Nemausus

Nemausus. 17ème siècle. Après un bal masqué ayant mal tourné, la ville perd peu à peu pied... supporterez-vous la volonté divine ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre surprenante. [PV Naïri]

Aller en bas 
AuteurMessage
Klaus Holoway


avatar

Masculin
Nombre de messages : 5
Localisation : Dans le manoir, sans doute occupé...
Emploi/loisir : Comte à plein temps.
†Humeur : Bonne, mais cela ne vous regarde pas.
Date d'inscription : 20/04/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: ?
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Rencontre surprenante. [PV Naïri]   Jeu 23 Avr - 18:44

Une fois n’est pas coutume le jeune seigneur Holoway était sortit des obscurs méandres de son domaine. Mais ce n’était certes pas de gaité de cœur. Son père, entre deux quintes de toux l’avait presque supplié d’aller s’oxygéner un peu et c’est donc en enfant obéissant qu’il avait suivit le conseil paternel. Bien que cela lui crève presque le cœur de quitter, même l’espace d’un instant le lieu qu’il préférait.
Il se trouvait donc en pleine rue, rue bondée de passants il faut le préciser. Il ne c’était pas fait accompagné par ses serviteurs, quitter à aller dehors Klaus aimait être le plus tranquille possible, il déambulait donc un peu partout, jetant des regards autours de lui. Les passants qui le remarquaient s’écartait doucement de son passage, un petit privilège de son statut de comte.
Mais l’ainé de la famille était dehors ce n’était pas simplement pour prendre l’air et ainsi faire plaisir a son père, c’était aussi une bonne occasion de laisser retomber toute la pression qui pesait sur lui au manoir, une cure d’air avant d’affronter les frasques de son frère, les amours impossibles de sa sœur, les visages austères des médecins et la voix mourante de son père.
Mon dieu heureusement que le troisième fils était plus discret et ne créait pas autant de désagréments. A son retour il allait prendre des décisions radicales pour mettre fin à cette débauche de sentiments mal placés et de de boissons.


*D’ailleurs je vais y retourner de suite*

En voila une idée qu’elle est bonne ! Un excellent prétexte pour retrouver ses chers appartements et la solitude de sa chambre. Il fit aussitôt demi-tour, remontant la rue a grands pas quand il déboucha sur la grande place. Hum…il avait tourné a une mauvaise rue.
Klaus poussa un soupir et haussa les épaules, puisque le sort semblait s’acharner sur lui il allait devoir rester un peu plus hors des murs. Il trouva un banc vide et s’y assit, observant le passage des gens, ce va et vient incessant. Certains semblaient perdus, hésitaient à prendre une rue, cherchaient leur chemin, d’autres sur d’eux, fonçaient tête baissées dans la première ruelle. C’était assez amusant à voir.
Soudain une présence lui fit tourner la tête, il n’était plus seul sur le banc. Une personne bien étrange se tenait assise près de lui.
Non pas étrange dans son physique, loin de là, mais c'était plutôt une sorte d'aura qu'il ne savait situer, un mélange de sensation agréable.
Klaus remarqua cependant l’air fatigué de cette personne, comme si elle portrait un grand poids sur les épaules. Lui-même ne cessait de sentir les lourdes charges sur ses épaules. On l’a lui fait pas question responsabilités.


-Excusez moi de vous importuner de la sorte, mais est-ce que tout va bien ? Vous semblez éreinté.

Pourquoi donc avait il parlé ? Pourquoi donc avoir adressé la parole ? C’était venu naturellement et il ne pouvait se l’expliquer, un signe du destin ? Il n’y croyait pas. De même qu’au hasard et a la chance. Si il avait ouvert la bouche c’était surement par pur reflexe de gentlemen. Du moins c’est-ce qu’il croyait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïri


avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 28
Age du Personnage : 19 ans
Date d'inscription : 08/03/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: ?
† Force Ange/Esprit:
30/100  (30/100)
Relation:

MessageSujet: Re: Rencontre surprenante. [PV Naïri]   Dim 3 Mai - 20:30

Naïri vadrouillait dans les airs sans savoir où aller ni que faire. La lassitude commençait à poindre dangereusement. Elle ne comptait pas les jours qui s’étaient écoulés depuis sa nouvelle vie, ils ne devaient pas être nombreux, pourtant elle avait l’impression d’avoir vécue des mois, voire des années. L’ennui et l’impatience la gagnait de plus en plus au point qu’elle vint à penser que sa vie d’avant avait été déjà plus remuante et captivante malgré ses défauts et donc surement plus agréable que le temps qu’elle passait en ce moment à ne rien faire. Délicatement, elle se posa sur le toit d’une bâtisse assez haute pour qu’elle puisse observer toute la petite ville, non en détail bien sur. Elle aimait regarder l’horizon, sentir l’odeur bien distincte des humains qui se promenaient dans les rues, observer leur comportement comme pour essayer d’en apprendre plus sur l’être qu’elle avait été jadis. Les Humains se contentaient visiblement de peu de chose, s’intéressant aussi à des banalités tout en reproduisant les mêmes choses, les même actions sans créativité ni détachement. Ils vivaient leur courte vie comme s’il n’y avait rien d’autre à faire. Nairi les sentait bien naïfs, trop à son goût. S’il y avait bien une chose que ne regrettait pas la jeune femme, c’était le comportement des Humains et leur esprit embué dont ils ne se servaient pas comme il fallait. Ils ne réfléchissaient pas, ne se posaient pas de question, ils étaient là, tout simplement. A présent, la jeune ange voyait le monde différemment, d’un autre œil, plus critique et plus distant. Ce dont elle n’avait jamais fait attention avant, étant elle même humaine, lui apparaissait à présent clairement. Certaines choses l’apaisaient même si elle n’arrivait jamais à atteindre un niveau de tranquillité correct. D’autres en revanche avaient tendance à l’énerver, à la frustrer même. Mais elle devait surpasser cela, laissée couler. Elle avait d’autres préoccupations plus importantes. Du moins, c’est ce qu’elle espérait…

Alors qu’elle savait avoir une mission, elle doutait de plus en plus de son utilité à mesure que cette lassitude s’engouffrait au plus profond d’elle. Il lui semblait avoir vécue des siècles en Ange, des siècles sans que rien ne se passe sinon quelques rencontres qui ne menait au final pas à grand-chose sinon un léger brin d’amitié ou de simple connaissance. Mais encore ici elle se répétait, la jeune femme secoua la tête négligemment. Aurait-elle encore des doutes pendant longtemps ?

Cette fois ci, alors qu’elle aurait dû observer les environs comme elle avait rapidement pris l’habitude de le faire, elle se contenta de baisser les yeux et de regarder dans le vide, pensive, détachée de la réalité. Elle s’assit sur le rebord du toit en soupirant. La pierre qui jusque là lui paraissait fraîche et accueillante en ces journées ensoleillées lui parut tout à coup froide et repoussante. En tant qu’Ange, elle n’aurait pas dut ressentir de fatigue pourtant, elle se sentit lasse et épuisée soudain. Ses nombreuses journées à voler dans le ciel et à parcourir les rues n’avaient menées à rien. Rien du tout. Elle savait qu’elle devait se montrer patiente mais elle n’avait toujours pas acquis cette qualité pourtant si utile voire même obligatoire pour un ange.

Une nouvelle fois elle soupira tout en renvoyant en arrière d’un coup d’épaule ses longs cheveux d’or qui brillaient à la lumière du jour, un jour qui lui paraissait fade à présent. Elle se perdit dans quelques souvenirs sans intérêts particuliers, oubliant volontairement le monde qui l’entourait et le temps qui s’écoulait. Elle aurait put rester comme cela des heures, assise sur la pierre froide, les yeux clos et les cheveux jouant avec le petit courant d’air omni présent. Mais alors qu’elle commençait à se détendre légèrement, son cœur se crispa. Elle sursauta et se releva d’un bon.

Un humain venait de s’affirmer parmi les autres, cachant même leurs existences derrière son aura. Naïri se sentit attirée vers le mortel, elle savait qu’elle devait aller vers lui. Elle ne put s’empêcher de sourire, elle savait parfaitement de quoi il s’agissait. Confiante, elle s’envola dans les airs en direction de l’humain. Une force toute nouvelle circulait en elle. Elle n’eut pas à le chercher, il lui suffit simplement de suivre son instinct, elle sentait même le flux d’énergie la parcourir, elle frissonna de plaisir.

Il marchait dans les rues, puis faire tout d’un coup demi-tour pour atterrir sur la grande place du village. Naïri sentit au fond d’elle que ce n’était pas voulut. Il s’était perdu ou la sentait... Cependant, il prit ça avec plus de légèreté qu’un autre humain. Peut-être acceptait-il le destin ou peut-être qu’il se doutait tout simplement de quelque chose. La jeune femme l’observa d’abord de loin, étudiant le jeune homme qu’elle savait être son protégé. Sa résurrection prendrait enfin un sens.
L’ironie du sort fut qu’elle découvrit de lui son appartenance à la famille Holoway. Famille qu’elle ne connaissait que très peu dans son passé lointain et qu’elle trouvait un peu mystérieuse. Elle se souvint de la jeune femme qu’elle avait rencontrée quelques temps avant. Hana. Il avait le même visage que sa sœur, les mêmes traits délicats et séduisants, cette allure qui faisait bien d’eux des enfants de comte. La ressemblance en était presque troublante. Sur son visage, Naïri pouvait lire une inquiétude et même du stress, quelque chose le perturbait, occupant son esprit, raidissant son corps.
Naïri ne tenait plus en place, il fallait qu’elle le rejoigne, son cœur frappait fort contre sa poitrine mais ce n’était pas de l’angoisse, elle garda néanmoins une expression calme et paisible sur le visage.
D’un battement d’ailes, elle alla se poser délicatement à côté du jeune homme dans un mouvement souple et gracieux effleurant à peine le comte qui ne la remarqua pas tout de suite.

Les premières paroles ne la surprirent pas, de tout évidence, la fatigue plus psychologique que physique, qu’elle avait accumulé ces derniers jours se lisaient encore sur son visage. Elle lui offrit un sourire radieux avant de réponde.


« - Je vais très bien, je vous remercie… Je vais beaucoup mieux cher Comte. » Dit-elle en terminant sa phrase dans un petit murmure qui ne fut pas audible pour le jeune homme.

« - Mais ce n’est pas de moi qu’il faut se préoccuper, vous semblez bien plus « éreinté » que toutes les personnes présentes dehors à cette heure. » Continua-t-elle en reprenant les mots du jeune homme tout en désignant d’un geste furtif de la main les gens qui traversaient la place.

Attendant la réaction du jeune Comte, la jeune ange se détendit en observant le visage de son protégé, du moins si il l’acceptait. Tout à coup une bouffée d’angoisse l’envahit, quelque chose qu’elle n’avait jamais ressentit avant, elle avait peur… Peur qu’il la rejette, peur qu’il la prenne pour une folle, mais intérieurement elle se dit que quelqu’un qui ne remarquait pas qu’elle avait des ailes au premier coup d’œil ou ne s’inquiétait pas de voir un ange en ville devait être très fatigué. Aussi peut-être accepterait-il plus facilement la nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaus Holoway


avatar

Masculin
Nombre de messages : 5
Localisation : Dans le manoir, sans doute occupé...
Emploi/loisir : Comte à plein temps.
†Humeur : Bonne, mais cela ne vous regarde pas.
Date d'inscription : 20/04/2009

Fiche d'identité
† Protégé(e) de/par: ?
† Force Ange/Esprit:
0/0  (0/0)
Relation:

MessageSujet: Re: Rencontre surprenante. [PV Naïri]   Dim 3 Mai - 23:38

Il ne savait pas vraiment ce qui venait de passer, une émotion qui lui était insupportable d’ailleurs, il lui fallait tout savoir, hors il ne pouvait comprendre pourquoi cette jeune fille qui se trouvait près de lui semblait si…différente ? Oui c’était sans doute le mot qu’il cherchait…Mais pourquoi ?
Pourquoi avait il adressé la parole alors que quelques jours plus tôt il aurait passé outre le fait qu’elle vienne s’assoir près lui. Ce n’était pas dans ses habitudes et Klaus eut bien du mal à réaliser que ces mots sortaient de sa bouche. Maintenant il ne pouvait faire marche arrière, une intuition lui disait qu’il ne fallait pas brusquer cette rencontre et y mettre un terme. Pourquoi donc ?
C’était plus fort que lui, voila tout.

C’est étrange comme soudainement tout ce qui se passait au alentour lui semblait stupide, toutes ses silhouettes qui déambulaient sans vraiment savoir ou elles iraient…qu’importe à présent. Le monde semblait s’être cantonné un bref instant autours du curieux duo qu’ils formaient, là, assis sur ce banc. Sans vouloir être offensant, il regarda brièvement son interlocutrice. Blonde, fine, avec un je ne sais quoi d’étrange, il ne saurait dire quoi. Si Hana avait été présente elle aurait surement mit le doigt dessus.
Malheureusement la fatigue l‘empêchait d’ouvrir son esprit, les tracas qu’il devait gérer au quotidien avait eut raison de sa vitalité infantile.

Elle répondit…et le jeune comte eut bien du mal à se concentrer sur ses paroles. Si elle allait bien d’où pouvait venir cette lassitude qu’il lisait sur son visage ? Il esquissa un bref sourire, un vrai gentilhomme ne se pose pas ce genre de question. Et il en savait long sur ce genre de chose.

La phrase suivante le surprit quelque peu. Au château on s’inquiétait désormais pour son illustre père, qui risquait de passer l’arme a gauche plus vite que prévu, en tant que l’aine de la famille les charges lui tombaient les uns après les autres. On en s’inquiétait cependant pas beaucoup de sa santé. La fatigue ? Le stress ? Il devait passer outre et faire bonne figure devant tous et qu’importe le contexte. Hors le fait qu’une simple jeune fille réussisse à voir ce qui se cachait sous son masque de santé et de bonne humeur, alors que même son géniteur ne le voyait pas, le laissa un instant sans voix.

Comment réagir face a tant de franchise ? En bon citoyen ? Il poussa un soupir et posa son regard une nouvelle fois sur le visage de cette inconnue.


-Il est normal d’être fatigué quand on a une famille aussi imprévisible que la mienne. Cependant, je ne pense pas être plus éreinté qu’un homme qui travaille toute la journée pour nourrir les siens. C’est un simple question de point de vue.

Il suivit le signe de main, croisa quelques regards dans la foule, reporta de nouveau son attention sur la conversation. Bon sang, mais quel était ce drôle de sentiment qui lui flottait dans la tête depuis le début de cette discussion ? Avait il déjà croisé cette personne ? Si c’était le cas il s’en souviendrait…alors pourquoi cette impression ?

-Il faut dire que je ne serait pas non plus un bon grand-frère si je ne me préoccupait pas des miens et de leur futur avenir.

En parlant d’avenir…il allait devoir en parler avec certains.

-Mais je suis impoli, j’en oubli les bonnes manières. Mademoiselle permettez moi de me présenter. Klaus-Charles Holoway, ravi de faire votre connaissance, même dans une situation aussi peu conforme à la bienséance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre surprenante. [PV Naïri]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre surprenante. [PV Naïri]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une légende amérindienne surprenante...
» Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE
» [Meaux] La plus surprenante des évasions ...
» Vie tant attendue et à la fois Vie si surprenante... [PV Lunaire, Grise, Star, Sud & Opale]
» Les retrouvailles un peu...surprenante ! pv Foudre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemausus :: . [Centre Ville] :: . La Place-
Sauter vers: