith
† Jeune fille méchante †
† Jeune fille méchante †
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 23
Emploi/loisir : Journaliste
†Humeur : Toujours Renfermée ...
Date d'inscription : 11/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Anselm Hellwig
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   Mar 20 Jan - 21:02

    Anselm se laissa tomber à genoux devant la jolie Bella, l'enserrant de ses bras si frêles. Son étreinte rassura la jeune demoiselle, et eut pour effet de la calmer instantanément. Arrêtant de pleurer, elle renifla une fois. Dommage qu'elle n'ait pas songé à prendre un mouchoir. La voix de son Ange résonna dans le silence qui s'était crée dans la rue. A moins que ce ne soit l'esprit d'Isobel qui divague un peu ?! Elle aurait aimé toujours rester dans cette position, avoir le pouvoir de stopper le temps. Pourquoi la vie doit inlassablement reprendre son cour, infliger de nouvelles épreuves, toutes plus affreuses et dures les unes que les autres ?

    - Je t'aime Bella.

    La voix d'Anselm, si douce et bienveillante, résonna dans l'esprit enfiévrée de la jeune demoiselle. Certes, il sautait sur toutes les occasions possibles et imaginables pour lui démontrer à quel point il tenait à elle, mais jamais il ne lui avait dit de cette manière. Je t'aime Bella, je t'aime Bella ... cette simple phrase résonnait, résonnait encore. Depuis quand Isobel ne l'avait-elle pas entendu ? A vrai dire, elle s'en rappelait très bien. La dernière personne à l'avoir prononcé était sa mère, avant de l'enfermer. Oui, elle l'aimait. Tellement qu'elle avait été prête à écouter un charlatan pour la "sauver", et à l'enfermer durant quatre ans, se privant de sa présence. Si seulement la jeune fille n'avait pas, dans son coeur, tant de rage pour elle, elle aurait surement vu la vérité. Difficile, à vrai dire. C'était aussi la première fois qu'Anselm s'adressait à elle par ses mots. L'ouragan que cela provoqua dans le coeur de Bella fut impressionnant. Peut-être qu'il avait raison finalement. Peut-être qu'une autre présence lui manquait pour qu'elle s'épanouisse vraiment. Se figeant sur place, elle sentait encore les mains de son ange lui caresser les cheveux, dans un geste répétitif qui avait le don de l'apaiser. Pourquoi est-ce que ses frères n'étaient pas capable d'agir ainsi ? Pourquoi personne ne comprenait sa souffrance ? Elle n'était pourtant pas si difficile à vivre. Les paroles à suivre furent encore plus belles que les précédentes. Bella dut lutter pour ne pas se remettre à pleurer. Elle avait simplement trop d'amour propre pour ça. Si elle se mettait à sangloter dès que quelqu'un lui disait quelque chose de beau, où allait-elle ... Isobel regardait dans le vide, réfléchissant chaque fois un peu plus à ce qu'Anselm lui répétait. Ses yeux se plantèrent dans ceux de son ange, alors que ce dernier posait ses mains doucement sur les épaules de la demoiselle, cessant son étreinte.

    - Tout ce que je désire...c'est que tu sois heureuse. Je...je regrette profondément de t'avoir blessée.

    "Mais tu n'as rien à regretter !" Comprenant qu'Anselm n'avait pas terminé sa tirade, Bella ne rajouta pas ce qu'elle voulait dire. Et après tout, à quoi bon ? Son ange avait la facheuse manie de mettre toutes les fautes du monde sur son dos, et celle-ci n'échapperait bien sur pas à la règle, alors que ça aurait plutôt été à la jeune fille de s'excuser. Elle ignorait encore pourquoi elle s'était mise à pleurer, et pourquoi elle avait dit de telles choses à son ange. Après tout, elle savait bien que ce dernier ne la laisserait jamais tomber, non ?! Surement n'avait-elle juste envie d'être rassurée. Et comme d'habitude, Anselm y était parvenu à merveille. A moins que ce ne soit plutôt un coup de bluzz ? Oui, à vrai dire, le beau jeune homme était aussi capable de frapper là où ça faisait mal, et sans même s'en rendre compte, il venait de toucher un point sensible. Même si Bella éprouvait une haine implacable envers sa mère et son père, ils étaient morts sans même qu'elle ne soit au courant. Elle n'avait pas pu leur dire adieu, ni même leur demander pourquoi ils avaient agis comme ça, lui brisant toute enfance. A 12 ans, Isobel était encore une enfant. Et même si elle disait que la présence d'Anselm lui suffisait, il restait toujours un manque, loin, très loin dans son coeur. Alors qu'elle n'était même pas capable de le combler, pourquoi aller voir ailleurs pour se faire de nouvelles connaissances ? Cela ne changerait rien à ce qu'elle ressentirait.

    - Tu comptes plus que tout au monde, le sais-tu ?

    Le sourire d'Anselm se voulait rassurant. Comme un rayon de soleil après la tempête. Bella était rassurée, elle n'avait désormais plus envie de pleurer, et c'était tout ce qui comptait. Même si elle n'essayait pas de paraître joyeuse, car ça aurait sonné trop faux et elle s'en rendait compte, son ange dut se rendre compte du changement qui s'était opérée en elle. Isobel allait tout de même beaucoup mieux, et sa voix ne tressaillait plus, tout comme son corps.

    - Maintenant ... je le sais. Anselm ... merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Hellwig


avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 26
†Humeur : Believer
Date d'inscription : 02/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Isobel MacIlwraith
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   Mer 21 Jan - 18:04

Il avait suffit de trois mots. Trois petits mots qu'on prononce parfois trop et parfois jamais assez. Pourtant même cette simple intention, cet aveu ne pourrait complètement panser la blessure. Bien sûr qu'Anselm aimait Bella, du plus profond de son coeur ! Il en était intimement certain. Seulement cela faisait partie des mots tabous, de ceux qu'on hésite toujours à prononcer...que la pudeur bloque dans notre gorge. Il détestait voir Bella souffrir, c'était insoutenable... Il la protégerait de son mieux, de tout ce qui pourrait lui faire du tort. Pas parce que c'était sa mission, mais parce qu'il l'aimait. Vraiment, comme son amie, comme sa soeur, comme sa fille, comme son âme. Ce sentiment dépassait ce que les être humains qualifiaient simplement d'amour, c'était tellement plus profond que ça. Plus qu'une étreinte, ou qu'un mot. Malheureusement il était incapable d'exprimer clairement l'étendue de son dévouement, pas comme il l'aurait souhaité. Ce n'était pas juste des mots en l'air, il le pensait sincèrement. Bella le savait très bien. Les parents de Bella...l'aimaient aussi, mais peut-être d'une autre façon. Anselm n'était pas ici pour porter un jugement.

La haine est vaine, elle n'apporte que la destruction. Le jeune homme avait déjà eu l'occasion d'expérimenter un petit peu de son côté. Il savait également que la haine ne pouvait pas rivaliser avec l'amour. Savez vous ce à quoi il avait pensé, juste après sa mort ? Après ce supplice ardent ? Les seules pensées qu'il avait émises étaient dirigées vers les gens qu'il aimait. Peu importe qui avait pu lui faire du mal dans le temps, il s'en fichait. Bella semblait regarder ailleurs. Anselm clarifiait les choses de sa voix calme et profonde. Le jeune homme était capable de comprendre la souffrance de la jeune fille, mais pourrait-il un jour l'éteindre, l'effacer, la réduire au néant ? Rien n'était moins sûr. Il ne pouvait qu'espérer et être présent. Il regarda les yeux lapis-lazuli de la jeune fille, elle semblait être ailleurs, écoutant certainement...mais ailleurs. Anselm comptait bien faire son possible pour qu'aucune larme ne viennent obscurcir ces yeux-là. Il percevait parfaitement sa tristesse et son chagrin. Pourquoi le destin l'avait donc soumises à de telles épreuves ? Elle n'avait rien fait de mal...Elle n'aurait jamais du connaître quelque chose de similaire. Elle n'aurait jamais du être marquée de ces cruelles cicatrices. Quand il se rendait compte de cette injustice, il était d'autant plus déterminé à la protéger, tandis que son visage n'exprimait qu'une douceur, une tendresse infinie. Il avait l'air plus adulte dans ces moments là. Bella devait pouvoir compter sur lui. Il lui sourit, timidement. La peine d'Isobel semblait s'être calmée, progressivement. La tristesse n'avait pas encore quitté son visage, mais elle semblait avoir repris des couleurs, avoir retrouvé sa force d'esprit.


- Maintenant ... je le sais. Anselm ... merci.

Elle n'avait pas à le remercier, il ne le méritait pas vraiment. Il la regarda longuement, leurs nuances de bleus se rencontrant. Il esquissa une sorte de sourire mystérieux puis se leva lentement.

*Ne l'oublie pas*

Après tout, il s'était agenouillé au milieu de la rue non ? Ce qui d'ordinaire lui aurait semblé ridicule, n'avait aucune importance. L'atmosphère s'apaisa et ce fut comme retourner à la réalité après un plongeon dans un mauvais rêve. Le soleil brillait, avec autant d'intensité. Il se demanda combien de temps s'était écoulé. Son visage changea doucement d'expression. Il avait l'air plus léger, comme si le poids sur ses épaules l'avait quitté un moment et que cette discussion n'avait jamais eu lieu. Sa main gantée attrapa celle de la jolie blondinette, comme dans un geste de soutien. Il lui adressa un sourire confiant, pas trop surjoué pour ne pas paraître hypocrite.


-Et bien...continuons cette balade si tu veux bien ?

Il avait retrouvé son enthousiasme enfantin et avait chassé ce moment pénible comme l'on chasse de la main un insecte qui vous tourne autour. Cela avait l'air tellement facile. Il reprit la marche, au même rythme que tout à l'heure, sans se préoccuper de ce que les gens pourraient penser, de voir cette paire inadéquate main dans la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel MacIlwraith
† Jeune fille méchante †
† Jeune fille méchante †
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 23
Emploi/loisir : Journaliste
†Humeur : Toujours Renfermée ...
Date d'inscription : 11/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Anselm Hellwig
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   Sam 24 Jan - 21:38

    Le regard d'Anselm changea du tout au tout à l'instant même où elle prononça cette dernière phrase. Il paraissait rassurée. Bella essuya ses yeux, enfin consciente du monde alentour, et jeta un regard aux passants qui, malgré leurs positions surprenantes, ne semblaient pas leur prêter la moindre importance. Tant mieux, la jolie Isobel n'avait aucune envie d'être sous les regards. La voix de son Ange retentit une fois de plus :

    -Et bien...continuons cette balade si tu veux bien ?

    Il sourit, gentiment, après lui avoir attrapé la main. Un peu plus et on aurait cru à une demande en mariage. Cependant, elle s'en fichait désormais. Elle était tout simplement heureuse, confiante. Comme si elle avait désormais conscience que cette main qu'elle tenait dans la sienne ne la quitterait plus jamais. Ca lui faisait du bien d'être rassurée, beaucoup de bien.

    Le soleil qui était désormais haut dans le ciel mit très vite fin aux pleurs qu'elle n'avait pas enlevée d'elle même, et très bientôt, il n'y eut plus aucune trace de cette récente discussion. Voilà qui valait mieux, pour tout le monde. Bella sourit tout de même, lorsqu'elle se rendit compte que, comme à son habitude, Anselm s'était débrouillé pour se rendre coupable, alors que c'était Isobel qui avait mal comprit. Il était adorable ...


    - Alors, ton cadeau.

    Isobel jeta un regard en coin à son ange, s'attendant à une tête des plus surprenantes. Elle était têtue, extrêmement, et elle avait décidée d'offrir quelque chose à Anselm, alors elle le ferait. Personne n'arrivait jamais à la faire changer d'avis, jamais, et encore moins à ce sujet-là. Fouillant dans sa poche, elle en sortit des pièces, et regarda combien elle pouvait se permettre. Elle avait prit bien assez d'argent pour avoir un grand choix. Voilà qui était parfait.

    Cependant, le même problème que dix minutes auparavant se posait : elle ne savait toujours pas quoi acheter à un mort ... Certes, ce n'était pas un mort comme un autre, mais elle ne devait pas oublier qu'il avait vécut plusieurs siècles auparavant et qu'il n'avait pas du tout les même goûts que les autres. Et si elle lui posait la question, elle allait passer pour une ignorante. Oh et puis tant pis, mieux valait ça que de se tromper !


    - Qu'est-ce qui te ferait plaisir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Hellwig


avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 26
†Humeur : Believer
Date d'inscription : 02/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Isobel MacIlwraith
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   Ven 30 Jan - 20:51

La jeune demoiselle essuya ses yeux bleus clair, Anselm lui sourit comme pour la soutenir.Cette tristesse s'était enfin dissipée et Bella semblait rassurée. En quelque sorte, il ressentait ce qu'elle ressentait, c'était assez difficile à expliquer. Si Bella était heureuse, il l'était également. En tout cas il était capable de percevoir le fait que la jeune demoiselle reprenait confiance en elle, et aussi en lui. Il se sentit profondément soulagé de la voir, avec cette aube de sourire sur son visage. Main dans la main ils reprirent leur marche et c'était comme si rien ne c'était passé auparavant. L'évènement venait tout simplement effacé, comme on oublie qu'il a plu lorsque le soleil vous éblouit, ce qui était le cas aujourd'hui. Les choses pouvaient être si simples avec elle...et en même temps si complexes ! En tout cas les choses venaient d'être clarifiées pour le mieux ! Anselm arborait un sourire radieux. Il était avec Bella, il l'aimait, elle le savait et voilà, quoi demander de plus ? La vie est belle, le soleil brille, les oiseaux chantent et tout le monde est content !

Pourtant il fut surprit que sa protégée ramène cette histoire de cadeau sur le tapis. Anselm poussa un soupir en levant les yeux vers le ciel, ses lunettes glissant sur son nez. Puis il éclata d'un petit rire nerveux dans lequel on retrouvait son air puéril et enfantin.Apparemment elle n'avait pas perdu son aplomb, lui qui espérait secrètement qu'elle aurait omis ce petit détail...et bien il s'était lourdement trompé. La jeune blondinette sortit des pièces de sa poche et commença à les compter. Tel un voleur pris en flagrant délit, Anselm fit fonctionner ces méninges pour tenter de trouver une issue à cette situation embarrassante. Malheureusement il connaissait le phénomène qu'était la jeune Isobel et essayer d'échapper à sa volonté était parfaitement ridicule. Toute résistance est inutile.

* Ce qu'elle peut être bornée -_-"....Suis-je bête ? C'est en partie pour ça que je l'apprécie autant *


Il ft une nouvelle tentative, bien qu'il était déjà à moitié sûr qu'elle se solderait par un échec.

-Maiiieuu.... Je n'ai besoin de rien...

Elle fit semblant de ne pas l'entendre. Echec total pour une vaine tentative. Et elle enchaîna avec une autre question, l'expression de son visage désarma complètement le pauvre jeune homme. Autant agiter le drapeau blanc directement. On ne dit pas "non" à Isobel McIlwraith. Autant se faire une raison. Cependant il resta perplexe. La question de Bella le plongea dans une profonde réflexion. En fait il essayait de gagner du temps pour trouver une solution intermédiaire. Il fit mine de se gratter la tête, replaça quelque mèches rebelles au passage car nom didjou ses cheveux n'en faisaient qu'à leur tête aujourd'hui ! Puis posa finalement la main sur son menton dans un geste théâtral. Il avait été sincère...besoin de rien quoi... Soudain ses yeux bleus saphirs pétillèrent. Il venait de trouver la réponse. Il referma son poing dans le vide en hochant vivement la tête. Il se retourna vers Bella en arborant un large sourire enthousiaste.

- Je sais, je sais ! Je veux t'acheter une nouvelle robe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let's see [Pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's see [Pv]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemausus :: . [Centre Ville] :: . Les Commerces-
Sauter vers: