Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Is this the way things are going? [Hito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nolane Akrings
No one knows him
No one knows him
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 30
Age du Personnage : 22 ans
Date d'inscription : 05/03/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Hito Nowaki
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Is this the way things are going? [Hito]   Mer 15 Avr - 17:40

Une silhouette se relevait du lit tandis que son compagnon était déjà assit sur le rebord. Roulant sa cigarette avec application, il semblait absorbé par ses mouvements, plus que par ceux de la femme qui émergeait de leur couche.
Pourtant, Nolane pouvait en deviner le moindre geste. Elle devait rattraper son bustier qui s'était égaré en dessous du lit parmi ses autres vêtements, les enfiler un par un en se débrouillant pour son corsage tandis que ses longs cheveux noirs cascaderaient par dessus son épaule. En sachant cela, le jeune courtisan n'avait pas à la regarde, ni dire quoi que ce soit. Pendant ce court moment, il s'appelait Axel, mué par les lèvres rougis de la jeune femme. Pour le jeune homme, elle était une femme de plus, amoindrit par un amour inavouable. Il était là pour ça, il avait su lui apporter ce qu'elle désirait sans en tirer autre chose. Il ne voulait pas autre chose. Pourtant, il enviait cet Axel pour avoir à ses cotés une femme qui le regardait comme si elle voulait faire le tour du monde avec lui.

La jeune femme se releva enfin du lit, jetant un coup d'œil en arrière pour voir Nolane de dos. La couverture en soi cachait ses hanches et tous ce qui s'en suivait, pour ne laisser qu'apparaitre une peau pâle couvert de sa longue chevelure rouge. Ce qu'elle pouvait voir était un jeune homme avec qui elle avait passé sa nuit et qui paraissait distant. Ce qui était un peu le cas mais tout en roulant sa cigarette, le courtisan s'empêchait de se relever pour lui voler un dernier baiser, gardant le peu de fierté qu'il avait. Elle partie alors sans dire un mot, fermant la porte sans dire un mot, comme pour rester discrète sur ses habitudes. Elle l'oublierait lorsqu'il la reverrait mais lui non. Il se souviendrait encore de sa cambrure, de sa finesse, de sa voix. Qui appellerait Axel.
Léchant adroitement une partie de la feuille afin de la replier, Nolane se mit à la recherche d'un feu pour pouvoir allumer son embout. Trouvant une bougie qui n'avait pas fini de se consumer, il la prit sans faire attention à la cire qui coula sur ses doigts. Il s'étendit alors doucement sur le lit, à la même place où il s'était assis avant son départ. Il ne connaissait pas son prénom. Comme tous les autres d'ailleurs, alors qu'est ce que cela changerait ? Il inspira alors une bouffée d'air, pas très fraiche mais relaxante tout en commençant à fixer son plafond. Orné de quelques poutres noirs, il était typiquement de l'époque précédente, gardant une partie de l'histoire noble de la ville. Après tout, Senlys était un manoir à la base. L'ululement d'une chouette lui indiqua qu'il était très tard mais pas encore assez pour être minuit.

Rejetant sa fumée comme une tension qui se relâchait, son regard s'égara sur ses draps pliés, déplié qui ne sentait qu'une seule relation. Nolane ne pouvait sentir que cela, le poussant presque à vouloir prendre une douche immédiatement. Il devait le faire pour oublier cette femme qui semblait si amoureuse, si enclin à vouloir donner sa vie à Axel. Il n'était pas Axel, il n'était rien pour elle. Il n'était certainement rien pour personne.
Si ses pensées pouvaient être pessimiste, il ne le montra pas sur ses traits du visage car même s'il était seul dans sa chambre, il n'avait pas le droit de craquer après une relation. Il devait rester comme il était, subir, subir sans rechigner sur son sort. Il n'était bon que pour cela. Lorsqu'il pensa tirer un coup sur sa cigarette, il recracha soudainement sa fumée dans une maigre quinte de toux qui sembla lui arracher la voix. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas crapauter et ce n'était certainement pas pour rien. Il n'osa même pas regarder en direction du bruit qu'il venait d'entendre, où cette sensation d'être simplement épié de quelque part.

Il aurait pu avoir peur, il aurait pu s'effrayer en se terrant sous les couvertures. Il pouvait ne pas aimer qu'on le surprenne à fumer mais il semblait beaucoup trop amorphe pour cela. Il était beaucoup trop vide pour s'armer de peur ou de courage. Alors qu'il reposait sa cigarette sur un cendrier improvisé, il reposa ses mains sur son ventre avant de se relever soudainement, ses cheveux coulant sur ses épaules au même moment.

Il n'était pas seul dans sa chambre. Il n'arrivait toujours pas à comprendre comment on pouvait venir dans sa chambre sans qu'il ne s'en aperçoive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hito Nowaki
Alone in Murderland
Alone in Murderland
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8
Age : 24
Localisation : in murderland
Emploi/loisir : pleurer ou tout simplement écrire
†Humeur : rejetté
Age du Personnage : 16 longue années d'apparance ont coulées pour lui ... se petit être fragile au mentale instable ne demande que de la compassion et peut être de l'amour dans un jour de grand égoïsme pour lui ...
Date d'inscription : 09/04/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Nolane Akrings
† Force Ange/Esprit:
31/100  (31/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Is this the way things are going? [Hito]   Mer 15 Avr - 21:20

Une ville peu éclairait la nuit et un bleu marine tirant sur le noir se voyait avancer tout doucement vers le jeune ange assit sur le rebord d’une fenêtre le regard perdu dans la contemplation de cette nuit tombante avec douceur .
Muet il se plais dans cette léthargie quasi complète profitant de la douce brise chaude qui se dégagée dans les environs .
Il souffla , seul geste qu’il ferra pendant les prochaines heures où il se plongera pronominalement dans son être .
Il ne savait pas pourquoi mais il sentait au fond de lui de l’impatience , du désir , de l’envie passionné mais aussi une grande tristesse infinie .

Il se mit a rêver alors s’étant endormie sur ce même rebord accueillie par les bras chaleureux de Morphes . Son rêve fut étrange , il se revoyait encore et encore courir dans la foret puis tout d’un coup tomber sans cesse dans un vide noir … serrais ce le chaos ?!
Non , il venait de s’arrêter en pleine chute mais pourquoi ?!
Le temps qu’il redresse son visage il vit un lac , un immense lac rouge .
Du Sang ?!
Peut être mais cela ne lui faisait pas peur , il était seulement curieux par cette ambiguïté . Puis soudain il vit une personne au milieu chantant avec tristesse sur une barque qui s’en allait doucement .
Tout se qu’il pu retenir était les larmes si blanche et si parfaite qui brillaient et perlaient sur ses joues ; il ne pu en voir beaucoup plus mis à par de long cheveux et une courbure parfaite .
Un pressentiment se fit alors ressentir dans son cœur , il ne fallait pas que cette personne parte .
Ô grand dieu comment cela lui déchiré le cœur au fur et à mesure que la barque s’éloignée dans ce lac le jeune ange se sentit tout simplement emplit de désespoir pourtant il n’en connaissait pas la cause ni la personne .

C’est a ce moment là que notre jeune Hito se réveilla en sur saut toujours au même endroit , le souffle coupé tout d’abord puis après s’accélérant , haletant violement son cœur battant à l’en plus pouvoir il regarda vers le ciel les yeux écarquillaient .
Il se calma tout d’un coup a la vu de la lune toujours aussi magnifique qui bordait calmement la ville avant d’entendre encore cette voie qui se répétée dans son esprit .

«  où es tu ? …. Je suis là … viens … s’il te plait … aide moi … »


C’est alors que la main sur son visage pâle le jeune Hito compris que son rêve avait tout avoir avec cette voie , elle l’obsédée continuellement .
Ses mèches blondes se balançaient dans le vent alors que de son corps frêle l’ange enleva son pull se retrouvant torse nue .
Les fin abdos ornant son torse brillaient avec splendeur sous les rayons argenté de la lune pendant que dans un silence des plus complet des ailes blanches sortir de son dos , leur extrémités étaient bleu ciel alors que le reste étaient d’une blancheur absolue .
Oui , ses ailes flattaient sa peau blanche et la couleur de ses yeux azure qui perçaient toute l’impureté du monde .

Il prit alors son envole déployant ses magnifique ailes et décolla avec souplesse , légèreté et une grande élégance dans les aires laissant son empreinte d’une plume sur le rebord de la fenêtre .
Il se mit a fermer les yeux écoutant la voie qu’il entendit et se laissa tout simplement guider par celle-ci , elle résonnée de plus en plus jusqu’à qu’il arrive après de longue minute de recherche devant une fenêtre ouverte ou de long rideaux blanc volée .
Avec impatience et hésitation il se laisse atterrir sur son rebord rentrant ses ailes et se faufila a l’intérieur . Hito se retrouva dans une chambre des simulé derrière les rideaux regardant alors les alentours .
C’est avec stupéfaction qu’il vit alors un jeune homme roulant une cigarette sur un lit nue avec de long cheveux rouge les yeux emplit de tristesse ; cela ne faisait plus aucun doute c’était lui et personne d’autre , lui , lui et lui seulement lui qu’il recherchait depuis si longtemps .
Mais il se mit a s’inquiéter tout d’un coup , étais-ce le bon moment ?!
Qu’elle serrait se réaction ?! Trop de questions en ci peu de temps il fallait agir . Alors le jeune homme qui était sur le lit se mit a toussoter puis il se leva .
Il devait avoir remarquer Hito car il s’arrêta net dans son action alors Hito soucieux se dévoila toujours torse nue mais hors de portée de sa vision se trouvant tout de même derrière lui il dit d’une voie douce et à peine audible mais assez pour lui parvenir au oreilles .

« tu m’as appelé … je suis venu à toi … »


Confus c’est tout se qui pu sortir de sa bouche attendant seulement sa réaction et ses questions dans cette chambre éclairée seulement par la les rayon lunaire qui se faisait en ce soir bien doux .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolane Akrings
No one knows him
No one knows him
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 30
Age du Personnage : 22 ans
Date d'inscription : 05/03/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: Hito Nowaki
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Re: Is this the way things are going? [Hito]   Mer 29 Avr - 1:24

Une voix douce et affriolante vint alors à ses oreilles, tintant comme quelques gouttes de pluie d'un soir d'été. Pourtant il ne pleuvait pas. Il ne faisait pas froid. Ni chaud. Nolane semblait ne pas ressentir grand chose à cet instant là pourtant il avait le cœur lourd. Il s'était fait surprendre, avoir lorsqu'il avait eu un instant de solitude. Non pas qu'il changeait d'apparence, d'humeur ou de visage pendant ses lapses de temps qui n'appartenaient qu'à lui mais il semblait être touché au plus au point. Les traits de son visage se tirèrent alors faiblement alors qu'il faisait retomber sa cigarette dans son tas de cendre. La braise n'était pas encore éteinte et la fumée commença à s'en échapper, comme son once de liberté en cet instant.

Devant lui se trouvait ce jeune homme, aux cheveux blonds lui retombant devant ses yeux. Il n'était ni loin, ni proche, maintenant presque une distance que ses mots comblèrent. Nolane n'en voyait pas son regard mais de ses mots, il sentit un danger. Le danger de s'attacher stupidement à ses mots qui auraient pu lui faire du bien. Mais il lui faisait mal, sachant presque que cette tentative de bonheur serait écraser à l'instant où la personne partirait. Bon sang, qui était-il pour pouvoir lui dire une chose pareille? Lui qui venait de repousser au loin une femme qui venait de lui prodiguer un plaisir charnelle sans amour, sans charme naturel. L'avait-il appelé inconsciemment? Il était certainement entrain de rêver, peut-être s'était-il endormi après son ébat avec cet inconnue. Son regard retomba sur sa clope qui se consumait doucement. La présence de cette personne ne se fit que plus forte, ravivant une fraicheur soudaine, comme si tous lui tombait dessus. Comment réagir lorsqu'il s'agissait d'un rêve? Faire comme si de rien était. Il ne pouvait pas en profiter car il se lèverait avec un manque énorme ... ce manque de tendresse.

Las de son rêve plus qu'étrange, Nolane se courba légèrement, égarant quelques mèches rougeâtre sur ses épaules qui glissèrent doucement sur son torse nu. Sa couverture le protégeait encore de quelques regards mais à cet instant précis, il n'en avait strictement rien à faire. Devait-il finalement jouer le jeu ? Il ne prit pas la peine de se lever pourtant, continuant d'observer sa cigarette plutôt que de croiser le regard du parfait inconnu dans sa chambre. Mais à chaque fois qu'il clignait des yeux, il revoyait le reflet doré de ses cheveux, comme si cela jurait avec tous les meubles de sa chambre. Tous ce qui composait sa vie nocturne. Ils étaient si éclatant qu'ils auraient pu jurer contre le soleil même. Etait-ce naturel ça? Non ... c'était certainement le principe même d'un rêve. Se sentir bien, se sentir irréel.


    Faux. Je ne connais pas ton nom.


Des paroles lancées à l'arrache, comme si chaque syllabes lui volaient un souffle perdu d'avance. Après tout, ses paroles avaient du sens à ses yeux, rêve ou pas. Il n'avait pas cherché à voir quelqu'un à cet instant, il aurait voulu se retrouver seul avec sa conscience. Et cette dernière était loin d'être blonde dans ses souvenirs. D'ailleurs, il l'avait toujours imaginé tel que lui. Naïve, innocente et terriblement seule. Nolane ouvrit alors les yeux qu'il avait presque fermé par inadvertance, se rendant compte que sa présence était de plus en plus forte. Comme si chaque seconde semblait lui être dédié. Il tenta alors de faire abstraction de ses mots, des mots qui le rendaient faible et fort à la fois. Non, un inconnu ne pouvait pas avoir ce pouvoir, celui de pouvoir l'englober, de le faire rêver, de le faire sombrer.

Par delà ses mèches éparses, il put en distinguer un regard azure, sciant presque le soleil qui baignerait dans un ciel bleu. Il aurait pu s'y plonger dedans. Il aurait pu s'en saouler. Pourtant il tint bon, il ne pouvait pas craquer maintenant. La chaleur d'un corps semblait lui manquer tandis que l'inconnu lui donnait envie d'en connaître soudainement plus sur lui. Il ne pouvait pas profiter d'un rêve ainsi. C'était absurde.
Il ne prit pas la peine de se présenter par la suite, sachant que si l'inconnu était venu à lui, il savait probablement qui il était. Un courtisan faible qui voudrait avec une fierté imparable gouté aux sentiments humains. Mais c'était certainement la malédiction incertaine du jeune homme de ne pas savoir les ressentir quand il le fallait. La peur le surplombait d'avantage. Il soupira alors soudainement, se relevant sans pour autant lâcher ce qui lui servait de seul protection pour son intimité. Enroulant ses draps de soie autour de la taille, il se redressa à coté de son lit, observant l'autre jeune homme qui ne devait pas faire une taille de plus que lui. Qui était-il? Il faut dire qu'il ne l'avait jamais vu en ville auparavant ... peut-être faisait-il parti de ses nobles qui sortent simplement pour user et abuser des courtisans comme lui ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Is this the way things are going? [Hito]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Is this the way things are going? [Hito]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» eurydice&basile ? all these little things ?
» Fruit de l'humain/Hito Hito No Mi.
» Hito Hito no Mi modèle Lucifer
» Flavia Albina ¤ Real things in the darkness seem no realer than dreams...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemausus :: . [Banlieues] :: . Les Rues Adjacentes :: . Sënlys :: . Chambre de Nolane-
Sauter vers: