Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de Nemausus

Aller en bas 
AuteurMessage
Mathys Worrenoff
Ŏ Mâthou l'Admin Ŏ
Ŏ Mâthou l'Admin Ŏ
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1097
Age : 31
†Humeur : chuu ... ?
Age du Personnage : 25 ans
Date d'inscription : 22/05/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Gabryël
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Histoire de Nemausus   Dim 1 Mar - 12:51

HISTOIRE DE NEMAUSUS




. Une musique classique s'élevait dans les airs près d'un château, alors que la nuit nimbait ses tours. Des bruits de carrosses, des martèlements de sabots, l'atmosphère était propice à la fête. 17 ème siècle à Nemausus. Village, ville, royaume, pays ... qu'importe comment les gens l'appelaient, c'était chez eux. Un château, un roi, une reine, des princes, des princesses, une cour et des habitants. Mais le plus important ; un bal masqué ...
Sous ordre du roi, les bals masqués étaient devenu une coutume à Nemausus. A chaque pleine lune, tous, du poissonnier jusqu'au conte, en passant par les travailleurs des étables, étaient convié au Château. Les costumes et les masques taisaient le statut de la personne ; l'égalité était à l'honneur.

. Chaque soir-là était animé de rire, de bien séance respectueuse entre chacun et ponctué d'une agréable note de bonne humeur. Les mégères créaient, fabriquaient, inventaient de nouveaux ragots près de la cheminée, une tasse de thé à la main ; les plus jeunes dansaient, s'amusaient, s'exclamaient devant la magnificence du château ; les vagabonds manigançaient, murmuraient, parlaient à voix basse au fond de la salle de bal ; tout le monde y trouvait sa place, sans aucune exception.
On disait que la ville y puisait sa sérénité. Effectivement, à cette époque-là, Nemausus était bien une des rares villes en Écosse qui survivaient encore à la tension du pays. Calme, paisible, la vie y était tout ce qu'on pouvait espérer et rêver. Autant dire qu'elle était, de cette façon, bien peuplée et à l'économie dynamisée. Que ce soit politiquement ou socialement parlant, aucun conflit ne venait perturber ce reposant silence.

. Et pourtant un jour, des cris résonnèrent dans la grande salle ... Alors que les vases se brisaient sur le marbre, que les femmes hurlaient et que les valets échappaient à l'ordre de calmer la situation, un feu ravagea soudainement les lieux, embrasant tout sur son passage. Les portes, les fenêtres, tout sans exception était bloqué, emprisonnant les convives sans aucune issu. Les chevaux furent alors spectateur impuissant du drame qui s'allumait devant leurs yeux.
. Le nombre de mort ne fut pas comptabilisé mais on l'estimait à des centaines. Une rumeur avait évoluée dans la ville. On disait qu'il s'agissait-là d'une punition, d'une volonté divine ; leur roi était un mécréant et leur Dieu avait voulu le punir, ainsi que punir ceux qui l'avaient trouvé si bon. Ces pertes, ces dommages et ces souffrances ; la ville de Nemausus devait à tout prix les empêcher de se renouveler. La coutume des bals masqués fut alors éradiquée, en même temps que le Roi de Nemausus.


Mais cela n'empêcha pas plusieurs évènements étranges de se produire à nouveau ...



. Près d'un siècle après l'incendie, certains habitants avaient changés, d'autres changeaient. La vie n'était plus la même à Nemausus ; tout inspirait doute et méfiance. Pourtant, une nouvelle protection était donné aux hommes.
Certains dirent alors que Nemausus était maudite et, celle-ci fut coupé du reste des terres ... rien ne rentrait, rien de sortait. Elle se gérait elle-même et se complaisait presque dans le mystère qu'elle engendrait en son sein même.
Certains disent, aujourd'hui encore, que les morts étaient revenus les hanter ... ils auraient vu des visages étrangers bousculer leur routine, détruire des familles, voler des êtres chers. On eut dit que bien des habitants de Nemausus avaient disparus à cause d'eux. D'autre assurèrent que des anges étaient venus frapper à leur porte ! Que voulaient-ils ? Pourquoi revenaient-ils après tant de temps ?



La ville elle-même deviendrait-elle folle ?



© Histoire par Gabryël & Mathys
Toute reproduction partielle ou totale est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nemausus.forums-actifs.com
 
Histoire de Nemausus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemausus :: . Règlement et Histoire-
Sauter vers: