Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 . Takuestu No Gakuen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mathys Worrenoff
Ŏ Mâthou l'Admin Ŏ
Ŏ Mâthou l'Admin Ŏ
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1097
Age : 30
†Humeur : chuu ... ?
Age du Personnage : 25 ans
Date d'inscription : 22/05/2008

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Gabryël
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: . Takuestu No Gakuen   Dim 8 Mar - 13:17




Yuka Kunimoto a écrit:
La création de l'école...plus récente qu'elle n'y parait.


Il y a de cela pas si longtemps, l’homme découvrit une utilisation à ce matériau si peu coûteux qu’est le charbon. Bien vite, celui-ci sera remplacé par le pétrole afin de pouvoir fabriquer des machines plus coûteuses destinées au confort de chacun. Cependant, cette douce révolution industrielle que nous connaissons tous n’eut pas que des bons côtés puisque parallèlement aux machines, des usagers se créèrent des engins de guerre de plus en plus puissant. Les scientifiques du XIXème s’en aperçurent bien vite et décidèrent d’arrêter momentanément toutes nouvelles recherches dans ce domaine. Mais, face à la guerre imminente qui menaçait à tous moments d’éclater, seuls les japonais résistèrent et restèrent fidèles à leurs convictions. L’empereur ne put l’accepter et essaya vainement de les obliger à reprendre par la force leurs recherches dans les domaines qui risquaient d’être les plus suscités dans les prochaines années.

Cinq années passées ainsi plus tard, plusieurs crises étalées en gros titre noir sur les journaux eurent lieu simultanément. La première ne fit que peu de vague : une jeune fille aurait soit disant provoquer une panne de courant dans une ville entière avant de faire exploser d’un simple contact la centrale électrique de la ville. Une histoire que l’on pensa alors cousue de fils blancs, d’autant plus que la responsable ne fut jamais retrouvée. Quelques mois plus tard, ce fut la violente déflagration d’un quartier entier qui alerta les autorités. Le seul survivant fut un homme d’une vingtaine d’année méconnu de tous. Ce ne fut que l’année suivante que deux nouveaux cas mystérieux se firent connaître du publique. Le premier sur l’île d’Hokaïdo où des policiers affirmaient avoir entendu des voix venues de fantômes du passé leur parler. Même la presse, programmatrice de potin et bizarrerie en tout genre, les pensa fous. Le second à Honshu où des chasseurs affirmèrent avoir été attaqués par des biches, des lapins, des renards, des vipères, tous sous le contrôle d’une jeune femme incroyablement belle mais sauvage.

Ce fut le déclic pour beaucoup de jeunes puisqu’à partir de cet instant le pays se retrouva sens-dessus dessous, le plongeant petit à petit dans l’anarchie la plus complète. Les autorités, en réponse à tout cela, décidèrent de réunir ces personnes et ne tardèrent pas à en découvrir beaucoup d’autres. Le cas fut étudié et l’on apprit alors qu’un gène, facteur de mutation, avait le pouvoir de donner à certaines personnes des facultés hors du commun. Aucunement héréditaire cependant, puisque aucun de leurs parents n’avaient leurs capacités. Le chef du FBI fut alors chargé de les transformer en véritables machines de guerre pour remplacer ces chercheurs inutiles. On construit une école pour étouffer l’affaire et tout jeune suspecté d’avoir ces capacités fut envoyé là-bas.

Les scientifiques, alarmés par la création des bombes atomiques ne tardèrent pas à se reconcentrer sur leurs recherches. Le moyen de pression du gouvernement japonais avait donc fonctionné, restait à savoir ce qu’il ferait de ces êtres étranges…Mais, le directeur de Takuestu, ainsi avait-on nommé cette école en plein cœur du Japon dites « élitiste », ne l’entendit pas de cette oreille. Aucun sentiment ne venait interférer dans sa décision de créer des êtres proches des machines avec leurs pouvoirs invincibles, seule une envie de puissance le guidait. Voyant qu’ils ne pourraient pas tous lui servir, il décida de créer une classe plus particulière regroupant les plus doués mais surtout les plus puissants et résistants psychologiquement : la SA (Special Class A). Les autres élèves dits « élèves lambda » ne furent jamais mis au courant de la nature exacte de cette classe. C’est ainsi que les rumeurs se créèrent d’elle-même. On voyait au choix dans ces élèves membres de l’élite des idoles ou des personnes que l’on adorait détester. Personne ne pouvait leur rester véritablement indifférent. Tout ce qu’ils voulaient, ils l’obtenaient. En échange, ils étaient forcés d’effectuer des missions où leur vie était mis directement en péril pour le seul profit du directeur, sans jamais savoir quel était son véritable but. Les plus perspicaces affirmaient que cet homme voulait exterminer toutes les personnes inutiles qui n’étaient bonnes qu’à se chamailler à coup de fusil pour mettre aux pouvoirs ses élèves…
[/spoiler]

[spoiler]
Yuka Kunimoto a écrit:
Et aujourd'hui?


Certains disent qu’il est possible de s’échapper de cette prison dorée que forme Takuetsu No Gakuen. Ce fut en tout cas l’espoir de cinq jeunes en formant un petit groupe afin de contrer les plans du directeur. Trois étaient des membres importants de la SA, deux avaient simplement un passé que l’académie avait pris soin de rendre bien plus sombre qu’il n’aurait du l’être. Pourtant, on n’entendit plus jamais parler d’eux. Etaient-ils mort ? S’étaient-ils enfuis ? Personne n’en sut rien. La seule information qui filtra fut celle de la création d’un nouveau groupe extérieur opposé à l’école que les SA restants allaient devoir exterminer. Et ce, même s’il s’agissait de leurs anciens camarades. On dit que ce groupe n’existe plus aujourd’hui…
Reste à savoir si cette histoire, déformée par les années a gardé son authenticité ou si l’académie l’a créé de toutes pièces afin de maintenir une pression constante sur ses élèves. Malgré tout ça, un nouveau groupe semble vouloir voir le jour. A sa tête, quatre membres de la SA, amis de longues dates. Reste à savoir si leur groupe « Jiyuu » (liberté) résistera aux assauts du directeur et si il trouveront du soutient.

Et vous, êtes vous pour un monde contrôlé par les personnes qui ont reçu un don précieux ? Ou êtes-vous avec les Jiyuu, contre ce directeur qui se sert d’eux pour arriver à ses fins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nemausus.forums-actifs.com
 
. Takuestu No Gakuen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» TOP; Vocaloid Gakuen
» Nadakai Gakuen [Partenariat]
» (mildray) ? live fast die young ; bad girls do it well.
» Gakuen Himitsu : New

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemausus :: . [ Hors-Jeu ] :: . Messages & Annonces :: . Fiches Détaillées-
Sauter vers: