Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Memories and water [Lysirael]

Aller en bas 
AuteurMessage
Anselm Hellwig


avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 27
†Humeur : Believer
Date d'inscription : 02/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Isobel MacIlwraith
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Memories and water [Lysirael]   Dim 8 Fév - 18:02

La journée avait été riche en émotion, désormais, avec la tombée de la nuit, la frénésie qui animait les citoyens de Nemausus semblait s'apaiser, comme les vagues à marée basse. Tous rentraient rapidement chez eux, comme s'il craignaient que les démons sortent de l'ombre pour les attraper. Ils rejoignaient donc la chaleur et la sécurité de leur lit, laissant aux autres la liberté de profiter de la nuit comme bon leur semblait. Même Isobel était épuisée, la jeune fille bailla avant de s'étendre sur son lit, une cascade de cheveux blonds s'emparant de son oreiller. Elle accorda un dernier regard à la forme assise en tailleur près de la fenêtre, figure qu'elle seule pouvait voir.

-Bonne nuit, Anselm, dit-elle d'une voix ensomeillée

-Bonne nuit, Bella, lui répondit une voix douce.

Cette personne secrète n'avait rien d'effrayant. Il s'agissait d'un jeune homme, d'apparence grand et mince qui arborait un petit sourire à la fillette. Son long visage aux traits un peu trop fins pour un homme était encadré par de longues mèches de cheveux soyeux d'un gris argenté. Ses cheveux, très longs, étaient attachés à l'arrière par un ruban noir. Derrière ses lunettes rondes, il couvait la petite blondinette d'un regard tendre aux yeux d'un bleu profond. La jeune fille finit par sombrer dans un sommeil profond, comme l'indiquait sa respiration calme et posée. Elle était si mignonne quand elle dormait, même Anselm était sous le charme. L'ange se trouvait à sa place préférée, juste sous la fenêtre, assis en tailleur. Techniquement un ange ne peut pas dormir, donc il passait généralement ses nuit à contempler sa chère petite protégée endormie, laissant ses pensées vagabonder. A quoi pouvait-elle bien rêver ? Cela faisait si longtemps qu'il en rêvait plus. Bien sûr il était capable de tomber dans une sorte de sommeil paradoxal, mais dans ce cas là, il rêvait. Il s'agissait de bribes de souvenirs qui venaient l'assaillir de toutes part. Néanmoins il clôt ses paupières un instant

Aussitôt, il fut plongé dans une obscurité sans nom. Des images défilèrent devant ses yeux, trop rapides pour qu'il puisse y voir quoi que ce soit. Des tâches de lumières furtives qui s'évanouissaient sans bruit. Des souvenirs, flous, imprécis. Tout ce qui lui restait de sa vie d'avant. Il capta de nouvelles images, un autre souvenir. Il se trouvait dans un endroit, une sorte de parc entouré de fleur. C'était étrange, c'était comme se voir d'en haut, à l'extérieur de son corps. Il reconnu sa longue silhouette de dos légèrement voûtée comme d'habitude. A ses côtés, se tenait une autre silhouette, plus petite, gracile et fragile. Il la reconnu tout de suite, avec sa robe blanche et les mèches de cheveux rouges ondulés qui dépassaient de sa coiffe. Rowan. L'amour de sa vie...celle qu'il avait perd à tout jamais. Si seulement il ne lui avait pas demandé de l'accompagner au bal, son viasge de poupée et ses grands yeux émeraudes n'auraient pas connu ce sort si funeste...
Ils discutaient tous les deux, il faisait beau mais il était incapable de se rappeler se qu'ils se disaient. Il pouvait juste voir ses propres lèvres remuer, ainsi que celle de Rowan, parfaites et roses. Puis elle éclata d'un petit rire, en se cachant à moitié alors que lui levait les yeux au ciel en rougissant comme un pivoine. Comme d'habitude... Ah Rowan...Elle lui manquait terriblement...

Il ouvrit les paupières pour mettre fin à ce supplice. Ces souvenirs étaient tellement douloureux, il ne pouvait pas en supporter d'avantage. Il accorda un regard à Isobel, qui était toujours profondément endormir. Il se sentit soudainement oppressé, comme s'il manquait d'air. Il se leva, toujours indétectable, ouvrit la fenêtre et déploya deux grandes ailes d'un noir sombre pour s'envoler. Ses ailes, d'un noir d'encre se confondait dans l'obscurité de la nuit. Il vola un petit moment et alla atterir dans la cour du château, au jardin des lys, le lieu de son "rêve". Anselm n'était pas revenu au château depuis sa mort, d'ailleurs il ne se sentait pas encore prêt à affronter le lieu du drame. Il était encore trop bouleversé, même s'il ne le montrait pas. Il atterrit et constata qu'il avait laissé son manteau là-bas. Il n'avait même pas ressenti la morsure du vent glacé alors qui traversait les cieux. Ses ailes aux plumes d'ébène, qui paraissaient démesurée se recroquevillèrent dans son dos et disparurent.

Le jardin des lys n'avait pas changé, il s'agissait des mêmes pierres, des mêmes allées...Les lys étaient fermés mais malgré on ne pouvait qu'être admiratif face à l'immensité de ces boutons blancs qui luisaient sous la lumière de la lune. Le lieu semblait désert. Il erra dans les allées tel un fantôme. Il mesurait près d'1 mètre 91, ce qui rendait sa silhouette plus longue que grande. Sans son manteau, dans son habit noir et blanc et avec ses cheveux argentés qui s'agitaient au vent, il avait quelque chose de fantomatique, d'evanescent et presque irréel. Il s'arrêta au centre du jardin. Ici se dressait une très haute fontaine, à l'eau claire qui brillait sous le reflet lunaire. Même si auparavant Anselm en fréquentait pas tellement le château, il aimait beaucoup cet endroit. C'était toujours très calme et en cette belle nuit, le jardin avait quelque chose d'un éden perdu et déchu, presque sacré.

Il leva les yeux au ciel, un tourbillon de sentiment l'envahit. La tristesse, la mélancolie, la culpabilité, la souffrance...Il se croyait seul. Il pensait que seules les étoiles seraient témoins de cette acte de faiblesse, de l'eau qui s'accumulait dans ses iris, couleur d'un lac d'hiver. Il songea de nouveau à tout ce qu'il avait perdu. Terrible destin. Il essuya d'un revers d'un main, les larmes qui perlaient dans ses yeux. Il ne devait pas se permettre ce genre de faiblesse. Il devait faire honneur à Rowan...et à son frère. Il devait être fort, pour Bella. Il en lui parlait jamais de son passé et il avait d'excellente raisons. Il ne voulait pas qu'elle sache. C'était plus facile à supporter comme ça. Il s'avança vers l'eau à peine remuante et se retrouva face à son reflet, sans grand intérêt. Alors il aperçut quelque chose d'autre, une forme indistincte. Alors il n'était pas seul ? Il se retourna vivement et se retrouva nez à nez avec une jeune personne aux cheveux flamboyant mais qui n'avait rien à voir avec la personne qu'il avait cru voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysirael de Saint Ange
† Brûlante folie †
† Brûlante folie †
avatar

Féminin
Nombre de messages : 28
†Humeur : Perdue dans sa folie
Date d'inscription : 31/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: ?
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Memories and water [Lysirael]   Dim 8 Fév - 19:57

Scintillant reflet au plus profond des ténèbres. La fleur tournoie sous les étoiles insolentes. Elle offre sans vergogne ses pétales immaculés d’innocence à la nuit qui commence à peine. Pourtant, cueillie à tout jamais, elle meurt lentement, elle qui ne sentira jamais plus la douce chaleur du soleil. Pauvre petite chose. Ses lèvres s’étirent en un sourire léger. Mélancolie dans un regard où les flammes s’estompent.

Sa robe de satin glisse sur les pavés ruisselant des allées du jardin des lys. La lumière de la lune se perd dans sa chevelure chatoyante. Elle est sereine, enfin, depuis des jours. L’autre s’est tue. Elle se terre au plus profond d’elle-même, dévorant ses pensées, se délectant du mal être qui sans cesse croit en elle. Mais pourtant, elle n’est plus là, prenant possession de son corps fragile. Lysirael sourit, levant ses yeux d’argent aux cieux. Seule, sous l’immensité de cette voute étincelante d’où tombe la lumière froide qui baigne son âme.

Mais, le passé ne peut se fuir. Une fontaine sublime crache des perles de cristal devant elle. Ses murmures se fondent dans un silence mélodieux. La jeune femme s’immobilise, ses muscles se tendant sous sa peau d’albâtre. Son regard se voile tandis que ses souvenirs, voile étiolé de son esprit, prennent consistance. Retour brutal d’un instant éthéré, d’un instant lointain, d’un éclat de sa vie.

La nuit était aussi claire qu’une aube nouvelle. Son sourire s’épanouissait tel les lys du jardin. Une musique entêtante flottait dans l’air chargé de cristaux de glace. Sous ses yeux d’hiver se dressait le château d’où s’échappaient déjà les rires joyeux. Mais ce n’était pas vraiment pour cela que son cœur se brisait contre sa poitrine. Elle tendit la main avec grâce et il l’a prit tendrement, la serrant légèrement. Son regard fier l’embrasa de passion.


« Oliver… »

Le nom qui avait résonné en elle, se répand sur ses lèvres. Un frémissement la terrasse, naissant au creux de ses épaules pour mourir sur ses reins. Qui est il ? Pourquoi ressent elle ce sentiment brûlant de douleur à son évocation ? Le rire de l’autre s’élève dans sa tête. Les mèches rousses tourbillonent alors que se tracent des sillons brillants sur ses joues.

« Tais toi ! »

Soudain, un mouvement presque imperceptible, la tire de ses pensées, l’ôtant de l’emprise malsaine de sa folie. Un homme…non un ange se tient près de la fontaine. Elle frissonne effleurant son aura de la sienne. Dégoût inné. Une moue s’imprime sur ses lèvres fines tandis qu’elle s’avance lentement. Un fiel acide prend vie à la naissance de ses lèvres, prêt à se répandre sur cet être parfait. Le pas s’arrête brutalement. Incompréhension. Quelle est ce sentiment si violent qui flotte autour de lui ? Cette tristesse teintée de souffrance est elle l’apparat de cet homme ? Le regard d’argent de la jeune femme s’adoucit. L’autre veille pourtant, éveillée plus que jamais mais elle ne la laissera pas prendre le dessus. Du moins pas pour l’instant.

Tout à coup, il se retourne vivement vers elle. Mouvement imperceptible de recul. Après tout, les anges et les esprits ne sont ils pas en désaccord constant ? Ses poings se ferment lentement et se crispent. Pourtant, elle ne peut nier cette douleur qui l’envahit, cette mélancolie qui empoigne son cœur désormais éteint. Elle croise son regard un infime instant et ne peut s’en détacher. Attraction peut être fatale d’un esprit torturé. Le sien brille si étrangement. Elle lui adresse un sourire éthéré presque malgré elle. L’autre rugit mais elle ne l’entend pas. Pas ici, plus maintenant…


« Pour qui coulent les larmes d’un ange ? »

Question douce dans le silence d’une nuit étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Hellwig


avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 27
†Humeur : Believer
Date d'inscription : 02/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Isobel MacIlwraith
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Memories and water [Lysirael]   Lun 9 Fév - 20:15

L'eau cristalline jaillissait de la fontaine, joyeux au milieu des lys clos et pâles, reflètant fidèlement l'éclat des étoiles. Cet endroit était encore plus beau de nuit. Anselm avait toujours pensé que les choses étaient plus belle une fois la nuit tombée. Il n'y a que dans les ténèbres que l'on peut apercevoir la lumière, n'est-ce pas ? Combien de personnes avaient marché sur ces pierres, combien de temps s'était réellement écoulé ? Le temps ne semblait pas avoir d'emprise sur de tels monuments que le jardin des lys. L'usure ne les atteint pas, ces lieux semble protégés par une quelconque force mystérieuse. Est-ce qu'on apelle un havre ? Anselm en fréquentait pas les gens de la cour, il restait loin de ses mesquineries et de cette noble hypocrisie. Pourtant il songeait à quel point ils avaient de la chance de vivre dans un tel décor. Il caressa les lys du bout de ses mains doigts gantés. Le vent secouait ces fleurs, en une danse répétitive mais oh combien gracieuse.

Dans ce genre d'endroit, le temps se suspend. On peut dès lors replonger dans son passé, aussi facilement qu'on peut observer son reflet dans cette eau scintillante et glacée. Anselm se voyait et il n'avait pas changé, pas d'un cheveu. Tout comme ce lieu, le temps n'avait pas d'emprise sur lui, tout lui passait au dessus. Malheureusement, figé dans le temps. Prisonnier dans ses souvenirs avec une vague perspective de futur. Il songeait sans cesse à ce qu'il avait perdu. Ce qui aurait pu se produire...ou pas. Il savait que c'était malsain de se replonger ainsi dans le passé, mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Pour lui il s'agissait d'une torture nécessaire. Pourtant il savait que Bella s'en inquiétait, dès qu'elle s'apercevait que son regard changeait, il sentait bien son inquiétude. Seulement il ne pouvait rien faire pour y remédier, il avait besoin de cette douleur pour avancer.

Rowan, Asher, sa mère...ils avaient été son unique raison de vivre et ils les avaient perdu. Par sa faute. Il ne méritait pas de vivre, il ne méritait pas un quelconque repos. Désormais on lui accordait une seconde chance...Bella serait cette chance et il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour qu'elle puisse vivre heureuse et obtenir ce qu'il lui avait tant manqué. Il était temps de se reprendre en main et de devenir responsable. Aussi bien pour Bella que pour les autres... Mais sa volonté semblait si faible et si éthérée. Sans la présence de Bella il était comme vidé de ses forces, créature sans but, erreur de l'existence. C'était ce qu'il voyait dans ce reflet pâle aux yeux bleus, une copie identique de son frère, excepté pour les lunettes et les cheveux argentés. Il songea à quel point Asher avait été plus fort, plus beau, meilleur que lui. Quelle tristesse...Il l'aimait tant. Quand il se voyait, il le voyait par la même occasion, son ombre ne le quittait jamais alors que celle de Rowan hantait le moindre de ses gestes et de ses pensées. Comment vivre alors ? Comment vivre sans souffrir ? Les larmes lui montent aux yeux.

Alors il aperçut cette silhouette qu'il cru familière dans ces mèches flamboyantes. Il aurait pu prendre ça pour un mirage, dans un faux espoir il s'était retourné et s'était heurté à la dure réalité. Il s'agissait là d'un esprit qui lui ressemblait. Il n'avait pas ressenti sa présence auparavant, il avait du être trop concentrer pour s'en apercevoir, maintenant il percevait son aura comme un coup de poing. Mouvement de recul. Il ne s'attendais pas vraiment à ce genre de rencontre. Anselm avait déjà eu l'occasion de rencontrer des esprits : ces créatures étaient souvent fascinantes, autant qu'effrayantes. Mais pour la plupart il ne s'gissait que d'âmes errantes, damnées et remplie de haine et de rancoeur. Au fond, c'était des "personnes" comme lui...Seulement différentes...Néanmoins ils étaient dotés de pouvoir destructeurs et se servaient de cette influence néfaste pour traumatiser les humains ou bien les anges à l'occasion. Anselm songea qu'il en désirait pas se faire brûler les ailes comme Icare.

Il croise son regard gris acier. Il n'est pas dur il est...clair et pénétrant. Les lèvres de la jeune femme esquissent un pâle sourire. Anselm quant à lui n'est pas vraiment à ce genre de civilités. Il entrouvre les lèvres de surprise. Il baisse les yeux et reprend une attitude plus au moins normale. Il a du mal à articuler ses mots :


- Pour...pour...la bien-aimée qu'il a perdu.

Il lève les yeux vers le ciel. Cet aveu lui coûte beaucoup.

* Rowan es-tu là ? Brillant parmi les étoiles ? *

D'ordinaire il fait preuve de plus de retenue. Ou du moins il essaie de se donner une contenance ou de se cacher derrière un sourire, ou un comportement candide. Cette fois, Anselm n'en a pas envie...Pourquoi continuer de se mentir ? Parfois il faut être franc avec soi même. Après tout cela importe peu, qu'elle le sache ou pas. Il se fiche qu'il s'agit d'un esprit, normalement un de ses ennemis mortels blablabla. Qu'elle fasse de lui ce qu'elle veut. Non, cette nuit ca n'a vraiment aucune importance, il n'avait aucune valeur.

Il relève doucement les yeux sur la jeune femme.


-Et...que fais un esprit...ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysirael de Saint Ange
† Brûlante folie †
† Brûlante folie †
avatar

Féminin
Nombre de messages : 28
†Humeur : Perdue dans sa folie
Date d'inscription : 31/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: ?
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Memories and water [Lysirael]   Mar 10 Fév - 0:42

Silence triste où siffle une brise glaciale. Les flammes de sa chevelure se répandent dans l’air, mus par cette caresse inattendue, distillant un parfum perfide de mort. Son regard s’est perdu à nouveau dans les abîmes sans nom de ses pensées chaotique. Ses mains gracieuses sont tombées le long de son corps et à ses pieds git le lys étincelant. Tache de pureté sur un sol souillé. Un sourire mesquin se fait fugace sur ses lèvres. L’autre est toujours là lui brûlant l’esprit, soufflant sa folie atroce.

Pourtant, Lysirael est encore elle. Ses idées s’emmêlent. Cette odeur de douleur s’enroule autour de son corps frêle, la faisant frissonner. Ses poings se crispent tandis que son regard effleure l’ange. Nausée acide. Elle ne comprend pas. Elle devrait le haït, elle le sait et pourtant, quelque chose en lui la perturbe. Froncement de sourcil sous l’incompréhension grandissante.


**Pourquoi souffre-t-il ainsi ?**

Les anges sont des êtres perfides ma douce. Ils ne peuvent que mentir aux être comme nous. Jamais il ne te répondra. Que cherches tu donc ?

Pourtant, sa voix s’élève, brisée par une émotion poignante. Lysirael relève la tête plongeant dans les profondeurs de son regard clair. Sa bien-aimée dit-il. Le cœur de la jeune femme se serre en elle. Les océans de ses yeux se troublent. Quel est ce sentiment qui lui glace le sang ? Cet étrange ressentiment qui la domine tout à coup ?

De la compassion ! Pour un ange ! Ma chère, mais voilà que tu deviens réellement folle !

Ses lèvres se tordent en une moue ambiguë. Son visage s’assombrit brusquement tandis que des flammes dansent en elle à nouveau, la plongeant dans sa folie meurtrière. Ses muscles se tendent sous une peau diaphane où les veines bleues ne palpitent plus.

**Non laisse moi ! Je ne veux pas être toi !**

L’injonction claque dans son esprit comme un cri de douleur. L’autre frémit et le brasier de son regard s’apaise à nouveau. Soupir léger, presque inaudible. Le visage se relève, s’offrant de nouveau à la lumière de la lune. L’esprit s’égare dans l’immensité vide alors que sa voix murmure sur la terre.

« Comment peut-on perdre celle que l’on aime ? Elle qui est à tout jamais le reflet de notre âme, ce fragment de notre cœur. Ou alors vous seriez vous perdu vous-même ? »

Sa main se porte à son cœur qui depuis trop longtemps à cesser de battre. Et brusquement, il est auprès d’elle. Lui, son regard gris, son sourire insolent, sa voix tendre…Mais déjà, il s’efface sous une question soufflée de l’ange. Sourire mélancolique.

« Il se souvient… »

Sous les étoiles de glace, un esprit pleure sous le regard d’un ange. Deux ennemis et pourtant deux êtres souffrant d’un même destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Hellwig


avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 27
†Humeur : Believer
Date d'inscription : 02/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Isobel MacIlwraith
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Memories and water [Lysirael]   Mar 10 Fév - 19:52

Anselm songea à l'épave qu'il était devenu. Ou bien l'avait-il toujours été ? Il ne s'était jamais vraiment très estimé. Toujours dans l'ombre, en retrait. Il n'avait jamais rien fait de bien. Il n'avait jamais rien fait...du tout. Si il n'avait pas rencontré Bella, il ignorait ce qu'il aurait pu devenir aujourd'hui. Sa protégée était la seule personne pour qui il valait la peine de vivre et de se battre. Elle était sa raison, et sans elle, Anselm ne serait pas un ange. Il ne serait qu'un autre torturé par ses souvenirs et ses erreurs, incapable de vivre, tout juste de survivre avec la seule attente que le soleil cesse de se lever.

Etant donné qu'il avait déjà ressenti ce sentiment, il pouvait comprendre la rancoeur des esprits. D'autres anges pensaient qu'il était beaucoup trop naïf. Anselm avait été élevé dans la croyance catholique et même s'il essayait, il ne pouvait pas se résigner à accepter la simple explication que quelqu'un soit mauvais par nature. Il devait y avoir une raison à leur haine et à leur rancoeur. Il en était intimement convaincu. Seulement, vu leurs différences il était presque impossible de pouvoir discuter calmement. Et à vrai dire, seul un ange suicidaire irait se confier à un esprit et vice versa. Ils étaient strictement opposés par nature. Des ennemis, tout comme le rejet, l'espèce de malaise que causait la simple présence de cet esprit là, bien qu'il ne semblait pas agressif en ce moment. Néanmoins l'ange savait que si jamais un jour un esprit devait s'attaquer à sa protégée, il ferait tout ce qu'il pourra pour le mettre hors d'état nuire, même s'il répugnait à l'usage d'une quelconque violence.

Aujourd'hui Bella était en sécurité, il se sentait "seul" pour ainsi dire. Peu importe ce qui pouvait lui arriver, il ne craignait rien. Il s'en fichait. Rien n'avait plus d'importance que de pouvoir ressentir cette profonde mélancolie emprisonner son coeur comme un étau de glace, et de se complaire dans cette souffrance légitime, sans se sentir coupable. Il était libre de souffir, sa protégée n'en saurait rien. Pas de dommage pour elle.

* Pardonne moi Bella. Je suis bien trop faible*

Il posa son regard bleu sur la jeune femme aux boucles rousses. Pourquoi fallait-il qu'il rencontre tant d'esprit lui ressemblant ? Rowan ne l'hantait pas encore suffisamment ? D'ordinaire il aurait baissé les yeux, trop timide pour pouvoir soutenir un regard aussi troublant. Pas cette nuit. Il regardait son interlocutrice, ni effrayé ou quoique ce soit. Juste parce qu'elle était là et il était loin de deviner le combat intérieur qu'elle menait. Sa voix sonnait presque irréelle à ses oreilles, et bien qu'il eut l'impression d'être absent, ces mots lui firent l'effet d'une dague enfoncée dans le coeur. Il eut un sourire amer et sa voix s'éteignit en un murmure, emporté par le vent.


- Je l'ai perdue dans les flammes...et je me suis perdu...

Il songea qu'elle avait du vivre la même chose. Les flammes, la perte, la tristesse qui tourbille dans votre âme, qui ravage tout, submerge et se transforme en haine, en rage, en folie. Peut-être était-ce ce qui arrivait aux esprits. Le visage de la jeune femme n'exprimait aucune haine à son égard. Elle se souvenait... Il savait à quel point c'était douloureux. Il fut capable de ressentir une vague de tristesse, extérieure cette fois. Il leva les yeux vers elle, et distinguait des perles couler de son visage. Ses lèvres esquissèrent un piteux sourire sur ce triste constat :

- On dirait bien que nous ne sommes pas différents...rien de plus que deux âmes damnées...

Il fut pris de compassion pour cette jeune femme, si torturée, si opposée à lui et pourtant si semblable. Comme une soeur perdue. Une chanson triste pour deux âmes damnées. Anselm fut profondément touché par sa détresse, même s'il avait encore l'impression de tout percevoir lentement, comme si tout était voilé et loin. A son souvenir il n'avait jamais vu un esprit pleurer, ce spectacle était troublant, émouvant de détresse et de beauté. Victime d'un sort funeste, d'un destin cruel.

-Et vous, pour qui sont vos larmes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysirael de Saint Ange
† Brûlante folie †
† Brûlante folie †
avatar

Féminin
Nombre de messages : 28
†Humeur : Perdue dans sa folie
Date d'inscription : 31/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: ?
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Memories and water [Lysirael]   Mar 10 Fév - 20:56

« Nous nous sommes tous perdus. Certains dans la Lumière, d’autre dans les Ténèbres… »

Sous l’immensité des cieux où éclate la lumière insolente des étoiles glaciales, les mots semblent se perdre dans l’infini, s’étiolant sous la brise mourante. Les lys frémissent retenant leur danse gracieuse face à cet instant. Rencontre innommable entre un ange et un esprit. Deux êtres que le destin a désignés comme ennemi et pourtant…Deux âmes qui se découvrent entrevoyant la souffrance de l’autre. Ils ne sont pas si différents et pourtant…L’un survit, l’autre se meurt. L’un a trouvé sa force dans le regard d’un humain, l’autre n’y voit que son désespoir. L’un avance dans la lumière, l’autre attend dans l’ombre. L’un a encore l’espoir, l’autre a oublié. L’un est ange et l’autre esprit. Tout les oppose n’est ce pas ? Et pourtant…

L’esprit de Lysirael faiblit sous la tristesse qui l’envahit peu à peu, gagnant son âme par vagues profondes charriant des lames de glaces. Son cœur nécrosé se serre dans sa poitrine vide. Elle aussi s’est perdue, oubliant jusqu’à ce qui la constituait, son essence la plus intime. Et depuis, elle erre. Mais les couloirs de l’oubli sont longs et obscurs et rien ne semble venir à son secours. Qui voudrait bien sauver une pauvre âme telle qu’elle ?


Mais tu m’as moi, ma douce…Je resterais à jamais à tes côtés tant bien même qu’ils t’abandonneraient tous. Comme ils l’ont déjà si bien fait.

La voix de l’autre sonne juste en elle, coupante et acerbe. Elle trouve écho sur les parois de son âme, ravivant les flammes lentement. La douleur est si forte…

Pourquoi ne te laisserais-tu pas aller, ma tendre. Tu le mérites…c’est ton droit. Ils t’ont tout pris alors pourquoi hésites-tu à tuer leurs enfants, leurs protégés sur cette terre ?


Moment brutal d’hésitation. Les flammes surgissent autour d’elle et son aura se répand, desséchant l’air. Les lys se ferment, flétrissant sous la chaleur soudaine. Les pavés fument de sa colère. Les océans perlites de ses yeux s’abaissent lentement pour s’embraser d’un brasier infernal. Sa souffrance devient haine sombre et brûlante. Aveuglée par sa folie, elle tend une main tremblante de rage. L’eau de la fontaine se met à bouillir. Les bulles fumantes éclatent en un frémissement sourd. Oui, elle s’est perdue…

Tue le…Tue le…

« Tue le ! »


Ses pensées deviennent mélopée obscure qui l’enveloppe se mêlant avec délice à son aura destructrice. Les bosquets s’embrasent, noircissant la pureté des lys. Son pied s’avance pour achever cet ange si parfait mais…

« Rien de plus que deux âmes damnées... »

Elle suspend son geste. L’autre gronde mais les flammes s’adoucissent. La chaleur retombe peu à peu. Pourtant, elle reste tendue et l’enfer danse dans son regard d’acier fondu.

« Damné…vous… »

Sa main retombe et l’eau de la fontaine retrouve sa limpidité. Des volutes éthérées de vapeur s’enroulent autour de l’ange, presque amoureusement. Confusion des sens. L’autre sent son pouvoir s’atténuer lentement. Elle lui échappe encore. Comment se fait il qu’il est cette emprise sur elle ? Ses lèvres se tordent en une moue étrange. Souffrance et désarroi. Ses forces la quittent alors qu’elle repousse l’autre pour de bon. Lysirael baisse les yeux et s’avance d’un pas troublé. Effleurant l’ange, elle ressent une atroce douleur, un rejet puissant de tout son être. Frémissement lorsqu’elle comprend à quel point ils ne peuvent être en paix. L’un repoussera à jamais l’autre. Et personne ne saurait changer cela… La pureté de l’eau cristalline l’attire et elle y plonge les doigts. Fraiche sensation de calme.

« Mes larmes ? Si seulement je le savais… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Hellwig


avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Age : 27
†Humeur : Believer
Date d'inscription : 02/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Isobel MacIlwraith
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Memories and water [Lysirael]   Mar 10 Fév - 23:32

Tous perdus, oui c'était le cas. La lumière, les ténèbres...Anselm avait du mal à distinguer l'un sans l'autre. N'est ce pas le but des opposés ? Si l'un n'existe pas, l'autre ne peut donc pas exister non plus. Cette nuit, l'ange s'accordait un moment de désespoir, un moment de faiblesse humaine. Il se sentait si faible, si vide, tout lui semblait si douloureux. C'était un comble. Il était sensé inspirer l'espoir, la droiture, le bien. Il était sensé apporter la force à sa protégée, alors que lui même se sentait perdu. Comment pouvait-il aider qui que ce soit ?

*Tu es déjà incapable de t'aider toi même*

Pourtant il s'évertuait à la faire, à sourire, protéger et aimer. Aimer et désespérer, c'était tout ce dont il était capable. Aimer et souffrir. Jamais l'un sans l'autre, tout comme la lumière et l'obscurité, ces deux choses étaient indissociables. Le bien et le mal...ces notions lui semblaient tellement obscures et relatives. Rien n'était plus flou. Ressemblait-il à un ange avec ces ailes noires et inquiétantes ? Il ne savait plus.

Cependant il en s'agissait que d'une nuit, d'un passage à vide. Les étoiles seraient témoins de son désarroi mais dès que le soleil repointerait le bout de son nez, il serait auprès de Bella. Son soleil magnifique, irradiante d'humanité et de ce sentiment indescriptible. C'est assez difficile à expliquer. Ca dépassait tout ce qu' Anselm avait connu en tant qu'humain. C'était de l'amour certes, mais tellement différent, plus pur. Sans doute le même que Dieu doit éprouver pour les hommes. Et pourtant...C'était Rowan qui lui manquait le plus, de cet amour enflammé qui vous prend aux entrailles, qui lui eput être éphémère mais qui est d'autant plus beau dans la manière dont il consume votre vie, en occultant toutes les autres lumières.

Les larmes de la jeune femme coulent, telles des perles de glaces. Mais qui pleure-t-elle ? Pourquoi tant de peine ? Soudain il perçoit sa colère. Oui, les esprits sont des êtres fait de colère et d'amertume. C'est pourquoi ils sont si puissants. L'aura de la jeune femme explose, libérant autour d'elle cette force destructrice qui réduit les lys en poussière. La température augmente, c'est comme si l'air prenait feu. L'ange ne s'attendait pas à une telle démonstration, il est un peu étonné mais ne bouge pas, il reste figé. L'eau se la fontaine, si limpide se met à bouillir.

*C'est donc ça...L'enfer....L'enfer qu'ils gardent en eux *

Dans les yeux de la jeune femme, on peut lire la souffrance mêlée à de la rage. Les esprits semblent avoir des ressources infinies de haine. Anselm aimerait en dire autant pour l'espoir, cette nuit il le laissait filer délibérément. Dans un geste de haine elle lève la main. Il a l'impression qu'elle va tout faire brûler dans son brasier.L'air devient plus lourd, étouffant, écrasant. Il ne l'arrête pas, il ne la craint pas. Après tout, il a déjà connu l'épreuve du feu, la brûlure intense, sa morsure de loup sur la peau. Si elle désire faire de lui une torche ailée, qu'elle le fasse. Il ne serait pas contre un peu de douleur. Il la sent de nouveau la brûlure, sourde, cruelle ardente s'emparer doucement de lui. C'est encore supportable. Enfin la vraie douleur vient, comme un trou brûlant, incandescent le rongeant, à la recherche de son coeur. Elle s'insinue dans jusque dans ses os. Tout autour semble brûler, l'enfer...tout simplement. Pourtant au moment de porter un coup fatal elle s'arrête. L'eau cesse de bouillonner et retrouve son aspect de miroir intemporel. Pourquoi l'avoir épargné ? Elle semble souffrir. Quelle genre de combat livre-t-elle avec elle même ? Il n'ose pas le demander.

Elle s'approche à pas lent pour plonger sa main dans l'eau cristalline de la fontaine.Des volutes de vapeurs l'entourent, il sent que sa peau est encore chaude. C'est supportable. La vapeur couvre les disques ronds de ses lunettes. Il les ôte d'un geste et les range dans une poche. Maintenant qu'elle est encore plus proche, il ressent son aura, ce rejet profond, qui rend sa présence presque intolérable. Pourtant quand il la regarde dans sa touchante détresse, même après cette démonstration de violence, il ne voit pas d'être ignoble. Pas d'être abject. Juste une personne, une âme, qui souffre. Des adversaires, presque similaires. Il outrepasse un moment son instinct de préservation et ressent une bouffée de compassion, de tendresse envers son adversaire. Elle porte les mêmes cicatrices que lui. S'il n'y avait pas cette répulsion physique, il aurait eu le même réflexe protecteur qu'il aurait avec Bella. L'envelopper de ses bras, de ses ailes. Tenter d'oublier la souffrance.

Il évite de nouveau son reflet dans la fontaine. Sans ses lunettes il ressemble d'avantage à son frère, ce visage exprimant une douleur noble. Il regarde les boucles de la jeune femme tomber gracieusement sur ses épaules.


-Pourquoi m'avoir épargné ?

N'avait-elle pas deviné, dans son attitude, qu'il se laisserait faire ? Alors pourquoi n'avait-elle pas assouvi ses pulsions de destruction, qui est plus est, envers un ennemi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysirael de Saint Ange
† Brûlante folie †
† Brûlante folie †
avatar

Féminin
Nombre de messages : 28
†Humeur : Perdue dans sa folie
Date d'inscription : 31/01/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: ?
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Memories and water [Lysirael]   Mer 11 Mar - 17:10

Visage blanchâtre penché au dessus de la pureté de l’eau glacée. Des cascades rousses se répandent le long de ses joues sans couleur, lançant des éclats sanglants. Elle détaille avec mélancolie ce visage qu’elle reconnait à peine. Ses traits si fins…son teint déserté par la vie…ses grands yeux vides…Elle avait du être belle dans un autre temps. Elle avait du plaire…peut être même à cet Oliver qui la hante ? Peut être avait elle aimer, qui sait ? Des larmes ruissellent.

Ses doigts se perdent dans son reflet, le troublant dans des volutes tourbillonnantes. Qui est-elle vraiment ? Quels sont ces souvenirs qui la fuient sans cesse, se dérobant à elle encore et encore ? Ces sentiments si profondément ancrés en elle dont se nourrit cette autre elle… Un soupir s’échappe de ses lèvres asséchées et meurt sur l’onde.


« Je…je ne veux pas vous tuer… ce n’est pas moi…»

Il ne pouvait pas comprendre de toute manière. D’une main lasse, elle s’appuie sur le rebord de la fontaine, se redressant lentement. Son regard d’argent se lève, se perdant dans l’azur de celui de l’ange. Le dégout est toujours là, atrocement présent, suintant des pores de sa peau immaculée. Il s’empreigne en elle, s’immissant au plus profond de son être. Un sourire léger l’illumine.

**Ennemis n’est ce pas ?**

Son sourire fond glissant sur son visage sans émotion. Elle se remet debout, ses jambes tremblant quelque peu sous son poids. Son combat perpétuel avec l’autre l’épuise peu à peu. Qui sait si elle tiendra encore ce jeu funèbre ? Un ricanement surgit en elle anéantissant ses pensées. Jamais, elles ne pourraient être séparées, l’une conduisant l’autre à sa perte jusqu’à ce que le temps lui-même se fasse absolu. C’est son châtiment, le lien terrible qui la retient en ce monde brutal, sa prison mortelle et personne ne saurait comprendre cela. Les anges ont leur protégé, simulacre de leur raison d’exister en ce monde et elle, elle l’a elle, son autre, cette violente personnification de sa folie. Elle ne se souvient plus réellement le moment où elle l’a possédé pour la toute première fois. Sa mémoire s’estompe. Et pourtant…elle aimerait tant pouvoir se souvenir, se raccrocher à des images même ternies d’une vie passée, des illusions qui trouveraient leur sens dans son esprit. Mais pour elle, tout n’est que brume opalescente.

« Vous souvenez vous ? »

Son regard se perd à nouveau sur l’ange. Elle veut savoir, elle veut se persuader qu’il est différent d’elle et que l’espoir peut encore exister…ailleurs…

« Vous souvenez vous de votre vie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Memories and water [Lysirael]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Memories and water [Lysirael]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shark in the water
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]
» ? Baby there's a Shark in the water ? [Nat' PV Ethan]|| END||
» The Best Memories With Memories
» In the water, we can fly ? [PV: Zachary]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemausus :: . [Chateau] :: . Le Jardin des Lys :: . Fontaine de Vérité-
Sauter vers: